Archives par mot-clé : Bibliothèque

Opération Karkemish : Les secrets d’un Déménagement

Depuis 2015, la Bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée demandait régulièrement une aide exceptionnelle pour renouveler son mobilier acheté en 1995. Lequel, à force de démontages, déplacements à répétition, était devenu vétuste et finissait par s’effondrer avec le temps. Mais surtout, la bibliothèque était arrivée à un stade de saturation de ses espaces de rangement des collections. Il était urgent de trouver des solutions.

Trois collections de cette bibliothèque se sont récemment vues décerner, par le ministère et pour cinq ans, la labellisation « CollEx, Collections d’excellence pour la recherche » : il s’agit des fonds Continuer la lecture de Opération Karkemish : Les secrets d’un Déménagement

Bibliothèques et centres de documentation à Lyon

Un bon exposé ou un bon travail de recherche s’appuie nécessairement sur des ressources documentaires. Celles-ci relèvent soit de l’édition commerciale (livres ou revues diffusés au format papier ou via internet) soit de la littérature grise (rapport de fouilles, acte de congrès, thèses, mémoires…). Dans le premier cas, la documentation papier est accessible en librairie mais aussi et surtout dans les très nombreuses bibliothèques et centres de documentation français et étrangers. La documentation électronique se retrouve sur des portails que nous vous présentons sur cet autre billet. Dans le cas de la littérature grise, la diffusion est beaucoup plus restreinte et nécessite d’être au fait des différents lieux où vous pourrez les consulter, en particulier au sein de l’agglomération lyonnaise.

Une documentation partagée

Des bibliothèques de recherche de Lyon se sont réparties la conservation de différents fonds documentaires lors de l’élaboration de cartes documentaires :

Les bibliothèques membres de ces réseaux diffusent parfois les références bibliographiques de leurs fonds documentaires via différents catalogues collectifs :

  • Le SUDOC, géré par l’ABES

Le catalogue du Système Universitaire de Documentation est le catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il comprend plus de 12 millions de notices bibliographiques qui décrivent tous les types de documents (livres, thèses, revues, ressources électroniques, documents audiovisuels, microformes, cartes, partitions, manuscrits (hors Calames) et livres anciens…)

Le catalogue Sudoc décrit également les collections de revues et journaux d’environ 2000 établissements documentaires hors enseignement supérieur (bibliothèques municipales, centres de documentation…)

Enfin, il a pour mission de recenser l’ensemble des thèses produites en France.

  • LE CCI Frantiq, géré par le GDS 3378 du CNRS

Le catalogue collectif indexé (CCI) signale, analyse et localise la documentation scientifique des adhérents, soit une quarantaine d’unités mixtes du CNRS, des services du ministère de la Culture et de la communication, des collectivités territoriales et d’autres établissements publics. Il constitue le seul catalogue national inter-établissements réservé à l’archéologie.

Le catalogue collectif de France localise quelques 30 millions de documents conservés dans les bibliothèques françaises : la Bibliothèque Nationale Française (BNF), les bibliothèques universitaires membres du réseau Sudoc, des bibliothèques municipales. Ce site donne également accès au Répertoire national des bibliothèques et des fonds documentaires qui recense plus de 5 000 bibliothèques et centres de documentation. Il fournit à la fois des informations pratiques et des renseignements sur les collections des établissements. Le Répertoire permet en outre d’accéder à la description de plus de 3 500 fonds conservés dans plus de 500 bibliothèques tels que les fonds Montesquieu à la Bibliothèque municipale de Bordeaux ou le fonds gourmand à Dijon.

Offre un accès fédéré à l’ensemble des catalogues en ligne des universités catholiques françaises.

Accessibilité et lieux de travail

L’ accessibilité à la documentation et à des espaces de travail (en soirée, le week-end, pendant les vacances) a été une priorité sur ces dernières années, afin de vous proposer des horaires étendus dans l’ensemble des bibliothèques lyonnaises :

Continuer la lecture de Bibliothèques et centres de documentation à Lyon

Où travailler en bibliothèque cet été ?

Avec la saison estivale, les bibliothèques lyonnaises ferment les unes après les autres et la bibliothèque de la MOM ne fait pas exception. Le 21 juillet prochain nos portes resteront closes jusqu’en septembre.

Toutefois, nous vous avons listé ci-dessous quelques bibliothèques spécialisées en archéologie ou généralistes qui vous accueilleront avec plaisir en juillet et août à Lyon.

La Bibliothèque du Musée gallo-romain de Lyon-Fourvière est ouverte tout l’été.
Accès :
Se présenter à l’accueil du musée
17 rue Cléberg 69005 LYON

Horaires :
mardi et jeudi : 14h-17h
mercredi et vendredi : 11h-12h30/14h-17h
Les infos pratiques sont ici.

Le Centre de documentation du Service Régional d’Archéologie de Lyon est accessible tous le mois d’août sur rendez-vous.

