Les biographies du prophète Muhammad

Dans le cadre du renouvellement des études savantes sur les débuts de l’islam qui a donné lieu, à partir des années 90, à la parution de nombreuses publications scientifiques, il nous a paru opportun d’apporter notre modeste contribution à la mise en valeur de ces recherches avec l’élaboration, dans un premier temps, d’une bibliographie analytique sur LA personnalité incontournable de la religion islamique, le prophète Muhammad.

Ainsi, dans les collections « Islamologie » du fonds BAB, plusieurs rayonnages sont actuellement consacrés à Muhammad (communément appelé Mahomet), le fondateur de la religion musulmane, personnage historique dont le prénom est universellement connu mais dont la vie et l’œuvre restent largement ignorées, notamment chez les non-musulmans .

Dans ce billet, afin d’en valoriser la visibilité, nous nous attellerons à référencer l’ensemble des publications monographiques, françaises et étrangères, qui portent sur cette thématique et que possède la bibliothèque de la MOM.

Chaque référence sera suivie d’un cours résumé et complétée le cas échéant de liens vers des ressources en ligne (recensions, texte intégral…). Cette bibliographie thématique est classée en plusieurs rubriques (Contexte, Biographies, Entourage, Postérité de Muhammad, Sources et historiographies) qui s’enrichiront au fil des futures acquisitions dont le but aussi est de combler les quelques lacunes du fonds.

Ce travail de recension, à destination d’un lectorat novice mais curieux, pourrait être un point d’entrée à la production scientifique française et étrangère autour de cette figure inévitable et controversée de l’histoire des religions.

Version en pdf Biographies_Muhammad

CONTEXTE

Le Seigneur des tribus : l’islam de Mahomet / Jacqueline Chabbi ; préface d’André Caquot . – Paris : Noêsis , 1997 . – 1 vol. (726 p.) ; 23 cm.- ISBN 2911606132

BAB BP75.13. C48 1997

L’islam contemporain, religion mondiale, présente sur les cinq continents, se réclame souvent de son passé. Mais quels furent ses débuts ? Comment est apparu le Coran ? Dans quel monde ? À qui s’est-il d’abord adressé ?
C’est à ces questions que répond Jacqueline Chabbi dans une enquête à la fois anthropologique et linguistique, historique et sociale sans précédent. Pour la première fois, le texte est replacé dans son contexte. Il est lu en regard des sources arabes qui l’ont représenté. Il est lu en regard des territoires, paysages, peuples, institutions, pratiques religieuses, politiques, culturelles, au sein desquels il a émergé. Il est lu en regard de la façon dont il a été initialement perçu et reçu.
C’est donc à découvrir, à travers l’anthropologie et l’histoire, un islam premier, singulièrement méconnu, que s’attache le présent ouvrage. Treize ans ont passé depuis l’édition initiale de ce livre sans que les hypothèses qui y sont formulées sur « l’islam de Mahomet » aient été démenties. (Electre)

Recensions :


Le prophète de l’islam et ses califes : religion, classes sociales : analyse économique, sociale et politique de la société arabe aux débuts de l’islam (610-661) / Khaled Ridha . – Paris : Publibook , 2011 . – 1 vol. (494 p.) ; 23 cm.- ISBN 9782748367003.

BAB DS36.85. R5 2011

À l’heure de l’avènement de l’islam, La Mecque forme une société stratifiée, où aristocrates, petits commerçants, salariés ou encore esclaves cohabitent dans un contexte marqué par inégalité et injustice. Un régime socio-économique que la nouvelle religion va bouleverser par l’action du Prophète et des califes, sans pour autant établir, de l’un à l’autre, et fermement, les bases d’une société où intérêts de classe et rivalités entre elles seraient gommés. Ainsi, après la mort du Prophète, les quatre califes (Abu Bakr, Omar, Othman, Ali) qui prendront la tête d’une communauté musulmane de plus en plus étendue proposeront tour à tour leur propre vision de l’État, de l’administration ou de la distribution des richesses, et seront au cœur d’une époque faite de mouvances et de heurts qu’explore et commente l’auteur du présent ouvrage. Ce n’est pas à une étude théologique que se prête Khaled Ridha dans cet essai, mais à une lecture des apports sociaux – voire politiques – du tout jeune islam. Révélant et analysant les tensions entre les groupes en présence, ainsi que leurs aspirations, mettant en valeur ces trois pôles idéologiques que sont le justicialisme, la tendance oligarchique et l’égalitarisme incarnés par les différents califes, l’auteur sonde une société prise dans une longue révolution et menée par des hommes aux tempéraments radicalement différents face à la chose commune.


