Les Travaux du Plan Campus au CRDA : 1er épisode

Depuis le mois de décembre 2020, le CRDA, le bâtiment qui abrite entre autres la bibliothèque de la MOM, est affecté par une période de travaux qui devrait durer jusqu’en juillet 2021.
Ces travaux, qui entrent dans le cadre du Plan Campus (les chantiers ne manquent pas sur le campus des Berges du Rhône notamment aussi dans la bâtiment recherche de la MOM), visent principalement à l’amélioration de l’isolation thermique des locaux et à favoriser l’accessibilité PMR des bâtiments.
Comme le CRDA est un bâtiment relativement récent (inauguration en 1995), les travaux ne relèvent que de l’aspect « accessibilité PMR » du plan Campus. Ces travaux vont se dérouler en deux temps.

1_De décembre 2020 à Avril 2021, seule la partie nord (côté ascenseur) du CRDA sera affectée par les travaux imposés et prévus par la maîtrise d’œuvre (L’Université de Lyon) :

  • Rénovations PMR des sanitaires.
  • Pose d’une plateforme élévatrice PMR au 2ème étage entre la partie basse et la partie haute des collections d’AOR (Orient ancien).
  • Construction d’un espace d’attente sécurisé (EAS) dans la salle de RAP (fonds ancien).
  • Adaptation PMR de la banque d’accueil du 3ème.
  • Création d’une rampe d’accès PMR au RdC.
  • Rénovation des accès par l’escalier nord (contraste des marches, installation d’une main courante…).

Rénovation des toilettes

2 D’avril à juillet 2021, ça sera au tour de la partie sud du CRDA d’être touchée par les travaux :

  • Construction d’espaces d’attente sécurisés (EAS) dans la première salle de BAB (Orient médiéval), en PHG (Préhistoire) et dans la partie sud du 5ème étage (Périodiques).
  • Rénovation des accès par l’escalier sud (contraste des marches, installation d’une main courante…).

Outre des nuisances ponctuelles (bruit, poussière, ascenseur à l’arrêt, manque de place…) induites par ce chantier, il va sans dire que les travaux ne seront pas sans conséquences sur le fonctionnement présent et futur de la bibliothèque notamment en ce qui concerne l’aménagement de certaines salles de lecture.
En effet, ils auront nécessité et nécessiteront le vidage partiel ou complet d’étagères de différents fonds (BAB, AOR, EGY, TXT, RAP et PER).
A l’exception de ceux du fonds ancien (RAP) qui auront été externalisés, les ouvrages des autres collections ont été et seront entreposés sur des étagères roulantes dites « tampons » réparties dans les autres étages, là où il y a encore un peu de place libre.
L’idée étant que, peu ou prou, la bibliothèque puisse continuer de fonctionner pendant les travaux.

Des étagères de livres d’AOR à l’étage des périodiques

A cause des travaux et du changement d’affectation de certaines salles qui en découle, un manque important de mètres linéaires est à craindre dans un bâtiment déjà très saturé malgré le programme récent de renouvèlement des étagères à certains étages ; où mettre par exemple les livres d’AOR, de RAP, de PER et/ou de BAB qui se trouvent actuellement dans des zones où des espaces d’attente sécurisés (EAS) vont être créés ?
Ce chantier, et ce n’était pas prévu au départ, va nous imposer de repenser l’organisation de certains fonds (changement de salles, scissions de collections entre plusieurs étages…) dans un contexte critique de manque de place.
L’octroi de nouveaux espaces pour la bibliothèque dans le CRDA (ou ailleurs) sera nécessaire si l’on souhaite que les collections puissent se développer dans les années qui viennent dans de bonnes conditions. A ce sujet, une phase de réflexion avec la direction et les laboratoires de la MOM a été lancée.

Où seront rangés les ouvrages du fonds anciens ?

Si on ajoute à ce chantier en site occupé, les travaux qui se déroulent actuellement dans le bâtiment recherche de la MOM et la crise sanitaire, il n’est pas exagéré de dire que la bibliothèque traverse des moments pénibles mais l’équipe des bibliothécaires et des magasiniers reste mobilisée pour que les usagers (quels qu’ils soient) puissent accéder, d’une manière ou d’une autre, à la documentation pendant cette période difficile.

Mais que contenait le coffre-fort de Salomon Reinach ?

En l’an 1935, un legs fut ratifié entre la famille de Mme Salomon Reinach née Margoulieff et l’Université de Lyon concernant la bibliothèque personnelle de Salomon Reinach. Mais nous vous conterons cette épopée en d’autres temps.
Ce legs comprenait des ouvrages, des meubles et des documents personnels. Parmi ces meubles, il est à noter la présence d’un …
coffre-fort!