Le Grenier d’abondance
6, quai Saint-Vincent
69283 Lyon cedex 01
Contact : Jean-Pierre Sevilla
Coordonnées disponibles en suivant ce lien.

La Bibliothèque Municipale de la Part-Dieu est ouverte tout l’été.
30 boulevard Vivier-Merle
69431 Lyon Cedex 03

Les bibliothèques municipales d’arrondissement sont également ouvertes tout l’été sauf la semaine du 15 août.
Toutes les informations utiles sont disponibles à cette adresse.

Les Archives Municipales de Lyon sont ouvertes de  13h à 17h en été.
1 place des Archives
69002 Lyon
Les détail sont ici.

 

Toute l’équipe de la bibliothèque vous souhaite de bonnes vacances, bon courage aux plus studieux d’entre vous, et merci à celles et ceux qui vous accueilleront dans leur locaux cet été !

A Amsterdam, il y a Dieu, il y les Dames, y a des vélos et y a des trams… et il y a l’OBA

Amsterdam 101 - OBAEn visite touristique et culturelle à Amsterdam ce mois-ci, j’en ai profité pour découvrir la grande bibliothèque connue sous le nom d’OBA ou OpenBare Bibliotheek d’Amsterdam. Elle est située à juste quelques minutes à pied de la vieille ville et Amsterdam 205 - OBA Bibliotheekde la gare centrale sur l’île d’Oosterdok au bord des canaux.

Inaugurée en 2007, la plus grande bibliothèque des Pays-Bas a été créée parl’architecte Jo Coenen. Je vous assure qu’elle est vraiment digne d’une visite au même titre que le Musée Van Gogh ou le Rijksmuseum qui sont les destinations prisées des touristes.

Architecturalement parlant, c’est un bâtiment moderne spacieux, très lumineux fait de béton, de bois et de verre. Il offre un espace incroyablement vaste de 28.000 m2 sur 10 étages et sur environ 25 kms de rayonnages (dont 8 kms en accès libre).

J’ai été Amsterdam 216 - OBA Bibliotheekagréablement surprise par ses étagères circulaires, son espace jeunesse qui invite aux jeux (cabanes, toboggans au milieu des livres), son nombre incroyable d’ordinateurs dernier cri mis à disposition du publicgratuitement (plus de 500 PC), ses 8 automates de prêt,ses sept bureaux d’information très design.  Le dernier étage offre une vue panoramique imprenable sur la vieille ville, le centre d’animation scientifique Nemo et les canaux. Il est également agrémenté d’un restaurant « La Plage » aux couleurs et saveurs du monde.

La bibliothèque qui est à la tête d’un réseau de 26 bibliothèques est ouverte de 10 à 22 heures tous les jours de la semaine y comAmsterdam 91 - Nemopris le dimanche. Plus de 5000 visiteurs arpentent ses étages chaque jour et 120 personnes y travaillent par roulement de trois équipes mais seulement l’encadrement qui met en place des projets occupe des bureaux. Ceux qui sont en contact avec le public « front office »  n’ont pas de bureaux propres. Cette bibliothèque publique connaît un véritable engouement puisque seulement 7 mois après son ouverture, le chiffre du million de visiteurs était déjà atteint, ce qui est incroyable pour une bibliothèque. L’OBA est ouvert à tous, même les visiteurs de passage. Amsterdam 218 - OBA Bibliotheek

L’inscAmsterdam 124 - Jordaanription est gratuite jusqu’à 19 ans, sinon cela coûte 25 € si vous avez entre 19 et 22 ans et 35 € ensuite.

Autres curiosités, il y a un parking vélo de plus de 2000 places mais n’oublions pas que nous sommes à Amsterdam la ville où la petite reine occupe une place de choix. A l’entrée on peut être accueilli par quelques notes de musique vu qu’un piano est mis à disposition du public mélomane. J’ai beaucoup aimé les bornes pour écouter de la musique (sièges faits de pochettes de disques 33tours).

cdOn y trouve des salles d’exposition, des salles de réunions, environ 1000 places assises, un théâtre, une salle de conférences. Rien d’étonnant à cela car  l’OBA a été conçue comme une « invitation à explorer le lieu et à y rester ». J’ai été étonnée par le nombre incroyable de CD et DVD de films internationaux disponibles (4 ou 5 copies par titre). Les disques sont dans des boîtiers équipés d’une puce RFID. Le budget de fonctionnement s’élève à plus de 12 000 000 € dont la moitié est consacrée aux dépenses de personnel.

J’ai vraiment été séduite par l’atmosphère qui se dégage de ce lieu ouvert sur la vielle ville. Je ne peux que vous inviter à parcourir ses espaces  et à l’ajouter aux plaisirs culturels de cette riche et belle ville qu’est Amsterdam.

 Amsterdam 224 - OBA BibliotheekamsterdamAmsterdam 221 - OBA Bibliotheek Photos prises par G. Peyres