Muhammad and the Golden Bough : reconstructing Arabian Myth / Jaroslav Stetkevych . – Bloomington : Indiana University Press , 1996 . – 169 p. ; 22 cm.- ISBN 0-253-33208-7

BAB BL1685. S76 1996

Grâce à l’élaboration d’une méthodologie d’analyse des traditions mythiques et folkloriques de l’Arabie préislamique et du processus de leur incorporation dans les mythes islamiques et les textes coraniques, cet ouvrage offre aux étudiants orientalistes des perspectives intéressantes. En associant les mythes arabes à un large éventail de textes anciens et classiques – dont Gilgamesh, Homère et la Bible hébraïque – le livre apporte une contribution originale aux études bibliques, proche-orientales anciennes et islamiques. Dans son ouvrage Jaroslav Stetkevych démontre l’existence d’un mythe arabe préislamique qui a ensuite été intégré dans la tradition poétique islamique. L’étude dissèque le mythe arabo-islamique construit autour de la découverte par Mahomet d’un ” rameau d’or ” sur la tombe du dernier survivant d’un ancien peuple arabe, les Thamoud, qui, selon la tradition, auraient été détruits par un fléau divin pour ne pas avoir voulu écouter le prophète Sâlih qui les appelait à se convertir au monothéisme.
Pour illustrer son propos, Stetkevych a rexploité les traditions de l’Arabie préislamique, le Coran et la biographie du prophète. Une fois finement analysé, le mythe arabe sert ensuite de base à une étude comparative qui relie les traditions mythiques arabes à Gilgamesh, Homère et la Bible hébraïque.

Recensions :

  • Heath, Peter. “Journal of Near Eastern Studies.” Journal of Near Eastern Studies, vol. 59, no. 2, 2000, pp. 151–153 ; http://www.jstor.org/stable/545636.
  • Alexander, Scott C. “History of Religions.” History of Religions, vol. 38, no. 1, 1998, pp. 84–88. ; http://www.jstor.org/stable/3176523.
  • Sells, M. (1998). Muhammad and the Golden Bough: Reconstructing Arabian Myth, by Jaroslav Stetkevych. Bloomington, IN: University of Indiana Press, 1996. $39.95 (Cloth) ISBN 0-253-33208-7. Middle East Studies Association Bulletin, 32(1), 60-61. ; https://doi-org/10.1017/S0026318400036397.
  • Cook, Michael. “International Journal of Middle East Studies.” International Journal of Middle East Studies, vol. 31, no. 2, 1999, pp. 290–291. ; http://www.jstor.org/stable/176306.

The Prophet and the age of the caliphates : the Islamic Near East from the sixth to the eleventh century / Hugh Kennedy . – Second edition . – Harlow, England London : Pearson : Longman , 2004 . – 1 vol. (xiv-419 p.) : cartes, graph., couv. ill. en coul. ; 24 cm – (A history of the Near East ).- ISBN 9780582405257.

BAB DS38.5. K4 2004

The Prophet and the Age of Caliphates is an accessible history of the Near East from c.600-1050AD, the period in which Islamic society was formed. Beginning with the life of Muhammad and the birth of Islam, Hugh Kennedy goes on to explore the great Arab conquests of the seventh century and the golden age of the Umayyad and Abbasid caliphates when the world of Islam was politically and culturally far more developed than the West. The arrival of the Seljuk Turks and the period of political fragmentation which followed shattered this early unity, never to be recovered.
This new edition is fully updated to take into account the considerable amount of new research on early Islam, and contains a completely revised bibliography. Based on extensive reading of the original Arabic sources, Kennedy breaks away from the Orientalist tradition of seeing early Islamic history as a series of ephemeral rulers and pointless battles by drawing attention to underlying long term social and economic processes.
The Prophet and the Age of Caliphates deals with issues of continuing and increasing relevance in the twenty-first century, when it is, perhaps, more important than ever to understand the early development of the Islamic world. Students and scholars of early Islamic history will find this book a clear, informative and readable introduction to the subject. (Editeur)

Recensions :

  • Guichard Pierre. Hugh Kennedy. — The Prophet and the Age of the Caliphates. The Islande Near East front the Sixth to the Eleventh Century, 1986. In: Cahiers de civilisation médiévale, 31e année (n°123), Juillet-septembre 1988. pp. 279-280 ; https://www.persee.fr/doc/ccmed_0007-9731_1988_num_31_123_2417_t1_0279_0000_2
  • Conrad, Lawrence I. “Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland.” Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, no. 1, 1989, pp. 131–134. ; http://jstor.org/stable/25212423
  • Brett, Michael. “Bulletin of the School of Oriental and African Studies, University of London.” Bulletin of the School of Oriental and African Studies, University of London, vol. 50, no. 3, 1987, pp. 549–551. ; http://jstor.org/stable/617756.
  • Donner, Fred M. “Speculum.” Speculum, vol. 65, no. 1, 1990, pp. 182–184. ; http://jstor.org/stable/2864513.

The Cambridge companion to Muhammad / edited by Jonathan E. Brockopp . – Cambridge : Cambridge university press , 2010 . – XVII-325 p. ; 23 cm – ( Cambridge companions to religion ).- ISBN 978-0-521-71372-6.