© Bibliothèque MOM – 2015

Ce coffre-fort n’était pas qu’un élément décoratif, et il a continué à être utilisé jusque dans les années 2004.
Nous avons souvenance que la bibliothécaire de l’époque en charge de la bibliothèque de l’Institut d’Archéologie classique (dite bibliothèque Salomon Reinach) Dame Simone Charre, s’en servait pour mettre à l’abri des objets, livres, comptes dont elle avait la charge. N’ayant pas de salle fermée et son écritoire ne lui permettant pas une mise en sécurité de ces éléments, le coffre-fort était donc bien venu.

Un funeste jour, Dame Simone nous quitta.
Il ne fut pas possible de retrouver le précieux trousseau permettant d’ouvrir le coffre. De preux chercheurs et coutumiers de la bibliothèque tentèrent leur chance, mais aucun ne possédait le précieux sésame. Quant au contenu du coffre,  bienheureux celui qui aurait pu le dévoiler.

© Bibliothèque MOM – 2015
 

Qui plus est, il était de notoriété publique que seul l’initié (dont on ne peut dévoiler le nom) possédait la formule magique nécessaire en plus de la clé.
Il resta donc fermé, entre les mains de celle qui prit la suite de Dame Simone pour la mémoire de Salomon et des siens au sein de la bibliothèque, (une explication concernant le « Mais pourquoi à la bibliothèque? » ne saurait tarder), au fonds ancien issu de la fusion des bibliothèques d’Instituts amenant à la création de la bibliothèque que vous connaissez.

Les années ont passé, il était grand temps d’avancer.
Nous voulions savoir avec certitude si ce coffre contenait encore des objets, documents quels qu’ils soient.
Des légendes sur le contenu circulaient, mais aucune certitude absolue.
Comme nous sommes têtu·e·s, nous avons cherché des solutions, et nous sommes inventifs.ves !
A l’aide d’une caméra miniature, en passant par l’arrière du coffre (dans lequel se trouve un trou qui ne permet pas de passer la main, ce serait trop simple) nous avons procédé à une exploration.
Les résultats n’étaient pas très nets mais ont permis de s’assurer de la présence d’objets et de documents.

Nous pûmes identifier :

© Bibliothèque MOM – 2018

un cylindre qui pouvait être un porte-document ou le fourreau d’une épée? un parchemin enroulé? plus vraisemblablement une carte au trésor

 

 

© Bibliothèque MOM – 2018

une étiquette colorée :
peut-être le billet d’un voyage dans une lointaine contrée

 

 

© Bibliothèque MOM – 2018

 

une poterie sombre avec une anse : aurions-nous trouver le Graal?

 

 

 

 

Nous pouvions passer à l’étape suivante : l’ouverture du coffre!
Nos cercles de connaissances ne comprenant pas de personne apte à nous aider par des moyens plus ou moins officiels voire légaux (personne n’est parfait), nous nous sommes tournés vers la logique : le serrurier, mage de toutes les portes fermées, serrures récalcitrantes et sanctuaires réputés inviolables.

Nous laisserons un voile pudique se poser sur cette opération, les mages n’aimant pas dévoiler leurs secrets.

Et voilà, le coffre est ouvert!

© Bibliothèque MOM – 2021

 

 

ET VIDE !

 

 

 

 

 

Non, nous avons eu le plaisir de trouver beaucoup de choses qui tiennent aussi bien de l’objet archéologique, de documents personnels de Salomon Reinach et de sa femme comme des diplômes, des médailles honorifiques qui viennent enrichir et compléter la documentation que nous possédons, objets qui relèvent de Victor Loret, des livres.
Voici des photos qui vous montrent la réalité de ce que la caméra miniature ne pouvait pas mettre en lumière :

© Bibliothèque MOM – 2021

S’il ne s’agit pas d’une carte au trésor, il renferme des documents importants comme la Légion d’Honneur de Mme Reinach

© Bibliothèque MOM – 2021
La fameuse étiquette était celle d’une boite renfermant des monnaies
© Bibliothèque MOM – 2021

Quant à la poterie, elle avait 2 anses !

De belles surprises nous attendaient également :

Nous reviendrons sur ces différents éléments lors de billets que voudrons bien écrire ceux qui, en-dehors de ce qui restera à la bibliothèque, auront la charge de les conserver et les valoriser.
Quant à nous,  l’histoire de ce legs et ses corollaires à la bibliothèque vous conterons.

