Tous les articles par Bibliothèque de la MOM

Et la Nuit de la Lecture, alors ?

Vous avez été plus d’une cinquantaine à saisir votre carte d’embarquement pour la Nuit de la Lecture, le 18 janvier 2019 à la bibliothèque de la MOM.  Cet événement, initié par le Ministère de la Culture, connaît une résonance internationale et confirme son succès cette année avec 450 000 participants et plus de 5 000 événements organisés à travers le monde. 

En nous rejoignant pour cette soirée ludique, vous avez suivi les indices de notre jeu de piste afin de découvrir ou redécouvrir les deux expositions proposées sur les Bergers et bergères d’Arménie et sur la construction de la bibliothèque. D’indices en énigmes, vous avez déambulé dans nos rayonnages et participé aux différentes activités proposées. Certain·e·s d’entre vous, à l’âme portraitiste, se sont prêté·e·s au jeu La Tête de l’Emploi et ont partagé leur photo sur Twitter à l’aide du hashtag #BookfaceMOM. En voici quelques exemples :

Continuer la lecture de Et la Nuit de la Lecture, alors ?

Courant d’OAir : de la brise au mistral

L’enquête lancée par Couperin (consortium regroupant universités et organismes de recherche français sur les questions des publications électroniques) à propos des pratiques de publication scientifique et d’open access, à laquelle tous les « publiants » sont invités à répondre jusqu’au 8 mars, nous incite à compléter notre précédent billet courant d’air.

Dans ce dernier billet sur la science ouverte, nous évoquions le Plan national pour la science ouverte présenté en juillet 2018 par la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, puis le plan d’action 2019 de l’agence nationale de la recherche (ANR) mais nous n’avions pas mentionné que l’ANR est aussi devenue membre de cOAlition S et signataire du Plan S en 2018.

Coordonnée par Science Europe et soutenue par la Commission Européenne et le Conseil Européen de la Recherche (ERC), cOAlition S comprend actuellement 13 agences nationales européennes de financement de la recherche qui ont accepté de mettre en application les 10 principes du plan S pour accélérer la transition vers le libre accès complet et immédiat aux publications scientifiques

Les 10 principes, traduits ici

En bref, dès janvier 2020, le plan S propose 2 voies, pour toute publication qui résulte de recherches financées par les membres de cOAlition S :

Dans tous les cas, la diffusion devra se faire sous licence ouverte, de préférence Creative Commons CC BY

Les 10 principes s’appliquent à tous les types de publications savantes, mais il est entendu que la date du 1er janvier 2020 pour atteindre le libre accès pour les monographies et les livres peut être dépassée.

En outre, cOAlition S soutient et compte mettre en oeuvre les recommandations de la déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche (DORA)

Qui dit en résumé : [La recherche doit être évaluée selon ses mérites propres plutôt que sur la base de la notoriété de la revue (type facteur d’impact) dans laquelle les résultats de recherche sont publiés]

Le Comité français pour la Science ouverte, créé suite au plan national pour la science ouverte, a récemment formulé des préconisations pour chacun des 10 points en vue de la mise en œuvre du plan S par l’ANR. Recommandant notamment qu’il est indispensable d’envisager, outre les 2 voies indiquées plus haut, le développement d’autres voies plus innovantes, sans se focaliser sur l’hypothèse des APC (frais de publication pour un article).

Voici par exemple, le projet français Peer Community in (PCI), orienté pour le moment biologie (mais qui devrait s’ouvrir à d’autres communautés scientifiques), qui a pour but de créer des communautés spécifiques de chercheurs capables d’évaluer gratuitement dans leur champ disciplinaire des pré-prints. Soutenus par des sociétés savantes et des universités, de nombreux journaux ont déclaré leur intérêt aux PCI et les instances d’évaluation (ANR, HCERES, …) soutiennent également cette démarche.

De plus le comité a émis quelques points de vigilance  pour certains points discutables et imprécis du guide d’implémentation du plan S : comme la prise en compte des disciplines, le phasage de mise en œuvre du plan ou les licences.

Science Power

Toutes ces orientations et ces mesures devraient avoir à terme un impact dans le paysage de l’édition scientifique et les critères d’évaluation et ainsi sur vos pratiques en tant que publiant… c’est à vous de jouer.

Bilan 2018 des dons d’ouvrages à la bibliothèque de la MOM

Chaque année, la bibliothèque de la MOM enrichit ses collections grâce à des dons de chercheurs, d’enseignants ou de lecteurs qui ont fréquenté, d’une manière ou d’une autre, notre établissement mais pas exclusivement ; effet, il arrive que des chercheurs/enseignants (ou leurs ayant-droits) extérieurs à la MOM qui ont eu vent de la qualité de nos collections nous proposent en legs tout ou partie des ouvrages de leur bibliothèque de recherche.

En 2018, la bibliothèque a encore bénéficié de dons d’ouvrages importants, variés, complémentaires et de provenances diverses, et qui ne dépareilleront pas dans ses collections.

Le don «Christiane Wallet- Le Brun» – égyptologue domiciliée à Aix-en-Provence et décédée en 2018  – comprenant une centaines d’ouvrages d’égyptologie, ainsi qu’un nombre important de photographies et Continuer la lecture de Bilan 2018 des dons d’ouvrages à la bibliothèque de la MOM

Bibliothèques et centres de documentation à Lyon

Un bon exposé ou un bon travail de recherche s’appuie nécessairement sur des ressources documentaires. Celles-ci relèvent soit de l’édition commerciale (livres ou revues diffusés au format papier ou via internet) soit de la littérature grise (rapport de fouilles, acte de congrès, thèses, mémoires…). Dans le premier cas, la documentation papier est accessible en librairie mais aussi et surtout dans les très nombreuses bibliothèques et centres de documentation français et étrangers. La documentation électronique se retrouve sur des portails que nous vous présentons sur cet autre billet. Dans le cas de la littérature grise, la diffusion est beaucoup plus restreinte et nécessite d’être au fait des différents lieux où vous pourrez les consulter, en particulier au sein de l’agglomération lyonnaise.