BAB BP75.3. C3 2010

Muḥammad est le nom le plus populaire au monde pour les garçons. Le roi du Maroc, le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique et le président de l’Égypte s’appellent tous Muḥammad, et lorsque le célèbre boxeur Cassius Clay est devenu musulman, on lui a donné le nom Muhammad Ali. S’il y a une famille musulmane dans le monde qui n’a pas de frère, de grand-père ou d’oncle nommé Muḥammad, il est presque certain qu’elle a un parent qui a reçu un des autres noms du prophète : Muṣtafā’, Aḥmad, ou al-Amīn. On trouve aussi les noms Muḥammadī (“Muḥammad like”) et Muḥammadayn (“double Muḥammad”). Ces habitudes de dénomination témoignent d’une dévotion populaire au Prophète qui rehausse, et dans certains cas dépasse, les limites historiques de l’homme qui est mort il y a plus de quatorze siècles. Le fait de cette dévotion ne devrait pas surprendre. La vénération populaire de Muḥammad est assez semblable à celle offerte à Jésus, le Bouddha, et à d’innombrables autres figures religieuses dans le monde ; encore une fois – que ce soit en réaction au roman de Salman Rushdie Les Versets sataniques ou aux caricatures du journal danois Jyllands-Posten – les réactions des musulmans pour défendre leur prophète ont surpris les non musulmans. (Editeur)

Recensions :


BIOGRAPHIES

Mohammed, prophète de l’islam / Malek Chebel . – Paris : Editions Tallandier , 2018 . – 1 vol. (282 p.) ; 18 cm – (Texto. Le goût de l’histoire ).- ISBN 9782221136836.

BAB BP75.13. C48 2018

À l’aube du VIIe siècle, l’Arabie a été réveillée de sa torpeur millénaire par un souffle puissant et jusque-là inconnu, l’islam. Son émergence fut particulièrement rapide car il n’a fallu à Mohammed, le nouveau prophète, qu’un peu plus d’une vingtaine d’années, de 610 à 632, pour imposer une nouvelle religion, à la fois monothéiste et abstraite dans son horizon de pensée. C’est cette histoire et ses turbulences que Malek Chebel raconte, en cernant au plus près l’homme dans son aventure personnelle, sa vie privée et publique, ses combats et les relations qu’il a entretenues avec son entourage comme avec ceux qui l’ont combattu. L’auteur livre une description minutieuse des débuts du dogme, de ses écoles de pensée et de ses premières sectes, et aborde des thèmes rarement traités, comme ceux de l’art de la guerre et de la diplomatie chez Mohammed. Malek Chebel montre comment le Prophète, homme de doctrine et de pouvoir, a voulu que l’islam tienne compte de l’expérience humaine dans sa double part, sublime d’un côté, ordinaire de l’autre, divine par ses aspirations, terrestre par son exercice. Balayant ici autant de préjugés que d’approximations, il confirme qu’il est plus que jamais nécessaire de connaître la destinée du Prophète pour bien comprendre la vérité et la richesse de son enseignement (Editeur).


Les derniers jours de Muhammad / Hela Ouardi . – Paris : Albin Michel , DL 2016 . – 1 vol. (363 p.) ; 23 cm .- ISBN 9782226316448.

BAB BP75.13. O8 2016

Différentes sources de la tradition musulmane sont exploitées, sunnites comme shiites, pour comprendre les circonstances mystérieuses de la mort du prophète Mahomet à Médine en 632, son enterrement tardif et les divisions engendrées par son héritage. L’auteure mêle récit et perspective critique dans le portrait de cet homme affaibli par les conquêtes ennemies et les rivalités internes. (Electre)

Recensions :

Conférence et entretiens :


Mahomet : histoire d’un Arabe, invention d’un Prophète / Tilman Nagel ; traduction et préface de Jean-Marc Tétaz . – Genève : Labor et fides , impr. 2012, cop. 2012 . – 1 vol. (VI-384 p.) : cartes ; 23 cm.- ISBN 9782830914504.

BAB BP75.16. N3 2012

L’ouvrage du professeur Tilman Nagel est la première biographie historico-critique de Mahomet parue depuis plus de cent ans. Pour cela, il met à profit les importants progrès faits ces dernières décennies par la recherche historique sur l’Arabie préislamique et utilise l’intégralité des sources à dispositions. Il peut ainsi à la fois revisiter l’image dogmatique de la vie de Mahomet transmise par les traditions musulmanes et proposer une biographie du fondateur de l’islam inscrite de façon aussi précise que possible dans l’histoire politique, religieuse et sociale de son temps. Dans les derniers chapitres du livre, Nagel montre par quels chemins et pour quelles raisons la vie du Prophète a été par la suite l’objet d’une dogmatisation qui en a estompé les contours historiques. C’est en ce sens qu’on peut parler de l’invention d’un Prophète. Cette seconde démarche n’explique pas seulement comment est née la conception habituelle de la vie de Mahomet ; elle fournit aussi les clés nécessaires pour soumettre à la critique historique ces traditions et les rendre ainsi utilisables pour une discussion informée sur l’islam et son fondateur. (Editeur).