Les Ateliers doc’ s’invitent chez vous

Ce nouveau programme sera réalisé entièrement en visioconférence. Nous souhaitions vous proposer un florilège d’outils qui vous accompagneront en cas de confinement. Nous essayerons également de répondre à toutes vos questions concernant le dépôt dans HAL.

Bonne recherche à tous ! Nous vous souhaitons pour 2021 de trouver un maximum d’informations.

 

Zotero à la loupe (en visio.)

Lundi 25 janvier 14h-16h

Inscription en ligne

Vous maitrisez déjà la collecte de références via Zotero. Afin d’optimiser toutes les fonctionnalités de Zotero, nous vous présenterons l’utilisation des feuilles de style et leur modification légère, le partage de références via la gestion de groupe, ainsi que les différents modes de sauvegarde de vos données sur Zotero.

 

En cas de confinement, comment accéder à un maximum de documentation en ligne ?

Jeudi 28 janvier 10h-12h (en visio.) 

Inscription en ligne

Que l’on soit étudiant, enseignant, chercheur, de Lyon 2 ou du CNRS, un accès à des ressources scientifiques (payantes) vous est proposé via différentes plateformes. Venez découvrir ces plateformes et les différentes ressources auxquelles vous aurez accès pendant le confinement.

 

Une bibliographie propre et formatée en quelques clics avec Zotero (en visio)

Jeudi 25 février 10h-12h  ; Inscription en ligne

Mardi 2 mars 10h-12h  ; Inscription en ligne

Cet atelier vous permettra d’optimiser la gestion de votre bibliographie à partir de Zotero. Grace à ce logiciel libre, vous collecterez en un clic vos références et vous pourrez les éditer en deux clics sous forme de citation ou de bibliographie. 

 

HAL et la publication en libre-accès : Focus sur les questions juridiques (en visio)

Mardi 16 mars 10h-12h  ; Inscription en ligne

Que dit la loi ? Que demandent les financeurs et les tutelles ? Quelles versions de fichier déposer dans HAL ? Est-ce autorisé par l’éditeur ? Qu’est-ce que les licences Creatives Commons ? L’objectif de cet atelier est de faire un point sur les exigences des financeurs et des tutelles, sur la loi pour une république numérique et les droits de publication en archives ouvertes (pre-print, post print), identifier les politiques des éditeurs, découvrir les licences Creatives Commons et leur utilisation.

 

Organiser sa recherche de Job archéo (en visio)

Mardi 30 mars 10h-12h  ; Inscription en ligne

A partir de l’outil Inoreader, vous pourrez lors de cet atelier créer votre veille et être informé des dernières offres d’emploi dans le domaine de l’archéologie. Nous vous présenterons différentes ressources où vous pourrez trouver des annonces de jobs liées à des musées, des laboratoires, des bibliothèques, des instituts de recherche…

 

A l’affut de l’information (en visio)

Mardi 13 avril 10h-12h  ; Inscription en ligne

Comment optimiser sa veille ? Quels outils utiliser ? Le but étant de ne manquer aucune information qui pourrait vous être utile.

 

A Geneviève

Chères lectrices et chers lecteurs

C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons le décès de Geneviève Peyres, notre collègue et amie, ce dimanche 6 décembre des suites d’une longue maladie. Geneviève s’est battue courageusement contre celui qu’elle appelait « Gustave », un cancer diagnostiqué en janvier 2019 au retour d’un mémorable road trip de plusieurs mois en Amérique Latine. Jusqu’au bout elle a gardé le sourire, l’humour et l’espoir, malgré les difficultés croissantes. Nombreux sont ceux qui ont pu lui faire part de leur affection jusqu’à son départ.

Geneviève avait été coordinatrice de notre équipe de 2014 à 2017 et responsable des fonds TXT et PHG. Passionnée d’art rupestre depuis son expérience bordelaise au laboratoire PACEA (1992-2010), curieuse de tout ce que la vie lui offrait, elle s’était studieusement attelée à l’apprentissage du grec ancien en arrivant à la MOM en 2010. Lors de ses permanences à l’accueil de la bibliothèque, le mardi matin, elle accueillait toujours les lectrices et lecteurs avec le sourire et un petit mot gentil ; certain.e.s d’entre-vous s’en souviennent encore.