Une documentation partagée

Des bibliothèques de recherche de Lyon se sont réparties la conservation de différents fonds documentaires lors de l’élaboration de cartes documentaires :

Les bibliothèques membres de ces réseaux diffusent parfois les références bibliographiques de leurs fonds documentaires via différents catalogues collectifs :

  • Le SUDOC, géré par l’ABES

Le catalogue du Système Universitaire de Documentation est le catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il comprend plus de 12 millions de notices bibliographiques qui décrivent tous les types de documents (livres, thèses, revues, ressources électroniques, documents audiovisuels, microformes, cartes, partitions, manuscrits (hors Calames) et livres anciens…)

Le catalogue Sudoc décrit également les collections de revues et journaux d’environ 2000 établissements documentaires hors enseignement supérieur (bibliothèques municipales, centres de documentation…)

Enfin, il a pour mission de recenser l’ensemble des thèses produites en France.

  • LE CCI Frantiq, géré par le GDS 3378 du CNRS

Le catalogue collectif indexé (CCI) signale, analyse et localise la documentation scientifique des adhérents, soit une quarantaine d’unités mixtes du CNRS, des services du ministère de la Culture et de la communication, des collectivités territoriales et d’autres établissements publics. Il constitue le seul catalogue national inter-établissements réservé à l’archéologie.

Le catalogue collectif de France localise quelques 30 millions de documents conservés dans les bibliothèques françaises : la Bibliothèque Nationale Française (BNF), les bibliothèques universitaires membres du réseau Sudoc, des bibliothèques municipales. Ce site donne également accès au Répertoire national des bibliothèques et des fonds documentaires qui recense plus de 5 000 bibliothèques et centres de documentation. Il fournit à la fois des informations pratiques et des renseignements sur les collections des établissements. Le Répertoire permet en outre d’accéder à la description de plus de 3 500 fonds conservés dans plus de 500 bibliothèques tels que les fonds Montesquieu à la Bibliothèque municipale de Bordeaux ou le fonds gourmand à Dijon.

Offre un accès fédéré à l’ensemble des catalogues en ligne des universités catholiques françaises.

Accessibilité et lieux de travail

L’ accessibilité à la documentation et à des espaces de travail (en soirée, le week-end, pendant les vacances) a été une priorité sur ces dernières années, afin de vous proposer des horaires étendus dans l’ensemble des bibliothèques lyonnaises :

Continuer la lecture de Bibliothèques et centres de documentation à Lyon

Trouver un chantier de fouilles

L’été approche à grand pas. Pour enrichir votre expérience, vous souhaitez peut-être participer à un chantier de fouille archéologique. Cette expérience vous permettra d’appréhender la réalité du travail de terrain, d’apprendre des techniques de fouille, de collecte et de traitements des données. Plusieurs organismes recherchent en effet des bénévoles pour des chantiers en France ou à l’étranger.

Comment s’organise un chantier de fouille ?

Le directeur du chantier est responsable de l’organisation matérielle de la fouille (conditions d’accueil, d’inscription, hébergement, rythme de travail…) ainsi que des recherches scientifiques. C’est auprès de lui que se fait l’inscription.  Pour espérer participer bénévolement à des chantiers de fouilles archéologiques, certaines conditions doivent être respectées en fonction des chantiers et des exigences de leur responsable. Généralement, un âge minimum de 18 ans est requis. Et si aucune limite d’âge n’est fixée, une bonne condition physique est souvent demandée. Certains vaccins peuvent aussi être exigés.

Les activités proposées aux participants sont variées : dégagement de structures, dessin, topographie, photographie, rédaction de rapports, nettoyage d’artefacts, cartographie… Participer bénévolement à des chantiers de fouilles archéologiques, c’est aussi travailler en équipe et vivre en communauté. Vous devrez peut-être dormir dans une tente ou dans des dortoirs. A noter d’ailleurs que les repas comme l’hébergement sont soit compris dans la mission de bénévolat, soit à la charge du volontaire.

Où déposer sa candidature ?

Depuis 1995, Le Ministère de la Culture présente chaque année sur son site la liste des chantiers archéologiques ouverts aux bénévoles (professionnels ou amateurs) sur le territoire national. Cette liste est établie par la sous-direction de l’archéologie (SDA) en collaboration avec les services régionaux de l’archéologie (SRA). La saison 2019 sera mise en ligne au mois d’avril prochain.

Des associations sont également à la recherche de bénévoles dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine :

CHAM, l’association « Chantiers histoire et architecture médiévale » s’attaque aux bâtiments laissés à l’abandon en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer, ainsi qu’en Afrique. Elle organise chaque année des chantiers de bénévoles ou de volontaires ainsi que des rencontres pédagogiques, des visites pour les jeunes et des expositions. www.cham.asso.fr

REMPART est un réseau regroupant 170 associations nationales et internationales de défense du patrimoine. Les chantiers REMPART restaurent des châteaux pour en faire des lieux d’exposition ou des musées. Ils accueillent de nombreux bénévoles : www.rempart.com

Le Club du Vieux Manoir est une association spécialisée dans la sauvegarde des édifices en péril (châteaux, églises, chapelles, portes…). Plusieurs dizaines de chantiers pour bénévoles sont prévus chaque été : www.clubduvieuxmanoir.asso.fr

Archeophile, l’Annuaire de l’archéologie francophone recense les structures associatives ou institutionnelles proposant des chantiers de fouille dans le cadre de stages ou de bénévolats.

Les missions archéologiques françaises à l’étranger

Les missions archéologiques françaises œuvrant à l’étranger emploient comme ouvriers de fouilles des ressortissants des pays concernés ; seuls les cadres scientifiques viennent de France. Outre ces derniers, des étudiants ayant atteint un niveau avancé dans leurs études spécialisées (Master 2, doctorat) peuvent participer à ce type de mission.