Recensions :


Une “nouvelle” vie du prophète Muhammad selon une source authentique accessible uniquement en langue arabe : Ibn Sa’d, disciple d’Al-Wakidi (IXe siècle) : quelques révélations sur le mode de vie musulman, dont la répartition des tâches entre homme et femme / Zidane Meriboute . – Paris : É. Bonnier , 2012 . – 1 vol. (187 p.) ; 19 cm – (Encre d’Orient ).- ISBN 9782367600079.

BAB BP73.13. M4 2012

Ce livre est unique en son genre dans la mesure où il met en lumière une version de l’ouvrage rare d’Ibn Sa’d (mort en 843 et disciple d’Al-Wakidi), éditée en 1939, en arabe par le cheikh Muhammad Zahid ibn Hasan al-Kawtharî (1879-1951), dernier jurisconsulte du califat ottoman supprimé par Atatürk en 1924. Cette sîra du Prophète n’a rien perdu de son actualité, car elle a établi les options et les règles fondamentales qui commandent le comportement des musulmans d’hier et d’aujourd’hui. En d’autres termes, les musulmans se sont toujours inspirés de la sîra pour calquer, parfois inconsciemment, leurs idées et leurs pratiques de vie quotidienne sur celles du prophète Muhammad. Un élément particulièrement intéressant concerne le mode de vie qui avait cours alors et qui décrit notamment la répartition des tâches entre l’homme et la femme. En effet, il est dit dans la sîra d’Ibn Sa’d que le Prophète, dans sa vie quotidienne, participait aux tâches domestiques, affirmation qui mérite, selon Zidane Meriboute, d’être rappelée au monde islamique actuel. En somme, une lecture attentive de la sîra d’Ibn Sa’d, donne un nouvel éclairage sur la vie de Muhammad et montre que son enseignement n’est ni exotique, ni désuet, mais revêt de nos jours une grande actualité.

Recension :

  • Ataa Denkha, « Zidane Meriboute, Une nouvelle « vie » du prophète Muhammad», Revue des sciences religieuses [En ligne], 87/4 | 2013.

https://journals.openedition.org/rsr/3203

Entretien :


Le Prophète / Zeinolabedine Rahnema ; traduit par Majid et Dara Rahnema ; sous la direction de Majid Rahnema . – Arles : Actes Sud , 2008-2012 . – 3 vol.. ; 24 cm

BAB BP75.13. R3 2008-2012

L’auteur, qui avait pris pour modèle Stefan Zweig, entendait dépasser l’hagiographie. Il s’agit de l’histoire d’un homme dont la pensée règne depuis des siècles sur des milliards d’êtres humains et continue à les inspirer, à les émouvoir… Toute une chaîne légendaire est mêlée à la trame de ce récit. Car les légendes sont les ombres de l’histoire, et bien souvent nous ne la comprenons qu’à travers elles. Traducteur du Coran en persan, homme politique et homme de lettres, Zeinolabedine Rahnema a vu dans la vie de Mahomet l’émergence d’une nouvelle culture révolutionnaire, fondée sur l’égalité et la fraternité de tous devant Dieu, qui a su balayer les empires les plus solides de l’époque. Cette biographie comprendra trois tomes : tome I, période précédant la naissance de Mahomet jusqu’à sa mission ; tome II, de sa mission jusqu’à l’hégire ; tome III, de l’hégire jusqu’à sa mort. Zeinolabedine Rahnema (1894-1990), journaliste iranien de renom, a publié en 1940 à Beyrouth, où il était exilé, cette biographie de Mahomet. Une somme devenue un best-seller en Iran. (Editeur).


La Vie de Muhammad / Hichem Djaït ; traduit de l’arabe par Hichem Abdessamad . – Paris : Fayard, 2007-2012 . – 3 vol. ; 22 cm

BAB BP75.13. D52 2007-2012

Premier volet de la trilogie se rapporte au parcours du prophète Muhammad et à la naissance de l’islam. Il a pour ambition d’approfondir les notions de Révélation et de Prophétie concernant l’islam mais aussi les autres religions. Ouvrage d’histoire comparée, il s’appuie sur une grande érudition et développe un esprit d’empathie compréhensive à l’égard de toutes.
Le deuxième volet traite de l’itinéraire du Prophète depuis sa naissance jusqu’à l’Hégire : sa biographie, sa prophétie, les persécutions subies, mais décrit aussi la culture, les croyances et les pratiques religieuses de la société mecquoise du VIIe siècle. Il donne le point de vue de l’auteur sur un sujet qui touche à la croyance et au surnaturel face à la science que constitue l’histoire.
Le troisième volet couvre l’exil du Prophète vers Médine, puis la façon dont il fait de cette ville la base d’une reconquête qui s’étendra à la péninsule arabique tout entière. (Electre)

Recension :


Al-Sîra : le prophète de l’islam raconté par ses compagnons / Mahmoud Hussein . – Paris : Grasset , 2005-2007 . – 2 vols. : 23 cm.