Par ailleurs, elle était très investie dans le développement des sciences ouvertes (Open Access Week) et la promotion des humanités numériques, dans les formations que nous proposons (autoarchivage sur HAL, gestion bibliographique avec Zotero…), dans les réseaux professionnels (Frantiq, Renatis, Dialogu’IST…), et dans toutes les activités de la bibliothèque ou de la MOM.
Vous pouvez lire ou relire notamment ce billet qu’elle avait rédigé, illustré par sa fille Coralie, à l’occasion d’un jeu-concours organisé pour l’inauguration de ce blog, ou cet autre article représentatif de son humour où elle emprunte la voix de l’un des livres de la bibliothèque pour vous faire découvrir notre travail.

Souriante, énergique et débordante d’idées, elle contribuait largement à la convivialité de l’équipe, à sa cohésion et à son dynamisme.

Harpiste et guitariste à ses heures perdues, elle adorait surtout les voyages, son oxygène disait-elle, et nous partageait généreusement ses expériences de globe-trotteuse, le plus souvent autour d’un thé matinal accompagné de quelques cannelés bordelais qu’elle rapportait volontiers de ses vacances en famille. Parfois même, elle rapportait ici sur ce blog le fruit de ses pérégrinations pour que vous aussi, chères lectrices et chers lecteurs, puissiez en profiter.

Ces derniers mois, elle n’a cessé de nous répéter qu’il fallait que nous profitions de nos proches et de toutes ces petites choses que nous offre la vie. Nous garderons ces conseils bien précieusement.

Toutes nos pensées et notre affection vont bien sûr à sa famille, son compagnon, ses enfants et petits-enfants.

Atelier DOC’ le nouveau programme

Pour cette rentrée universitaire si particulière, nous vous proposons de continuer à avancer dans vos pratiques documentaires. Zotero, HAL, les réseaux sociaux académiques, vous seront présentés en détail. En cas de confinement, nous souhaitons vous informer de tous les outils mis à votre disposition pour accéder à de la documentation en ligne.  Bonne rentrée !

 

Pendant le confinement, comment accéder à un maximum de documentation en ligne : Lundi 16 novembre 14h-16h 

Lieu : En visioconférence

Inscription en ligne

Que l’on soit étudiant, enseignant, chercheur, de Lyon 2 ou du CNRS, un accès à des ressources scientifiques (payantes) vous est proposé via différentes plateformes. Venez découvrir ces plateformes et les différentes ressources auxquelles vous aurez accès pendant le confinement.

 

Hal-O ! Où en êtes-vous de vos publications dans HAL ? : Jeudi 3 décembre 10h-12h

Lieu : MOM, Salle visio-conférence

Inscription en ligne

Publier, bénéficier d’une visibilité et être évalué par ses pairs, ce sont les trois enjeux scientifiques auxquels répond HAL. Pour générer leur rapport d’activité ou d’évaluation, les chercheurs ont vu leur tâche grandement simplifiée grâce à cette plateforme. Cet Atelier vous permettra de découvrir tout le potentiel de HAL.

 

Valoriser votre profil et vos publications sur Internet : Mardi 12 janvier 10h-12h

Lieu : MOM, Salle visio-conférence

Inscription en ligne

Vous souhaitez améliorer votre visibilité professionnelle sur Internet ? Cet atelier vous prodiguera des conseils et des pistes afin de perfectionner votre identité numérique de doctorant ou de chercheur. 

 

Atelier Doc’ MOM : Zotero à la loupe : Lundi 25 janvier 14h-16h

Lieu, : MOM, Salle visio-conférence

Inscription en ligne

Vous maitrisez déjà la collecte de références via Zotero. Afin d’optimiser toutes les fonctionnalités de Zotero, nous vous présenterons l’utilisation des feuilles de style et leur modification légère, le partage de références via la gestion de groupe, ainsi que les différents modes de sauvegarde de vos données sur Zotero.

 

A venir : Un spécial Atelier sur les outils collaboratifs pour la documentation, animé par Hélène Jamet, responsable du Pôle Système d’Information et Réseaux (PSIR) de la MOM.

A la decouverte de la bibliotheque

Nous vous souhaitons à tous une excellente rentrée ! L’un de vos outils privilégiés sera sans doute la bibliothèque. Afin d’acquérir un niveau expert dans l’usage de cet outil, nous vous proposons de suivre une visite de la bibliothèque de la MOM.

Au programme :

  • Utilisation du catalogue de la MOM – Frantiq
  • Utilisation de ressources en ligne : Persée, OpenEdition, HAL, Digimom, 1000 TP
  • Découverte des différentes collections et services de la bibliothèque
  • Acquisition d’une bonne méthode de recherche documentaire
  • Je n’ai plus accès à ma bibliothèque. Que faire en cas de confinement ?