Les étudiants en archéologie pourront recevoir des informations plus spécialement auprès de leur université de rattachement où des universités dont les équipes et/ou les professeurs d’archéologie sont responsables de chantiers archéologiques à l’étranger.

Pour plus d’informations :

Ministère des Affaires Etrangères et Européennes
Direction Générale de la Mondialisation, du Développement et des Partenariats Sous-Direction des échanges scientifiques et de la Recherche Pôle Archéologie 27, rue de la Convention – 75015 Paris www.diplomatie.gouv.fr

Les chantiers de fouilles auprès d’organismes étrangers

Pour les étudiants, quelque soit leur niveau d’étude, et pour les amateurs bénévoles qui souhaitent travailler à l’étranger, il est souvent intéressant de rejoindre une équipe étrangère. Des universités et des institutions établissent des listes de chantiers partout dans le monde. Vous trouverez ci-dessous quelques adresses où sont disponibles ces renseignements. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des services culturels des ambassades pour avoir les adresses des services archéologiques ou des universités enseignant cette discipline :

Council for British Archaeology recense quelques propositions et des conseils pour les débutants.

Archaeological Institute of America Boston University, publie l’Archaeological Fieldwork  Opportunities Bulletin (AFOB), rubrique fieldwork.

Archaeology Abroad est un catalogue des possibilités de bénévolat en archéologie partout dans le monde.

Argilos, Mission archéologique greco-canadienne a débuté sa campagne de recrutement de bénévoles pour l’été 2019.

Si vous souhaitez partager votre expérience ou déposer des offres pour des chantiers de fouilles, n’hésitez pas à laisser un commentaire. Nous rediffuserons les offres sur notre page Facebook.

Nuit de la lecture : le cadavre exquis

Au cours de la Nuit de la lecture, un certain nombre d’entre vous a participé à notre cadavre exquis. Les uns après les autres vous êtes venus compléter l’histoire d’un voyage qui débute à Constantinople, sans savoir ce qu’avait écrit vos prédécesseurs. Le résultat est pour le moins loufoque et dépaysant… 

“Lorsque j’arrivai à Constantinople, j’y trouvai mon ami Jim, il avait bien changé, il n’était plus aussi triste mais très fatigué de partir voyager en Grèce antique. Je préfère maintenant découvrir de nouvelles choses, ailleurs… Donc je loue un âne pour rejoindre la Béotie. Et là… chemin faisant, je découvre un paysage singulier fait de petits riens mais qui m’enivre. Je ne sais plus l’heure qu’il est, je jongle avec les couleurs et je joue à cache-cache au détour de chaque colline. Une explosion de sons, de saveurs et de couleurs s’ouvre alors à moi en franchissant le seuil de la Sublime Porte. Devant moi, un splendide palais ottoman, dont la façade est baignée de soleil, se tient digne et imposant. Un peu plus loin, on aperçoit sur un cheval, un vieil homme qui regarde au loin pour s’évader vers d’autres horizons et s’ouvrir au monde en parcourant de nombreux kilomètres, en mangeant des graines de tournesol et en dansant comme ce n’est pas permis jusqu’au petit matin. Un dernier verre de sangria et une biscotte beurrée, la journée pouvait débuter. L’aventure ne s’arrêtait pas là. Dans l’ombre tapis suivait depuis quelques temps un être étrange, ni homme, ni femme, ni adulte, ni enfant. Il attendait l’instant. L’instant propice où le jour devient nuit ; où le soleil devient lune ; où la surprise se dévoile… Au petit matin, il ne s’était finalement rien passé ; tout était à sa place : les arbres, les prés, les routes et les montagnes au loin. Et bizarrement, cela ne rassura pas le chef de la horde sauvage qui comptait bien à court terme montrer à ses hommes de quoi il était vraiment capable ! Il en allait de sa survie politique… Il fallait à tout prix cacher ce badge bien trop engagé politiquement. Je passais donc la soirée avec mon verre de Champagne à hauteur de ma poche de chemise sans en boire une seule goutte ! Je me suis baladée à travers la foule papotant avec les unes et les autres, dégustant des petits fours et luttant pour ne pas renverser ce verre de Champagne que je ne pouvais pas boire. La douleur ne s’en allait pas sans ravir au passage du gué les miettes éparses de ce soleil aveuglant et bienfaiteur, radieux mais désinvolte comme seul peut l’être un corps écarlate. Et pourtant que la montagne est belle.”

Un grand Merci à tous pour vos contributions !

Ateliers doc’ programme du 2e semestre

SAV Zotero : Jeudi 7 février 11h30-13h (Salle Archéorient, MOM 3e étage)

Les bibliothécaires et documentalistes de la MOM se mobilisent pour répondre à toutes vos questions sur Zotero :
Comment modifier une feuille de style ?
Comment récupérer dans Zotero ses 10 dernières années de bibliographies effectuées sous word ?
Comment travailler dans Zotero avec des caractères non latins ?
Comment synchroniser ou sauvegarder ses données ?
Comment partager ses données bibliographiques ?
Vous recevrez une réponse personnalisée à toutes vos questions. Venez librement nous retrouver dans la salle d’Archéorient (7 rue raulin, 3e étage). Inscription en ligne

 

Une bibliographie propre et formatée en quelques clics avec Zotero : Lundi 11 mars 14h-16h (Salle Gaia G412)

Cet atelier vous permettra d’optimiser la gestion de votre bibliographie à partir de Zotero. Grace à ce logiciel libre, vous collecterez en un clic vos références et vous pourrez les éditer en deux clics sous forme de citation ou de bibliographie. Inscription en ligne

 

SAV Zotero : Mardi 2 avril 11h30-13h(Salle Archéorient, MOM 3e étage)

Les bibliothécaires et documentalistes de la MOM se mobilisent pour répondre à toutes vos questions sur Zotero :
Comment modifier une feuille de style ?
Comment récupérer dans Zotero ses 10 dernières années de bibliographies effectuées sous word ?
Comment travailler dans Zotero avec des caractères non latins ?
Comment synchroniser ou sauvegarder ses données ?
Comment partager ses données bibliographiques ?
Vous recevrez une réponse personnalisée à toutes vos questions. Venez librement nous retrouver dans la salle d’Archéorient (7 rue raulin, 3e étage). Inscription en ligne