BAB BP75.13. H8 2005-2007

Les textes fondateurs de l’Islam émanent de trois sources distinctes : le Coran, qui pour tout musulman est la Parole même de Dieu, révélée à Muhammad par l’entremise de l’Ange Gabriel ; les Dits du Prophète (Hadîths), consignant les propos qu’il a tenus pour éclairer les significations du Coran et pour faire ressortir les valeurs spirituelles, morales et sociales qui en découlent ; enfin les Chroniques, qui rapportent les témoignages des contemporains du Prophète sur ses faits et gestes, et donnent d’irremplaçables indications sur les événements marquants de sa vie.
Ces témoignages, d’abord transmis de bouche à oreille, avant d’être recueillis, vérifiés et transcrits par différents chroniqueurs, sont passés à la postérité sous le titre AL-SÎRA. Mais le corpus originel de la SÎRA est volumineux, hétérogène, décousu ; il ne se prête pas à une lecture facile. L’ouvrage que voici le met à la portée du grand public. Sous une forme et dans une langue directement accessibles au lecteur d’aujourd’hui, il présente un condensé vivant de la SÎRA, qui restitue la trame essentielle des faits et gestes du Prophète, tels qu’ils furent transcrits à partir des témoignages de ses compagnons.
Pour tous ceux, quelle que soit leur sensibilité religieuse ou politique, qui veulent se faire leur propre idée sur l’Islam, en remontant à ses sources, à partir de textes de première main, la SÎRA présente un intérêt unique. Tissée de récits imagés, de notations concrètes, de repères chronologiques, elle replace dans leur contexte nombre de versets du Coran et de propos du Prophète. Elle permet ainsi une approche facilement intelligible de l’ensemble des textes fondateurs de l’Islam.

Le tome 1 traite de l’Arabie préislamique, de l’enfance de Muhammad et de sa prédication à La Mecque, où sont posés les fondements spirituels et métaphysiques de l’islam.
Le tome 2, consacré aux dix dernières années de Muhammad à Médine, éclaire le sens concret des bouleversements suscités par son action prophétique, en même temps que les multiples facettes de son exceptionnelle personnalité.

Recensions :


Mahomet : un homme, un destin / Wahib Atallah . – Gollion : InFolio , 2005 . – 173 p. ; 18 cm – ( Illico ; 4).- ISBN 2-88474-219-0.

REF AC25.I55. A76 2005

Voici une biographie de Mahomet apaisée, puisée directement aux sources arabes et notamment à la Sîra d’Ibn Hichâm, la plus ancienne et la plus connue, dans la Tradition, sur la vie et l’action du Prophète (IXe siècle), source admirable par sa simplicité et par sa sobriété originelles. Elle est illustrée et confirmée par de nombreuses références au Livre saint de l’islam, contemporain du Prophète lui-même. L’auteur avait ainsi une voie toute tracée, bénéficiant à la fois de l’autorité du Coran et de celle de la Sunna, loin des polémiques stériles des uns et du zèle quelque peu intempestif des autres.
Bien qu’il soit de lecture facile, cet ouvrage n’est pas une vulgarisation de circonstance, c’est un livre d’histoire, un texte dense, qui reflète l’état actuel des études islamiques. Il s’adresse à un public qui s’intéresse, sans être spécialisé, aux préoccupations fondamentales de l’homme et à leurs développements divers, à travers l’espace et le temps, dans les différentes sociétés.
Avec un peu de recul, le lecteur constatera que les croyances humaines, dans leur diversité, ont un dénominateur commun : l’homme à la recherche de son destin. Mahomet a été, est encore un modèle vivant de cette recherche perpétuelle. (Editeur)


Mahomet et la tradition islamique / Emile Dermenghem . – : Seuil , 2003 . – 187 p. ; 18 cm – ( Point. Sagesse ; Sa 185).- ISBN 2-02-000256-6.

BAB BP75. D4 2003

Ce livre de référence présente avec beaucoup de clarté et de profondeur la spiritualité du fondateur de l’islam et de la tradition islamique, en insérant l’expérience spirituelle et la Révélation de Mahomet dans le contexte historique, politique et culturel de l’Arabie du VIIe siècle de notre ère. Cette biographie qualitative de celui qui est le « beau modèle » pour les musulmans s’attarde également sur la transmission initiale et la diffusion du message du prophète. Une anthologie judicieuse de textes du Coran et de la première tradition donne un accès direct aux sources de l’islam. Le livre comporte en outre une chronologie de l’islam qui va jusqu’à l’époque de la colonisation. (Editeur)


La Vie de Muhammad / Etienne Dinet et Sliman Ben Ibrahim ; revu, annoté et préfacé par Abderrazak Mahri . – Paris : Editions Maison d’Ennour , 2003 . – 408 p. ; 21 cm.- ISBN 2-910891-35-6.

BAB BP75. D5 2003

Voici certainement la biographie la plus accessible et la plus complète de Mahomet, magnifiquement mise en images et enluminée par un des plus grands orientalistes, Etienne Dinet. Ce beau livre relié et illustré a été commandé en 1918 pour honorer les musulmans morts pour la France, et n’avait jamais été réédité en intégralité avec l’histoire du contexte historique et la vie d’Etienne Dinet. (Edietur).