Durée : 1 h

Documents à apporter pour s’inscrire à la bibliothèque : Carte étudiant (carte cumul)

Modalités : Inscrivez-vous à l’une de ces visites  

Visite n°1 : MARDI 6 OCTOBRE 14h : inscription en ligne

Visite n°2 : VENDREDI 9 OCTOBRE 11h : inscription en ligne

Visite n°3 : LUNDI 12 OCTOBRE 14h : inscription en ligne

Visite n°4 : JEUDI 15 OCTOBRE 13h : inscription en ligne

Visite n°5 : JEUDI 22 OCTOBRE 12H : inscription en ligne

Visite n°6 : MARDI 27 OCTOBRE 11h : inscription en ligne

Le départ de la visite se fera au rez-de-chaussée de la bibliothèque.

 

Stage à la MOM : bilan

Bonjour à tous ! Mon stage se termine, et il est temps de vous montrer le résultat de ces quatre mois de travail. Je vous avais déjà présenté mes tâches dans deux précédents billets de blog : ma mission de stage était principalement d’établir une liste des politiques de diffusion de différentes revues scientifiques, afin de faciliter la mise en ligne sur HAL des travaux des chercheurs et enseignants-chercheurs de la MOM.

Il a d’abord fallu prendre connaissance des revues dans lesquelles vous publiez, et de votre utilisation de HAL : vous avez été plus 101 à nous répondre via notre questionnaire en ligne, merci beaucoup ! Nous avons pu agrandir notre liste de revues à interroger, et surtout, nous avons pu établir que vous êtes déjà nombreux à déposer vos travaux en intégralité sur HAL :

Enfin, il est apparu que pour ceux qui n’utilisent pas ou peu HAL, les principaux obstacles sont le manque de temps et de connaissances quant aux politiques de diffusion de leurs éditeurs scientifiques : qu’à cela ne tienne, c’est la raison d’être de mon travail, vous faciliter la vie !

J’ai constitué un fichier Excel pour faire une liste de toutes les revues demandées et de leurs politiques de diffusion : je suis arrivée à un total de 225 revues, auxquelles se sont rajoutées toutes celles de 2 maisons d’éditions (Ausonius et Mergoil). Ensuite, j’ai élaboré avec l’aide de ma tutrice deux questionnaires Google Forms, l’un en anglais et l’autre en français, afin de recueillir plus facilement les réponses des éditeurs. Chercher à tous les contacter n’a pas été une mince affaire : certains n’ont pas laissé de contacts visibles ou fonctionnels, d’autres ne nous ont pas encore répondu. Cependant pas d’inquiétude, le fichier continuera à évoluer après mon départ grâce au travail de ma tutrice de stage Marie Chebance !

Au moment où j’écris ces lignes, 58 revues nous ont répondu (52 par les questionnaires, les autres par mail) ; nous avons également pu établir les politiques de diffusion de plusieurs autres revues, notamment celles de la maison Elsevier qui dispose d’une page spéciale pour connaître les embargo en fonction des titres. Il nous reste donc 154 revues à contacter pour confirmer ou compléter nos informations actuelles, et j’ai bon espoir qu’avec le déconfinement, les échanges seront plus rapides. N’hésitez donc pas à contacter la bibliothèque de la MOM pour avoir plus de renseignements !

Voici quelques graphiques pour vous donner une idée de nos premiers (et encourageants) résultats, avec les informations glanées sur Internet et les réponses aux questionnaires

Nous pouvons voir ici que environ la moitié des éditeurs n’accepte pas le dépôt des travaux déjà publiés… ce qui signifie aussi que l’autre moitié l’accepte, avec parfois des conditions ou des embargos. Rien d’insurmontable donc !

Et n’hésitez pas à contacter l’éditeur quand vous ne savez pas si vous avez le droit de déposer la version publiée sur HAL.  Sachez aussi que si l’article est en open access sur le site de l’éditeur avec mentions : CC-BY, (c) the authors ou « open access » sur le site de l’éditeur ou de la revue, vous pouvez déposer l’article sur HAL. Et puis, dans le cas d’un refus de l’éditeur de déposer son pdf éditeur en accès ouvert, c’est le manuscrit corrigé que vous pourrez dans tous les cas déposer !

Ce second graphique montre que les éditeurs sont plus favorables au dépôt du postprint puisque presque un tiers des éditeurs permettent que votre manuscrit corrigé soit immédiatement mis sur HAL (31%). Par contre le petit quart (23%) qui indique ne pas accepter le dépôt sur une archive ouverte peut s’ajouter au 42% autorisant le dépôt après embargo puisqu’en France, grâce à la loi pour une République Numérique (art.30), l’embargo ne peut excéder 12 mois en SHS (Sciences Humaines et Sociales). Ainsi le dépôt non autorisé ou avec un embargo de plus de 12 mois réclamé par certains éditeurs pour la version postprint peuvent être ignorés. Vous pouvez consulter la page des questions juridiques sur la documentation de HAL pour plus d’informations.