 

Veille ou Comment créer un journal personnalisé d’information : Vendredi 17 mai 10h-12h (Salle Gaia G412)

Nous essayerons dans cet atelier de gagner du temps pour que l’information vienne à vous. Quelque soit votre sujet, qu’il soit scientifique, juridique, administratif, personnel, des outils existent pour répertorier un maximum de sources d’information. Netvibes, Scoop-it, Inoreader,…, nous pourrons comparer ces plateformes et trouver la plus adéquat à vos besoins. Inscription en ligne

 

Valoriser votre profil et vos publications sur Internet : juin 2019 (date à confirmer) (Salle Gaia G412)

Vous souhaitez améliorer votre visibilité professionnelle sur Internet ? Cet atelier vous prodiguera des conseils et des pistes afin de perfectionner votre identité numérique de doctorant ou de chercheur.

Les biographies du prophète Muhammad

Dans le cadre du renouvellement des études savantes sur les débuts de l’islam qui a donné lieu, à partir des années 90, à la parution de nombreuses publications scientifiques, il nous a paru opportun d’apporter notre modeste contribution à la mise en valeur de ces recherches avec l’élaboration, dans un premier temps, d’une bibliographie analytique sur LA personnalité incontournable de la religion islamique, le prophète Muhammad.

Ainsi, dans les collections « Islamologie » du fonds BAB, plusieurs rayonnages sont actuellement consacrés à Muhammad (communément appelé Mahomet), le fondateur de la religion musulmane, personnage historique dont le prénom est universellement connu mais dont la vie et l’œuvre restent largement ignorées, notamment chez les non-musulmans .

Dans ce billet, afin d’en valoriser la visibilité, nous nous attellerons à référencer l’ensemble des publications monographiques, françaises et étrangères, qui portent sur cette thématique et que possède la bibliothèque de la MOM.

Chaque référence sera suivie d’un cours résumé et complétée le cas échéant de liens vers des ressources en ligne (recensions, texte intégral…). Cette bibliographie thématique est classée en plusieurs rubriques (Contexte, Biographies, Entourage, Postérité de Muhammad, Sources et historiographies) qui s’enrichiront au fil des futures acquisitions dont le but aussi est de combler les quelques lacunes du fonds.

Ce travail de recension, à destination d’un lectorat novice mais curieux, pourrait être un point d’entrée à la production scientifique française et étrangère autour de cette figure inévitable et controversée de l’histoire des religions.

Version en pdf Biographies_Muhammad

CONTEXTE

Le Seigneur des tribus : l’islam de Mahomet / Jacqueline Chabbi ; préface d’André Caquot . – Paris : Noêsis , 1997 . – 1 vol. (726 p.) ; 23 cm.- ISBN 2911606132

BAB BP75.13. C48 1997

L’islam contemporain, religion mondiale, présente sur les cinq continents, se réclame souvent de son passé. Mais quels furent ses débuts ? Comment est apparu le Coran ? Dans quel monde ? À qui s’est-il d’abord adressé ?
C’est à ces questions que répond Jacqueline Chabbi dans une enquête à la fois anthropologique et linguistique, historique et sociale sans précédent. Pour la première fois, le texte est replacé dans son contexte. Il est lu en regard des sources arabes qui l’ont représenté. Il est lu en regard des territoires, paysages, peuples, institutions, pratiques religieuses, politiques, culturelles, au sein desquels il a émergé. Il est lu en regard de la façon dont il a été initialement perçu et reçu.
C’est donc à découvrir, à travers l’anthropologie et l’histoire, un islam premier, singulièrement méconnu, que s’attache le présent ouvrage. Treize ans ont passé depuis l’édition initiale de ce livre sans que les hypothèses qui y sont formulées sur « l’islam de Mahomet » aient été démenties. (Electre)

Recensions :

Continuer la lecture de Les biographies du prophète Muhammad

3e édition de la Nuit de la Lecture

Elle est organisée par le ministère de la Culture et se tiendra du 17 au 20 janvier 2019 dans des bibliothèques et librairies.

Cette année, nous avons décidé de participer à cette manifestation qui se veut ludique et festive, pour vous laisser découvrir notre bibliothèque sous un nouvel aspect.

Vendredi 18 janvier 2019 – de 17h à 21h

Vous êtes invités à des Voyages en lectures par Jean-Albert Mazaud, auteur et traducteur, homme de théatre et éditeur. Deux temps de lecture vous sont proposés avec des textes différents à 18h15 et à 19h30.

Ce sera l’occasion de redécouvrir des textes que vous connaissez peut-être et d(‘en découvrir de nouveaux, qu’il s’agisse de poèmes, lettres, récits d’explorations hasardeuses, descriptions de rencontres improbables ou de contrées insoupçonnées.

Dès 17h nous vous proposons de :

En quêter : votre place dans l’avion est réservée, le billet vous attend. Le trésor est au bout de l’enquête, ne l’oubliez pas, il ne se révèlera qu’aux plus valeureux ou obstinés !

Perdre la tête : Vous rêver de changer de tête ? Suivez les guides.

Participer à l’écriture d’un cadavre exquis, et de plonger dans l’urne à citations

Visiter une exposition sur votre bibliothèque et le métier de bibliothécaire

Et après la dernière lecture, à partir de 20h nous nous retrouverons autour d’une boisson pour finir cette soirée ensemble.

Courant d’air : Science ouverte, accès ouvert, données ouvertes…

Quoi de neuf ?

Un plan national pour la science ouverte a été présenté par la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal, le 4 juillet 2018, à la rencontre annuelle de la ligue européenne de bibliothèques de recherche (LIBER)
Ce plan se décline en 3 axes :

  • Généraliser l’accès ouvert aux publications (rendre obligatoire la publication en accès ouvert des articles et livres)
  • Structurer et ouvrir les données de la recherche (rendre obligatoire la diffusion ouverte des données de recherche)
  • S’inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale

Un budget sera alloué à la création d’un fonds pour la science ouverte : 5,4M€ la première année et 3,4M€ la deuxième année.

