Tous les articles par victorbarbierleonard

Un stage à la MOM

Un stage à la MOM, on se dit d’abord que ce n’est qu’un espoir lorsqu’on n’a pas fait d’étude en lien avec l’Histoire ou l’Archéologie mais qu’on demande tout de même à y regarder de plus près.

Un stage à la MOM, on se dit ensuite que c’est une aubaine lorsqu’on vous reçoit en entretien et qu’on accepte avec le sourire de vous lier un temps à l’aventure.

Un stage à la MOM, c’est d’abord rentrer dans une bibliothèque d’exception et des laboratoires de recherche dans lesquels gravitent des projets tout aussi divers que les personnes qui les portent, tous liés par le besoin d’en savoir plus et de participer d’une petite pierre supplémentaire à l’édifice de la connaissance.

Un stage à la MOM, c’est ensuite rencontrer une équipe bienveillante et soudée dans les différentes tâches qui lui incombent, petite mécanique humaine aux rouages bien huilés.

Un stage à la MOM, c’est la découverte des métiers qui nourrissent les laboratoires et la bibliothèque depuis la fouille jusqu’aux archives et aux rayons, en passant par les souvent oubliés du public mais non moins nécessaires coordinateurs, informaticiens et médiateurs.

Un stage à la MOM, c’est ensuite comprendre comment toutes ces activités s’imbriquent pour un but commun et permettent à tous de bénéficier d’un trésor intellectuel sans cesse en évolution.

Un stage à la MOM, c’est d’abord la surprise de la quantité de temps peu commune que les gens sont prêts à vous accorder et de la générosité des réponses qui vous sont données.

Un stage à la MOM, c’est ensuite de la gratitude envers l’accueil qui vous a été fait. De la simple gratitude pour des gens qui vous ont accueilli avec autant de simplicité.

Un stage à la MOM, c’est enfin une expérience qui ne sera pas oubliée, et qu’un jour c’est sûr l’odeur des livres ne manquera pas de rappeler.