Graphe : réponse des éditeurs vis à vis du dépôt du manuscrit non corrigé (preprint) sur Hal

Et enfin, la plupart des éditeurs acceptent que le preprint soit immédiatement déposé sur HAL. Comme vous pouvez le voir, les périodes d’embargo varient selon le type de version de votre travail que vous souhaitez déposer. Vous pouvez consulter la page des questions juridiques pour le dépôt dans HAL pour plus d’informations.

Je tiens à insister ici sur le fait que ces résultats ne sont pas définitifs : ils sont donnés à titre indicatif, pour vous donner une idée des informations que nous collectons pour vous.  

Quand bien même une grande partie de mon stage s’est déroulé en télétravail, j’ai beaucoup apprécié ces quatre mois qui m’ont permis d’expérimenter tous les travaux à faire au sein d’une bibliothèque : accueil du public, rangement, catalogage, équipement et puces RFID, mais aussi des travaux plus pointus et spécifiques comme la recherche d’informations techniques pour la constitution d’une photothèque. C’est aussi pendant ce stage que j’ai pu profiter de la bibliothèque du personnel, qui regorge d’informations sur le métier de bibliothécaire, jusque dans les aspects les plus insoupçonnés. Si avec ça je n’ai pas le concours ! 

Je tiens à remercier toute l’équipe de la bibliothèque de la MOM pour sa bienveillance et son écoute, grâce à eux je me suis très vite sentie à l’aise et j’ai énormément appris ! Je remercie en particulier Nina et ma tutrice Marie pour leur grande gentillesse et leur disponibilité, elles m’ont beaucoup aidée pour le travail sur les politiques éditoriales. Merci également à Véronique qui m’a conseillée sur les photothèques, et à Magali pour m’avoir permis de partager mon expérience sur ce blog ! 

Le point sur le thésaurus PACTOLS

Depuis 2017, Frantiq a engagé une réorganisation de son thésaurus PACTOLS. Avec le confinement et le télétravail généralisé, les activités liées au projet se sont intensifiées. D’une réunion toutes les trois semaines jusqu’alors, le groupe de travail se réunit maintenant chaque semaine depuis trois mois pour faire évoluer le thésaurus. C’est aussi l’occasion pour nous de vous faire un petit récapitulatif sur l’utilisation de ce thésaurus, les objectifs et les perspectives de sa refonte. 

Un thésaurus pour la recherche documentaire, comment ça marche ? 

Pour comprendre l’intérêt du thésaurus, il convient pour commencer d’effectuer une recherche sur le catalogue Frantiq. Lorsque vous affichez une notice bibliographique de votre choix, au-dessous de la description de l’ouvrage, vous voyez apparaître des mots-clés. Ce sont les mots-clés du thésaurus PACTOLS. Ces mots-clés sont cliquables et vous permettent de « rebondir » sur une nouvelle recherche. 

Au-delà de ce premier aperçu, chaque mot-clé ou concept est enrichi et dépasse la simple chaîne de caractères. Ces enrichissements comportent : 

  •  des traductions en cours en l’occurrence en arabe, allemand, anglais, castillan, grec moderne, hébreu, italien, flamand, russe : pour retrouver les notices utilisant un même concept indépendamment de la langue que vous avez utilisée pour faire votre recherche
  •  des définitions pour éviter les contresens sur les homonymies notamment
  •  des synonymes qui permettent de retrouver les mêmes notices bibliographiques que vous ayez effectué votre recherche avec la chaîne de caractères « objet métallique » ou « objet en métal » par exemple.
  •  des termes associés qui permettent des renvois vers d’autres concepts du même champ sémantique par exemple. Cela correspond à l’encart « voir aussi » d’un catalogue de bibliothèque proposé à l’affichage d’une liste de résultats, lorsque les fonctionnalités de recherche avancée le permettent. 
  •  des relations génériques et spécifiques qui permettent d’élargir ou d’affiner une recherche. Par exemple, à partir du concept « sigillée », vous pouvez choisir d’élargir la recherche à « céramique romaine » ou de la restreindre à chacun des spécifiques « sigillée africaine », « sigillée gauloise » etc. 
  •  des alignements qui permettent de retrouver facilement l’équivalent du concept dans d’autres vocabulaires servant à indexer d’autres bases de données. Ainsi, l’alignement entre thésaurus est un premier pas pour mettre en lien différentes données autour d’un même sujet/concept. 