Cet engagement pour l’ouverture des données de la recherche est réaffirmé par l’ANR dans son plan d’action 2019 en appelant les coordinateurs de projets à considérer la question des données de la recherche au moment du montage et tout au long du projet :

  • déposer les publications, consécutives aux projets financés, dans une archive ouverte (HAL par exemple)
  • associer un plan de gestion des données (DMP) aux projets financés à partir de 2019

De plus la commission européenne obligera le libre accès aux publications des recherches financées dans le cadre Horizon 2020 et dans certains cas l’accès libre aux données de la recherche.

Source sur le portail de la commission européenne

Vous trouverez toutes les informations spécifiques à la mise en œuvre de ce libre accès sur le portail français Horizon 2020 et pour accompagner les équipes de recherche qui soumettent un projet dans le cadre d’Horizon 2020, l’Inist-CNRS propose une série de tutoriels multimédias sur le libre accès aux résultats de la recherche.

Sciences, données… :

Par « science ouverte », on entend une volonté de rendre les données de la recherche et ses résultats accessibles et réutilisables le plus librement possible.

« Nous n’avons rien à craindre d’être lus partout dans le monde et par tous — collègues, associations et syndicats, décideurs publics, entreprises, citoyens — afin que nos recherches, longuement et soigneusement bâties, puissent éclairer, informer et questionner »

Didier Torny, Directeur Adjoint Scientifique de l’INSHS, extrait de l’edito de la lettre d’information de l’INSHS n°55

FAIR data / 5 stars data

Le cœur de la science, ce sont les données, et pour aller vers une science ouverte, il faut tendre vers des données et des métadonnées ‘FAIR’ et ‘5 étoiles’.

Les principes FAIR comme Facilement trouvable ou Favoriser la découverte (Findable), Accessible, Interopérable et Réutilisable (Reusable)  ont été définis pour rendre les données scientifiques réutilisables. Chaque principe se décline en un ensemble de caractéristiques, que Le centre national australien des données schématise ainsi :

Source : Australian National Data Service – Training

Sur cette page, l’Institut National de la Recherche en Agronomie présente chaque principe avec ses caractéristiques, les recommandations pour mettre en œuvre chaque principe et les questions à se poser lors de la rédaction d’un plan de gestion de données.

S’orienter vers la science ouverte c’est aussi tendre vers des données 5 étoiles – des données ouvertes et liées. Selon la proposition de Tim Berners-Lee (inventeur du web), cela signifie * déposer ses données sur le web avec une licence ouverte, peu importe le format (OL), ** les publier en tant que données structurées (RE), *** dans un format ouvert et non propriétaire (OF), **** désignées avec des identifiants uniques pérennes (URI) pour qu’on puisse faire référence à vos données et enfin, *****que vos données soient liées à d’autres données pour y ajouter du contexte (LOD : Linked Open Data). C’est finalement faire ce que l’on appelle du web sémantique.

Source et informations sur le site 5 stardata


Toutefois, rendre accessible ses données et les déposer demande un gros travail de gestion et de préparation des données. De plus, selon vos droits, certaines données ne pourront être rendues accessibles. La checklist proposée ici vous permettra de balayer l’essentiel des points de vigilance. Ce questionnaire en ligne : Système expert d’aide à la decision pour diffuser les données de la recherche de M. Andro, N. Morcrette, et N. Gandon pourra aussi vous aider à identifier si vous avez le droit de diffuser vos données.

Plan de gestion de données

Pour accompagner les équipes de recherche dans l’élaboration et la rédaction d’un plan de gestion de données (Data Management Plan), étape qui sera de plus en plus demandée par vos financeurs et obligatoire pour la soumission d’un projet H2020, l’INIST-CNRS propose l’outil collaboratif DMP OPIDoR (disponible en version française ou anglaise). Nous vous recommandons chaudement les tutoriels multimédias sur le libre accès aux résultats de la recherche et sur le plan de gestion de données.

S’auto-former

Nous vous conseillons la plate-forme d’auto-formation DoRANum, à destination des chercheurs, qui regorge de fiches thématiques et courtes vidéos très didactiques sur les données et métadonnées, de l’archivage au partage, en passant par les aspects juridiques et éthiques…

Et par chez nous ?

Concernant le dépôt des publications dans une archive ouverte, nous vous rappelons que nous organisons régulièrement à la bibliothèque des HALunch qui seront l’occasion de se retrouver pour un temps convivial de (re) découverte de la plate-forme d’autoarchivage HAL et de ses services et pour vous accompagner dans le dépôt de vos publications. Le prochain aura lieu le 18 octobre 2018. Pour plus d’infos et pour vous inscrire, suivez le lien.

La Collection HAL de la MOM compte au 20 septembre 3254 notices mais seulement 18% contiennent le texte intégral (616 documents). On vous rappelle sur cet article  Pourquoi déposer dans HAL.


Vous pouvez noter dans vos agendas : la matinée du 18 octobre à Lyon qui sera consacrée à la science ouverte dans le cadre de la semaine internationale du libre-accès. Le thème retenu cette année est « Bibliothèque et Chercheurs : la science ouverte en commun ».

L’ensemble des bibliothèques de l’Université de Lyon (dont la bibliothèque de la MOM) s’associent pour vous proposer cette matinée de conférences et d’ateliers dans les locaux de la MILC. Le programme et les modalités d’inscription se trouvent ici.


A qui s’adresser ?

N’hésitez pas à vous adresser aux personnes ressources de votre structure pour en savoir plus : informaticiens, documentalistes, bibliothécaires… Ils sont là pour vous accompagner.

Début 2018, l’axe stratégique “données de la recherche, de l’acquisition à l’archivage” a vu le jour à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, les responsables sont Julien Aliquot (HiSoMa) et Bruno Morandière (FR3747, PSIR).

