Opération Karkemish : Les secrets d’un Déménagement

Depuis 2015, la Bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée demandait régulièrement une aide exceptionnelle pour renouveler son mobilier acheté en 1995. Lequel, à force de démontages, déplacements à répétition, était devenu vétuste et finissait par s’effondrer avec le temps. Mais surtout, la bibliothèque était arrivée à un stade de saturation de ses espaces de rangement des collections. Il était urgent de trouver des solutions.

Trois collections de cette bibliothèque se sont récemment vues décerner, par le ministère et pour cinq ans, la labellisation « CollEx, Collections d’excellence pour la recherche » : il s’agit des fonds concernant Chypre, l’épigraphie grecque et les civilisations du Proche Orient. De la même façon, la MOM est associée à un autre dispositif CollEx, via le réseau Frantiq, pour deux autres collections thématiques, elles-aussi labellisées : Archéologie de la France, depuis la Préhistoire jusqu’à l’époque contemporaine et Égypte ancienne, archéologie et histoire. Toutes ces collections, dont l’intérêt majeur pour la recherche est reconnu au niveau national (et international), sont valorisées par le Groupement d’intérêt CollEx-Persée, notamment dans le cadre d’un travail de cartographie des fonds. Il est donc de notre responsabilité d’assurer l’accès à ces fonds dans de bonnes conditions tout comme leur protection.

De 2015 à 2017, la Fédération a commencé le remplacement des étagères de certains fonds (PER, BAB, Réserves) afin de remédier aussi à l’encombrement des rayonnages.

En 2019, l’Université Lyon 2 a apporté les financements afin de remplacer l’ensemble du mobilier, soit 180 000€ répartis sur 4 ans. Dans une première phase qui vient de s’achever, les fonds EGY et AOR ont été concernés lors d’une vaste campagne surnommée Karkemish, sur laquelle nous reviendrons dans cet article. En 2020, les fonds AOC et HCL – déjà très largement saturés – devraient recevoir de nouvelles étagères. Dans une troisième phase, les fonds ACL et TXT seront concernés.

 

Ces nouvelles étagères respectent les contraintes du bâtiment et de la charge au sol ; il est possible d’ajouter, le cas échéant, des étagères supplémentaires aux rayonnages qui sont en harmonie avec le mobilier qui resterait en place. Ces étagères sont faciles à monter, robustes et leurs dimensions permettent un remplissage maximal tant en hauteur qu’en largeur.

Ainsi, pour des raisons de sécurité et de place en rayonnage, il est nécessaire de continuer la modernisation du mobilier qui nous ferait gagner environ 100 mètres linéaires par fonds, soit un accroissement d’une dizaine d’années en tenant compte du nombre moyen d’acquisitions annuelles.

Cette opération est également profitable pour le personnel et les lecteurs qui circulent, dans les fonds déjà rénovés, plus aisément entre les rayonnages, dans un espace plus lumineux, plus moderne et plus aéré.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.