Tout cet arrière-plan n’est pas visible au premier abord lorsque vous effectuez une recherche au catalogue mais il influence en partie vos résultats de recherche. Pour une recherche fine, il peut être utile de connaître et de combiner ces mots-clés à bon escient. 
Vous pouvez consulter l’ensemble du thésaurus dans son état actuel à cette adresse : 
https://pactols.frantiq.fr/opentheso/
Si besoin, le tutoriel ci-dessous est à votre disposition pour apprendre à rechercher des concepts dans OpenTheso, le logiciel gestionnaire du thésaurus PACTOLS :
https://www.youtube.com/watch?v=9ZTscFnNpt8

Pourquoi réorganiser le thésaurus PACTOLS ? 

Le thésaurus PACTOLS existe depuis plus de 30 ans et n’a cessé d’évoluer tout au long de cette période. En 2011 puis 2013, la norme ISO 25964 sur les thésaurus multilingues et sur l’organisation et l’interopérabilité des thésaurus est venue formaliser et préciser l’élaboration des thésaurus, notamment en ce qui concerne les relations entre chaque concept. 

La réorganisation du thésaurus a pour premier objectif de consolider ces relations, puis au-delà de la norme ISO de le mettre en adéquation avec d’autres vocabulaires en ligne en particulier le BackBone Thesaurus développé par le Groupe de travail thésaurus Maintenance de l’Infrastructure européenne DARIAH.

De plus, depuis plusieurs années, les pratiques d’indexation des différentes bibliothèques du réseau ont permis de collecter plusieurs milliers de mots-clés dits « candidats ». Ces mots-clés sont parfois synonymes de concepts existants dans PACTOLS mais couvrent aussi souvent des notions encore absentes du thésaurus. Cette réorganisation est l’occasion d’enrichir le thésaurus en intégrant ces mots-clés complétés de leurs traductions, définitions, relations avec les autres concepts du thésaurus, et alignements vers d’autres vocabulaires. 

Depuis janvier 2019, la version en ligne de PACTOLS toujours utilisée pour indexer le catalogue Frantiq est gelée, tandis qu’une version 2 est en cours d’élaboration et attendue pour fin 2021 avec plus d’un tiers du thésaurus remanié (hors concepts lieux), et 1251 concepts candidats (hors lieux) intégrés au thésaurus et enrichis à la main, pour un nombre total de 17009 concepts (hors lieux) au 29 mai 2020.

Les perspectives et autres travaux en cours

Dans le cadre de cette refonte, plusieurs spécialistes ont été sollicités au cas par cas ou par l’intermédiaire de groupes de travail afin de contribuer à l’élaboration des branches du thésaurus qui concernent leurs domaines de compétences, c’est le cas notamment pour l’archéologie funéraire ou l’industrie lithique, et prochainement pour la céramologie. 

Plusieurs travaux d’alignements de référentiels sont également en cours, en particulier 57% des concepts PACTOLS sont d’ores et déjà alignés avec Wikidata, le vocabulaire sous-jacent à Wikipédia et qui se présente comme un pivot incontournable du web de données à l’échelle internationale. 

Les noms de lieux du territoire français sont alignés avec GeoNames, l’INSEE, Loterre, et les référentiels du catalogue de la BnF, ce travail est amené à être développé pour d’autres zones géographiques. 

Plus spécifiquement et sur un plan strictement scientifique, PACTOLS est également en cours d’alignement avec l’Art & Architecture Thesaurus du Getty Museum, et  IdRef porté par l’ABES pour les anthroponymes des divinités et héros du monde méditerranéen antique. 

Pour en savoir plus sur le thésaurus et ses partenaires, c’est par ici : https://www.frantiq.fr/pactols/le-thésaurus/

Don de Laurent Chrzanovski

Citoyen suisse et italien, aujourd’hui HDR et Professeur aux Universités, membre de l’Ecole Doctorale de l’Université de Sibiu, Laurent Chrzanovski est surtout connu pour ses recherches et publications dans le domaine des lampes antiques – la lychnologie – sujet auquel il a dédié plus de 20 ouvrages et une centaine d’articles, ainsi que de nombreuses expositions destinées au grand public.

Il est en charge, entre autres, des lampes des fouilles d’Arles-Rhône 3, de celles des missions de l’Université de Varsovie à Novae (Svishtov, Bulgarie) et à Acrae (Sicile) ainsi que des corpus des Musées de Genève (Musée d’Art et d’Histoire) et de Moscou (Musée Historique d’État).