Une liste de discussion a été mise en place par et pour le personnel de la MOM afin d’échanger et discuter sur le sujet des données : abonnez-vous à dataMOM_at_mom.fr

Pour un projet spécifique vous pouvez vous adresser :

Illustration du bandeau issue de l’appel de Jussieu pour la science ouverte et la bibliodiversité

Zotero : Modifier sa feuille de style

Vous avez pris l’habitude de collecter vos références bibliographiques via Zotero. Dans un document Word, vous savez insérer des citations et éditer votre bibliographie. Toutefois, vous souhaitez affiner votre présentation et obtenir une feuille de style sur mesure pour tous vos besoins. Nous allons tenter de vous apporter quelques réponses à la question : Comment modifier une feuille de style ?

Dans votre Zotero, retrouvez votre gestionnaire de styles : Zotero < Edition < Préférences < Citer

 

1) Vérifier qu’aucun style, répertorié dans une liste de plus de 9000 styles, ne corresponde à vos besoins.

Vous trouverez cette liste, en ouvrant Zotero < Edition < Préférences < Citer < Obtenir d’autres styles. Ou accédez directement à cette liste sur https://www.zotero.org/styles

Cliquez simplement sur l’intitulé de la feuille de style pour l’ajouter à votre liste de style dans Zotero.

 

2) Vous avez trouvé un style qui correspond en partie à vos besoins et vous souhaitez l’ajuster avec quelques modifications légères.

Nous vous recommandons l’utilisation d’un éditeur de CSL (CSL = langage utilisé pour décrire un format d’affichage de référence bibliographique = XML)

Pour utiliser un éditeur de CSL : http://editor.citationstyles.org

  • Choisissez une feuille de style proche de celle que vous voulez créer. Cliquez sur Editer
  • Effectuez les modifications possibles à l’aide des macros et modifier le titre (pour ne pas écraser un style déjà importé)
  • Enregistrez les modifications et suivez les indications d’import de fichier dans Zotero

Nul besoin de connaissance en XML pour utiliser un éditeur de CSL. Utilisez les macros pour effectuer des modifications.

 

3) Si vous êtes CSLophones et familier d’XML, vous pouvez effectuer des modifications plus avancées.

  • Dans Zotero > Édition > Préférences > Citer > Ouvrir l’éditeur de style
  • Choisir une feuille de style proche de celle que vous voulez créer : https://www.zotero.org/styles
  • Sélectionner une référence dans votre Bibliothèque Zotero qui vous servira de modèle
  • Effectuer vos modifications dans la partie supérieure de la page et visionner les en temps réel dans la partie inférieure.

L’éditeur de style de Zotero

 

Sauvegardez votre nouvelle feuille de style :

  • Copiez l’ensemble du code CSL dans un fichier TXT
  •  Enregistrez ce fichier en ajoutant bien l’extension .csl au nom du fichier
  • Ajoutez la feuille de style à Zotero : Edition > Préférences > Citer > + > Sélectionner son fichier

 

Modifiez le CSL à l’aide de tutoriels que vous trouverez en ligne :

Tutoriel Paris Sorbonne

Tutoriel Zotero

Correspondance champs Zotero / CSL

Tutoriel de T. Lienhard 

Blog Zotero

Astuce :  Si vous ne trouvez pas de tutoriels répondant à vos besoins dans cette liste ou ailleurs en ligne, vous pouvez aussi repérer dans d’autres feuilles de style les éléments CSL correspondant à vos besoins et les retranscrire dans votre propre feuille de style.

 

Et pour plus d’informations

Nous vous rappelons que la feuille de style des publications de la MOM est disponible dans l’annuaire des feuilles de style.

Si vous souhaitez plus d’informations sur ce sujet, nous vous invitons à suivre l’un des Ateliers Doc de la MOM.

Les bibliothécaires restent à votre écoute pour toutes question : formations-bib@mom.fr

Brève webographie en égyptologie

Nous avons souhaité partager avec vous les bases, blogs ou sites web que nous avons trouvés intéressants et diffusant des informations dans le domaine de l’égyptologie, au cours de ces derniers mois. Il s’agit d’un simple focus. N’hésitez pas dans les commentaires à nous faire part de ressources que vous avez également découvertes en ligne récemment.

 Focus Portails

 Les projets ci-dessous, présentés régulièrement ces derniers mois sur différentes listes de diffusion, diffusent des archives numérisées et des données de recherche :

 The egyptologist Georg Steindorff : A heritage in letters and its scientific exploration

Cette base donne accès à la correspondance de l’égyptologue allemand Georg Steindorff (1861 Dassau – 1951 Hollywood), qui succéda en 1893 à Georg Moritz Ebers à la chaire d’égyptologie de l’Université de Leipzig. Entre 1903 et 1931, ses fouilles s’effectuèrent sur le site de Gizeh. En 1939, il émigra aux États-Unis afin de fuir les persécutions de l’Allemagne nazie. Ces archives relatent des processus politiques en Allemagne et en Europe en parallèle des questions scientifiques au XXème siècle.

Archives scientifiques du CFEETK

Depuis 1967, le Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak (tutelle CNRS, MAE) est en charge des travaux de recherche dans l’enceinte du temple d’Amon-Rê à Karnak. En plus de ces propres archives scientifiques, l’unité possède également des fonds liés aux différents directeurs des travaux de Karnak. Dans le cadre du projet Karnak débuté en 2013, le Cfeetk et ses partenaires ont mis en place une politique de dépôt et d’accès aux archives scientifiques de Karnak, via Nakala, service mis en place par la TGIR Huma-Num.

Focus Outils

VÉgA Vocabulaire de l’Égyptien Ancien

Cet outil a été présenté en novembre 2017 lors du forum CNRS (Paris). VÉgAest un dictionnaire numérique en ligne, réalisé par le CNRS et l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. Il permet d’étudier les mots du vocabulaire égyptien, en accédant en ligne à l’information la plus récente. L’accès est payant ; 6 jours de test gratuit sont proposés. Cet outil vient actualiser les informations de la collection Ägyptisches Wörterbuch disponible à la bibliothèque de la MOM.