Recension :


Muhammad, prophète de l’islam / Roger Caratini . – Paris : Archipoche , impr. 2014, cop. 2002 . – 1 vol. (657 p.) : carte, couv. ill. ; 20 cm – (Archipoche ).- ISBN 9782352876397

BAB BP75.13. C3 2014

Que sait-on au juste de Mahomet, le Prophète de l’Islam, mort le 8 juin 632 de notre ère et révéré par un milliard de musulmans dans le monde ? Il est difficile de faire la part du sacré et du profane, du légendaire et du réel, parmi les milliers de témoignages recueillis aux VIIIe et IXe siècles dans les hadiths et dans les premiers textes biographiques consacrés par les historiens arabes et persans à l’« Envoyé de Dieu ». Pour évoquer l’itinéraire du Prophète auquel le Coran fut révélé, unificateur de la péninsule arabique, réformateur juridique et politique, chef militaire et religieux, Roger Caratini n’a négligé aucune source – le Coran, la Chronique d’al-Tabari, la Sira d’Ibn Ishaq, le recueil de traditions dû à al-Bukhari et les Prairies d’or de l’historien arabe al-Mmas’udi. Il offre de l’exilé de Médine le portrait d’un berger devenu prospère caravanier, bouleversé à quarante ans par la révélation de la parole divine, et promis à la mort par les habitants de La Mecque. Ce livre offre aussi, entre histoire et légende, le tableau d’une Arabie de nomades, de bourgeois et de marchands, morcelée en d’innombrables tribus, exposée aux influences juives et chrétiennes, avec lesquelles Mahomet eut le génie de composer, sans rien céder de ce qui fait, aujourd’hui encore, l’universalité de son message. (Editeur)


La vie de Mohammed : prophète d’Allah / par É. Dinet et Sliman ben Ibrahim ; illustrations de E. Dinet ; décoration de Mohammed Racim . – Paris : Orients : Klincksieck , 2014 . – 1 vol. (XIX-270 p.) : ill. en coul. ; 33 cm.- ISBN 9782954079288. Initialement publié par l’Edition d’Art, en 1918.

BAB BP75. D5 2014

Commandée en 1918 pour honorer les soldats musulmans morts pour la France, cette biographie de Mahomet fut rédigée par un spécialiste du Coran en collaboration avec le peintre orientaliste converti à l’islam Etienne Dinet qui en réalisa également les illustrations. (Electre).

Recensions :


Mahomet / Film de T. Cella, Chema Sarmiento et Youssef Seddik ; réalisé par Chema Sarmiento . – Issy-les-Moulineaux Paris : Arte France Développement : Compagnie des Phares et Balises , cop. 2003 [pour le DVD], cop. 2001 . – 2 DVD, toutes zones, (durée totale : 290 mn) : coul. (PAL), sonore ; 12 cm .

DVD 1 : Vers la Prophétie, la Révélation, Médine et la Loi ; DVD 2 : le pouvoir et la Mecque, Le Coran, Bonus. Les bonus comprennent : « Hadith et autres récits traditionnels musulmans », (film, 25 mn, en version originale arabe sous-titrée)

BAB BP75.13. M3 2001

Une série sur la genèse de l’islam, la vie du Prophète, le Coran, livre sacré, la Sounna, les Hadith, l’émergence de l’exégèse et du droit musulmans : mais aussi sur les Arabes, leur langue et civilisation… Nous déclinons la série en 5 épisodes pour bien mettre en exergue les différentes étapes de la mise en place du troisième et dernier monothéisme qui se veut le parachèvement des deux autres. Notre ambition est de marier la didactique à l’esthétique, d’exposer clairement les faits historiques et les principes fondateurs de l’Islam (Editeur).

Recension :


Mahomet / Salah Stétié . – Paris : A. Michel , 2001 . – 356 p. : ill., couv. ill. en coul. ; 18 cm – ( Spiritualités vivantes ; 186).- ISBN 2226130144.

BP75.13. S76 2001

Avec Moïse et le Messie, Mahomet est le fondateur de la troisième religion monothéiste, l’Islam. L’intégrisme que tentent d’imposer certains de ses membres depuis plusieurs années rend indispensable un retour aux sources afin de se rappeler que l’enseignement de Mahomet ne prône pas de doctrines extrémistes. Né à La Mecque en 570, Mahomet meurt à Médine en 632. Interpellé par Dieu, il en a reçu un enseignement direct, le Coran, qu’il a légué aux hommes sous forme de sourates. Poète et penseur de réputation internationale, Salah Stétié nous raconte, tel un extraordinaire récit d’aventure, la vie et les combats de cet homme aux multiples facettes : législateur de génie, chef de guerre intraitable, laudateur de la beauté, il s’est consacré à donner à ses contemporains une nouvelle dimension de Dieu dans un monde juif et chrétien en crise. Salah Stétié nous initie également aux préceptes du Coran que de nombreux préjugés associent au machisme et à l’intransigeance, et nous éclaire sur la véritable ampleur de son message spirituel. Ce livre, écrit par un homme de réflexion et de conviction, est donc bien davantage qu’une biographie classique : c’est une méditation approfondie sur une conception forte et originale de Dieu, de l’homme et de la liberté, du temps et des valeurs.