Sa thèse postdoctorale, « De Prométhée à la Fée Électricité« , publiée en 2015 par l’Académie Roumaine, premier ouvrage de son genre à proposer une lecture diachronique et globale des problématiques liées à l’éclairage à travers les âges, les religions et les continents.

Dans une optique fédérative, il a fondé et dirige depuis 2003 Continuer la lecture de Don de Laurent Chrzanovski

Ma mission de stage : aider les chercheurs à déposer sur HAL

Dans un précédent billet de blog, je vous avais présenté mon parcours et comment se déroulait mon stage à la bibliothèque de la MOM, malgré le télétravail. Cependant, je n’ai évoqué que rapidement ma principale mission de stage, or elle concerne directement les chercheurs et enseignants chercheurs de la MOM !

Tel qu’il a été défini dans ma convention de stage, mon travail est d’élaborer une base Continuer la lecture de Ma mission de stage : aider les chercheurs à déposer sur HAL

Stage à la MOM et télétravail, c’est possible !

Etudiante en deuxième année de master Culture de l’Ecrit et de l’Image à l’ENSSIB, amoureuse des bibliothèques devant l’éternel et future bibliothécaire et écrivaine quoi qu’il m’en coûte, c’était une évidence pour moi que de faire mon stage de 4 mois dans l’univers des livres et de leur valorisation. Il faut dire que j’ai le parcours type de la littéraire : bac L, trois ans en prépa Chartes au lycée Henri IV à baigner dans l’univers merveilleux des concours, puis une bifurcation vers le master de l’ENSSIB, l’école des bibliothécaires par excellence.

Le choix de la MOM peut sembler bizarre si on s’attarde Continuer la lecture de Stage à la MOM et télétravail, c’est possible !

Les femmes méditerranéennes : bibliographie

Malgré les perturbations dans nos vies quotidiennes ces jours-ci, le mois de mars reste celui des femmes et du droit des femmes dans le monde. Notre bibliothèque regorge de publications sur ce sujet. Nous vous avons sélectionné les plus récentes d’entre elles, en espérant que vous pourrez les retrouver très rapidement dans nos rayons !

Cette longue bibliographie aborde la question des femmes de la préhistoire jusqu’à nos jours sur l’ensemble du pourtour méditerranéen.

Vous pouvez la consulter en téléchargeant le pdf ici ou accéder directement à la sous-thématique qui vous intéresse le plus en cliquant sur les titres ci-dessous : Continuer la lecture de Les femmes méditerranéennes : bibliographie

Inter Folia Fulget

Inter Folia Fulget « Elle jaillit d’entre les pages » est une des devises en latin, inscrite dans la cour de la bibliothèque sur le campus des quais de l’Université Lumière Lyon 2. La bibliothèque universitaire l’affichant sur ses murs se trouve être le bâtiment à côté de la Bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, il n’y avait rien de mieux que de commencer une nouvelle expérience de travail avec cette phrase en tête.

L’offre d’apprentissage de la bibliothèque de la MOM se portait sur deux missions principales : Continuer la lecture de Inter Folia Fulget

Pourquoi Karkemish ?

Fin 2019, nous avons lancé l’opération Karkemish pour le remplacement du mobilier AOR – EGY.

Un déménagement dans une bibliothèque est une véritable opération militaire, nécessitant des stratégies, des plans d’attaque, l’organisation de bataillons. Il nous fallait un thème pour relier AOR et EGY. KARKEMISH fut donc le cri de guerre des bibliothécaires qui utilisaient ce slogan pour rallier les forces à cette cause.

KARKEMISH !

Pour rappel, Karkemish (ou Europus chez les Romains) est Continuer la lecture de Pourquoi Karkemish ?

Opération Karkemish : Les secrets d’un Déménagement

Depuis 2015, la Bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée demandait régulièrement une aide exceptionnelle pour renouveler son mobilier acheté en 1995. Lequel, à force de démontages, déplacements à répétition, était devenu vétuste et finissait par s’effondrer avec le temps. Mais surtout, la bibliothèque était arrivée à un stade de saturation de ses espaces de rangement des collections. Il était urgent de trouver des solutions.

Trois collections de cette bibliothèque se sont récemment vues décerner, par le ministère et pour cinq ans, la labellisation « CollEx, Collections d’excellence pour la recherche » : il s’agit des fonds Continuer la lecture de Opération Karkemish : Les secrets d’un Déménagement

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search