Focus Revues en libre accès 

Dans le cadre de l’essor de l’Open Access, de nouvelles revues sont régulièrement diffusées en libre accès. Voici quelques titres, récemment mis en ligne :

Archäologie in Ägypten. Magazin des Deutschen Archäologischen Instituts Kairo / Archaeology in Egypt. Magazine of the German Archaeological Institute Cairo

Medżat Studia Egiptologiczne = Medjat Egyptological Studies

Pražské Egyptologické Studie (PES) = Prague Egyptological Studies

Focus Thèses 

 Vous trouverez sur le site de thèses.fr les thèses en cours de préparation en France, ainsi que les thèses soutenues récemment.

Informations diverses

 La base OEB Online Egyptological Bibliography  est maintenant accessible aux membres de l’Université Lyon 2 (via le portail du SCD Lyon 2). L’OEB est une base de données bibliographiques, dépouillant les références issues de l’Annual Egyptological Bibliography (AEB, 1947-2001), de l’Altägypten Bibliography (BA, 1822-1946) et de la base de données Aigyptos. Cette base est alimentée quotidiennement et couvre des parutions de 1822 à nos jours.

Ce billet très succinct a été rédigé à partir d’une veille effectuée ces derniers mois à l’aide des ressources suivantes :

EEF : http://www.egyptologyforum.org/ : The Egyptologists’ Electronic Forum (EEF) est une liste de diffusion permettant une diffusion d’information et un dialogue entre les universitaires travaillant en égyptologie et d’autres personnes intéressées par l’Egypte ancienne.

AWOL : http://ancientworldonline.blogspot.fr/ : Ce projet a succédé à la base Etana Abzu  qui était une base présentant des données en libre accès sur le Proche-Orient Antique et le monde méditerranéen Antique (base alimentée de 1994 à 2010).

AGADE : agade@listserv.unc.edu : Cette liste de diffusion est organisée par la Society of Biblical Literature. La liste Agade transmet des nouvelles et des informations présentant un intérêt pour les chercheurs dans les études bibliques, les études du Proche-Orient, l’Antiquité tardive, la Judée, les Etudes Classiques et l’Archéologie.

NES 8 Egyptology : Online Open Sources : Guide de documentation réalisé par la bibliothèque Berkeley de l’Université de Californie

Visites de la bibliothèque : tous les atouts pour réussir

Cher.e.s  étudiant.e.s ,

Nous vous souhaitons une excellente rentrée.  Pour vous accompagner dans la réussite de vos études et de vos projets, nous vous proposons plus qu’une simple visite de la bibliothèque de la MOM.

Au programme :

Résultat de recherche d'images pour "logo frantiq"

Vous utiliserez le catalogue de la bibliothèque la MOM, et ses fonctionnalités avec le réseau Frantiq, Persée et Revues.org.

 

Vous découvrirez les différentes collections et services de la bibliothèque.

 

 

Vous validerez votre méthode de recherche documentaire.

 

Durée : 1h

Documents à apporter :

  • Pour renouveler son inscription à la bibliothèque : la carte de bibliothèque + un certificat de scolarité
  • Pour une première inscription à la bibliothèque : une photo + un certificat de scolarité

Modalités :

Inscrivez-vous en ligne à l’une des visites ci-dessous.

Chaque visite débutera au RDC de la bibliothèque de la MOM (5 rue Raulin) et sera composée de 5 participants, afin de personnaliser au maximum chaque séance.

 Visite n°1, Mardi 18 septembre 11h-12h

Visite n°2, Mardi 18 septembre 12h-13h

Visite n°3, Mardi 18 septembre 13h-14h

Visite n°4, Jeudi 20 septembre 11h-12h

Visite n°5, Jeudi 20 septembre 12h-13h

Visite n°6, Jeudi 20 septembre 13h-14h

Visite n°7, Mardi 25 septembre 11h-12h

Visite n°8, Mardi 25 septembre 12h-13h

Visite n°9, Mardi 25 septembre 13h-14h

Visite n°10, Jeudi 27 septembre 11h-12h

Visite n°11, Jeudi 27 septembre 12h-13h

Visite n°12, Jeudi 27 septembre 13h-14h

Visite n°13, Mardi 2 octobre 11h-12h

Visite n°14, Mardi 2 octobre 12h-13h

Visite n°15, Mardi 2 octobre 13h-14h

Visite n°16, Jeudi 4 octobre 11h-12h

Visite n°17, Jeudi 4 octobre 12h-13h

Visite n°18, Jeudi 4 octobre 13h-14h

Visite n°19, Mardi 9 octobre 11h-12h

Visite n°20, Mardi 9 octobre 12h-13h

Visite n°21, Mardi 9 octobre 13h-14h

Visite n°22, Jeudi 11 octobre 11h-12h

Visite n°23, Jeudi 11 octobre 12h-13h

Visite n°24, Jeudi 11 octobre 13h-14h

Visite n°25, Mardi 16 octobre 11h-12h

Visite n°26, Mardi 16 octobre 12h-13h

Visite n°27, Mardi 16 octobre 13h-14h

Visite n°28, Jeudi 18 octobre 11h-12h

Visite n°29, Jeudi 18 octobre 12h-13h

Visite n°30, Jeudi 18 octobre 13h-14h

Vos bibliothécaires sont là pour répondre à toutes vos questions : formations-bib@mom.fr

Bonne rentrée !

Ateliers Doc, le nouveau programme

Pour cette rentrée universitaire 2018-2019, prenez de bonnes résolutions et venez renforcer vos recherches, muscler vos bibliographies, et gainer vos publications en ligne.

Durant le plan Campus, nous sommes équipés d’une nouvelle salle d’entrainement, située à la MILC (35 Rue Raulin, salle 310)

Vos coachs bibliothécaires et documentalistes répondront à toutes vos questions : formations-bib@mom.fr

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant aux différents entrainements :

 

Valoriser votre profil et vos publications sur Internet

Vous souhaitez améliorer votre visibilité professionnelle sur Internet ? Cet atelier vous prodiguera des conseils et des pistes afin de perfectionner votre identité numérique de doctorant ou de chercheur.