Recensions :


L’homme du Coran : vie et enseignement de Mahomet / Philippe Aziz . – Paris : Ramsay , 2001 . – 1 vol. (413 p.) ; 24 cm.- ISBN 2841145786.

BAB BP75.13. A9 2001

Mahomet ne fut pas seulement un envoyé de Dieu chargé d’appeler les Arabes à l’Islam, il fut aussi un stratège, un législateur, un gestionnaire, un guerrier, et surtout un chef d’État. A cet homme dont l’action et l’enseignement ont bouleversé l’histoire de l’humanité, on a consacré d’innombrables biographies. Alors pourquoi une de plus ? En vérité, la plupart relèvent davantage de l’hagiographie que de l’histoire : les ” miracles ” et les légendes ont, au fil des siècles, enseveli le Prophète sous un fatras d’approximations hâtives, tendancieuses et même contraires à la vérité de ce personnage exemplaire. Or des travaux archéologiques récents ont apporté des éléments nouveaux sur la vie des Arabes au temps du Prophète. La Mecque était une véritable métropole financière et marchande. L’image – traditionnelle – de Bédouins faméliques, errant dans une Arabie déserte et arrachés à leur dénuement grâce à l’Islam, est une absurdité historique : l’Islam n’est pas né dans le désert, il est issu d’un milieu urbain hiérarchisé. En outre, l’auteur a consulté et traduit lui-même les sources essentielles de la geste prophétique – le Coran et les récits des traditionalistes, premiers biographes du Prophète. Mahomet est loin d’être cette figure hiératique véhiculée par les manuels religieux musulmans. C’est un homme habité de passions contradictoires, qui a subi des victoires et des défaites, qui a aimé la vie, les femmes et les parfums, qui comme tout homme politique a louvoyé pour asseoir son pouvoir et n’a jamais cessé de rappeler à ses premiers fidèles qu’il était ” un homme comme les autres “. En ce sens, le Prophète est d’une formidable modernité. Il est impérieux de le rappeler, aux croyants comme aux incroyants, en ces temps où les sources de l’Islam sont détournées vers les contrées de l’obscurantisme, de la rigidité, de la haine et de la violence (Editeur).


Vie de Mahomet / C.-Virgil Gheorghiu ; traduit du roumain par Livia Lamoure . – Paris : Editions du Rocher , 1999 . – 349 p. ; 21 cm.

BAB BP75. G48 1999

Quelque cent ans à peine après la reddition de l’Empire romain, l’avènement de Mahomet au VIe siècle de notre ère, aura un retentissement profond dans l’histoire de l’humanité. De l’Andalousie aux portes de Vienne, la marche de l’Islam, portée par l’élan de la foi nouvelle, a pénétré l’Europe au cours des siècles. Aujourd’hui, forte de près de huit cents millions d’âmes, cette grande religion monothéiste compte ses adeptes par centaines de milliers, qui pratiquent au cœur des cités occidentales. Virgil Gheorghiu, homme d’église roumain, était désigné pour écrire une histoire de Mahomet le Prophète. Longtemps sous la férule des Ottomans, les Roumains se souviennent de l’empreinte de l’Islam dans leur histoire. Homme de religion et esprit éclairé, libre de préjugés, Mgr Gheorghiu a su percevoir la lumière contenue dans l’enseignement islamique et la foi qui le conduit. On suivra, dans ces pages extrêmement vivantes et souvent émouvantes, l’éveil et la marche d’un des grands mouvements de l’histoire des Hommes. Cette réalité, qui a su céder dans notre actualité à une certaine confusion dans son interprétation, il ne nous est plus permis de l’ignorer si nous voulons mieux comprendre cette communauté d’hommes parmi laquelle nous vivons (Editeur).


Le Prophète de l’Islam : sa vie et son œuvre / Muhammad Hamidullah . – Paris : El-Najah , 1998 . – 2 vols ; 22 cm.- ISBN 2-9513318-0-0. –  Reprise de la première édition parue chez Vrin en 1959

BAB BP75. H3 1998

Cette biographie du prophète Mahomet se fonde sur les documents jusqu’alors encore peu exploités des organisations administratives et des institutions au service de la communauté musulmane. Elle examine les relations entre le fondateur de l’islam et les peuples qu’il a rencontrés : les Byzantins, les Juifs, les Perses, etc. (Electre).

Recensions :


Mohammad : le prophète de l’islam : biographie anecdotique rédigée d’après les sources arabes les plus anciennes / Pierre Geadah . – Paris : L’Harmattan, 1997. – 318 p. ; 21 cm.- ISBN 2-7384-6081-X.

