Bilan 2018 des dons d’ouvrages à la bibliothèque de la MOM

Chaque année, la bibliothèque de la MOM enrichit ses collections grâce à des dons de chercheurs, d’enseignants ou de lecteurs qui ont fréquenté, d’une manière ou d’une autre, notre établissement mais pas exclusivement ; effet, il arrive que des chercheurs/enseignants (ou leurs ayant-droits) extérieurs à la MOM qui ont eu vent de la qualité de nos collections nous proposent en legs tout ou partie des ouvrages de leur bibliothèque de recherche.

En 2018, la bibliothèque a encore bénéficié de dons d’ouvrages importants, variés, complémentaires et de provenances diverses, et qui ne dépareilleront pas dans ses collections.

Le don «Christiane Wallet- Le Brun» – égyptologue domiciliée à Aix-en-Provence et décédée en 2018  – comprenant une centaines d’ouvrages d’égyptologie, ainsi qu’un nombre important de photographies et d’archives sur les fouilles de Karnak a naturellement été intégré au fonds EGY.

Le don «Diane Masson» : Mme Masson est la fille d’Olivier et Emilia Masson. À la suite du décès d’E. Masson, elle a décidé de faire don de la bibliothèque de ses parents au Centre d’Études Chypriotes (Nanterre). Le Centre ne disposant pas de bibliothèque propre, il a été décidé de répartir les ouvrages entre les trois bibliothèques “chypriotes” françaises (à Nanterre, au Louvre et à la MOM) ce qui a permis au fonds AOR, par l’intermédiaire de Sabine Fourrier, de s’enrichir d’une quarantaine d’ouvrages inédits sur Chypre antique.

Le don «Mounir Akhbach» – archéologue à Archéorient qui souhaite confier graduellement, en prévision de son départ à la retraite, sa bibliothèque de recherche (en grande partie en langue arabe) sur l’Arabie antique à la bibliothèque – composé, pour l’instant, d’un grosse centaine d’ouvrages en arabe destinés pour l’essentiel au fonds AOR.

Le don «Gilbert Meynier» – historien lyonnais décédé en 2017 spécialiste de l’histoire de l’Algérie et enseignant à l’Université de Nancy II – comprend environ 600 ouvrages (dont plus de la moitié inédits) et quelques numéros de périodiques sur l’histoire du Maghreb et du Proche-Orient contemporains qui seront progressivement assimilés au fonds BAB.

Le don «Topoï» incluant une cinquantaine d’ouvrages pour ACL, AOR, TXT et HCL donnés par les rédacteurs de la revue Topoï qui reçoivent ces ouvrages pour compte-rendu.

Le don «Asie» provenant du bureau de Jean-François Salles, archéologue et ancien directeur de la MOM, a doté le préfixe AOR de plus de 200 ouvrages inédits sur l’histoire et l’archéologie du sous-continent indien antique.

Le don «Jean-Paul Dugand» – enseignant de Lettres Classiques dans le secondaire et lecteur assidu à la bibliothèque – riche de dizaines d’ouvrages sur la littérature classique (surtout latine) qui garniront avantageusement les collections de TXT.

En 2018, on peut aussi signaler les dons de France et Jean Métral (anthropologues de la Syrie), de Daniel Rivet (historien du Maghreb contemporain), de Pierre Guichard (historien de l’Espagne musulmane) et de Lahouari Addi (Sociologue du Maghreb) qui ont étoffé de façon significative le fonds BAB et ceux d’Olivier Aurenche (Préhistorien et ancien directeur de la MOM) qui complèteront tout particulièrement le fonds PHG.

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon nous a également transmis une quantité non négligeable de catalogues de ventes d’antiquités qui s’ajoutent à ceux obtenus grâce au projet Polar.

Même s’ils sont issus de dons de l’année 2017, un grand nombre de documents ont été traités (catalogage, indexation, cotation…) en 2018 grâce notamment à l’aide de stagiaires ; on peut évoquer ici les dons «Pierre Wuilleumier» (près de 500 ouvrages pour divers fonds dont RAP et des archives scientifiques en cours d’expertise), «Michèle Casanova» (une centaine de thèses et mémoires pour AOR) et «HISOMA» (thèses et mémoires pour les collections «Chypre» d’AOR et pour TXT).

Un GRAND merci à tous nos donateurs


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.