Lieu : MILC (35 Rue Raulin), salle 310

Session n°1 : Mardi 25 septembre 10h-12h, Inscription en ligne

 

Une bibliographie propre et formatée en quelques clics avec Zotero

Cet atelier vous permettra d’optimiser la gestion de votre bibliographie à partir de Zotero. Grace à ce logiciel libre, vous collecterez en un clic vos références et vous pourrez les éditer en deux clics sous forme de citation ou de bibliographie.

Lieu : MILC (35 Rue Raulin), salle 310

Session n°1 : Mardi 16 octobre 10h-12h, Inscription en ligne

Session n°2 : Jeudi 6 décembre 10h-12h, Inscription en ligne

 

 Zotero à la loupe

Vous maitrisez déjà la collecte de références via Zotero. Afin d’optimiser toutes les fonctionnalités de Zotero, nous vous présenterons l’utilisation des feuilles de style et leur modification légère, le partage de références via la gestion de groupe, ainsi que les différents modes de sauvegarde de vos données sur Zotero.
Lieu : MILC (35 Rue Raulin), salle 310

Session n°1 : Jeudi 8 novembre 10h-12h, Inscription en ligne

Session n°2 : Lundi 17 décembre 13h-15h, Inscription en ligne 

 

Les dessous de mon catalogue

Le catalogue de la bibliothèque de la MOM n’est pas aussi intuitif que votre moteur de recherche préféré et il serait dommage de passer à côté des perles rares de nos bibliothèques. Venez prendre le temps de découvrir les dessous de notre catalogue et des différentes ressources à votre disposition à partir de ce portail du réseau Frantiq.
Nous vous montrerons également les fonctionnalités de votre compte lecteur, comment utiliser au mieux la collecte et le partage de vos références.

Lieu : MILC (35 Rue Raulin), salle 310

Session n°1 : Jeudi 15 novembre 10h-12h, Inscription en ligne 

 

Organiser sa recherche de job en archéologie

A partir de l’outil Inoreader, vous pourrez lors de cet atelier créer votre veille et être informé des dernières offres d’emploi dans le domaine de l’archéologie. Nous vous présenterons différentes ressources où vous pourrez trouver des annonces de jobs liées à des musées, des laboratoires, des bibliothèques, des instituts de recherche,…

Lieu : MILC (35 Rue Raulin), salle 310

Session n°1 : Jeudi 13 décembre 10h-12h, Inscription en ligne

Session n°2 : Jeudi 17 janvier 10h-12h, Inscription en ligne 

La Bibliothèque de la MOM labellisée CollEx

 En ce début d’année 2018, la Bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée a obtenu le label CollEx pour plusieurs de ses fonds documentaires. Plusieurs équipes de recherche se sont mobilisées au moment de la constitution des dossiers de candidature pour soutenir notre démarche et nous profitons de ce billet pour en remercier chaleureusement chaque membre.

Ce label vient confirmer la qualité scientifique, la richesse voire l’exhaustivité pour certaines thématiques, de nos collections documentaires.

Revenons maintenant sur les détails du CollEX : le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS)  CollEx-Persée est une infrastructure de recherche fédérant la plate-forme Persée, les bibliothèques de recherche de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR), la Bibliothèque Nationale de France (BNF), et les opérateurs en Information Scientifique et Technique (IST). Ce dispositif national est sous l’égide du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l’Innovation (MESRI)

Le label CollEx (pour Collection d’Excellence) a pour objectif de  rapprocher les utilisateurs des ressources à leur disposition, développer des services au plus près des chercheurs, et faciliter leur accès aux documents patrimoniaux et scientifiques quels que soient les supports en améliorant leur signalement et leur référencement.

Constitué dès 2014, il prend la relève des CADIST (Centres d’acquisitions et de diffusion de l’Information Scientifique et Technique) avec la volonté de structurer le paysage documentaire national et de coordonner les rôles des différents acteurs dans le traitement du patrimoine scientifique, tout en développant de nouveaux services pour les chercheurs.

 Le label est accordé après une évaluation des fonds documentaires retenus pour leur intérêt majeur pour la recherche. Il est attribué pour une durée de 5 ans (2018-2022), avec reconduction possible par le MESRI.
Vous pouvez consulter la liste des établissements et des collections labellisés ici.

La bibliothèque de la MOM a obtenu le label CollEx pour les collections documentaires suivantes :

  • Civilisations du Proche-Orient
  • Chypre
  • Épigraphie grecque

Dans le cadre du label obtenu par le réseau Frantiq dont la MOM est membre fondateur, 2 autres collections ont été retenues :

  • Egypte ancienne : archéologie et histoire
  • Archéologie de la France

Au niveau du réseau Frantiq, une première conséquence positive de cette labellisation est l’intégration de certains fonds au Plan de Conservation Partagé des périodiques (PCP) pour l’Antiquité : la BiAA, la Bibliothèque d’archéologie de la MAE et la bibliothèque de la MOM sont concernées.
L’objectif de ce PCP Antiquité est “de garantir aux chercheurs l’accès à des collections de revues complètes et dans le meilleur état possible, sur site dans des bibliothèques de conservation ou à distance par la fourniture de documents, tout en permettant aux autres  établissements partenaires du PCP de libérer l’espace nécessaire au développement de leurs collections, ou de le réaffecter à d’autres fonctions lorsqu’ils passent au « tout numérique » et d’organiser au niveau national la conservation rationnelle des collections de périodiques. Il peut s’accompagner de financements pour aider à compléter le signalement, le référencement de leurs collections de périodiques.”

Un Plan de conservation partagé sur la Préhistoire est en cours d’organisation.

Un appel à projets de la part du GIS devrait permettre d’ouvrir de nouvelles perspectives ou de renforcer les programmes de numérisation en cours… Affaire à suivre !