BAB BP75.13. G4 1997

Pendant treize siècles, Chrétiens et Musulmans n’ont cessé de s’affronter plus ou moins violemment en dénigrant ce que le monde actuel doit aux uns et aux autres. Cependant, depuis quelques années, des hommes de bonne volonté, appartenant aux deux camps, œuvre pour une plus grande compréhension mutuelle. Pierre Geadah a tenu à apporter sa pierre à cet essai d’entente entre ces deux religions. Il relate les différentes étapes qui jalonnent la vie d’un homme exceptionnel, Mohammad que nous avons l’habitude d’appeler Mahomet, le fondateur d’une religion groupant à ce jour près d’un milliard d’adeptes. (Editeur)


Défense de la vie du Prophète Muhammad contre ses détracteurs / par Abdurrahman Badawi . – Paris : Afkar , 1990 . – 246 p. ; 24 cm – (Islamica ; 2).- ISBN 2-908632-00-4.

BAB BP75.13. B3 1990


Mahomet, la parole d’Allah / Anne-Marie Delcambre. – Paris : Gallimard, 1987. – 192 p. : ill. ; 18 cm – (Religions). -ISBN 2-07-053030-2

BAB BP75.13. D4 1987

À la fin du VIe siècle, dans l’Arabie des déserts, à La Mecque, naît Mahomet, de la tribu des Quraychites. Selon la tradition, à l’âge de quarante ans, devenu un prospère commerçant, il a une vision, lors d’une nuit de méditation sur le mont Hira : l’ange Gabriel lui enjoint de se soumettre à Allah, dieu unique et tout-puissant, capable de ressusciter les morts et d’anéantir les incroyants, et de « réciter » aux hommes ce que lui dicte le Ciel. Cette Révélation scelle son destin de prophète de l’islam. En 622, rejeté par son clan, Mahomet s’exile avec ses premiers disciples à Yathrib, la future Médine. L’hégire, l’« émigration », marque le début d’une ère nouvelle. Le Prophète se fait chef militaire. À l’issue de la guerre sainte, il a éliminé ou converti ses adversaires. Véritable chef d’État, il édicte les lois et les usages régissant la communauté musulmane. À sa mort, en 632, la nouvelle foi triomphe dans la Péninsule arabique. Anne-Marie Delcambre restitue dans sa vérité historique la vie de Mahomet, le Prophète d’Allah. (Editeur).


Le Prophète Muhammad : sa vie d’après les sources les plus anciennes / Martin Lings ; traduit de l’anglais par Jean-Louis Michon. – Paris : Seuil, 1986. – 389 p. ; 21 cm.- ISBN 2-02-054979-4.

BAB BP75. L5 1986

Pour connaître la vie de Muhammad, l’historien dispose de sources anciennes : c’est d’abord le Sirât Rasûl Allâh, où Ibn Ishâq a réuni les traditions biographiques orales et dont il nous reste une version du IXe siècle. De la même époque nous sont parvenues Kitâb al-Maghâzî (chroniques des campagnes du Prophète) de Wâqidi, Kitâb at-Tabaqât al-Kabîr d’Ibn Sa’d et la collection des Hadith par Bukhârî. Ces sources, et quelques autres, Martin Lings (1909-2005) les connaît parfaitement et il y puise, pour nous donner cette biographie du Prophète, avec un beau talent de conteur. La profusion de détails souvent inédits fait de cette biographie un monument d’érudition accessible au plus grand nombre. (Editeur).

Recensions :


Mahomet : sa vie et sa doctrine / Tor Andrae ; trad. de l’allemand par Jean Gaudefroy-Demombynes ; préf. de Maurice Gaudefroy-Demombynes . – [Nouv. éd.] . – Paris : Libr. d’Amérique et d’Orient A. Maisonneuve J. Maisonneuve , 1984 . – 1 vol. (192 p.) ; 23 cm – (Initiation à l’islam ; 2).- ISBN 2720001163 (br.). – Traduit de : “Muhammed”

BAB BP75. A59 1984

« Muhammed de M. Tor Andrae […] est un livre excellent, un peu complexe peut-être, car il constitue bien une sorte de manuel des connaissances courantes sur le fondateur de l’Islam, mais il est aussi un recueil d’opinions personnelles […] La lecture de ce livre, plein de vie et d’idées, est bien faite pour contraindre le public lettré à admettre que l’étude de l’Islam ouvre un large espace sur l’évolution de l’esprit humain. […]

L’un des grands mérites de ce petit livre est de rappeler constamment au lecteur que des faits arabes qui lui semblent légendaires, ou du moins fort étrangers à sa propre pensée, ne sont que des manifestations locales de sentiments et d’actions qui ont été ou sont encore communes à tous les peuples. […]

Un autre de ses mérites est d’avoir renoncé à tout expliquer par le milieu historique et d’avoir donné son plein relief à la personnalité de Mahomet : il en montre la grandeur, sans en dissimuler les faiblesses; l’homme vit ici avec toute son intensité. Ce n’est point, certes, un théologien ; mais c’est un esprit élevé, dont la logique a son développement propre. C’est ainsi que T. Andrae a fait justice de la contradiction que l’on reproche aux nombreux versets coraniques qui traitent de la prédestination et de la liberté humaine. […] »

Recensions
Hamès Constant. Andrae (Tor) Mahomet, sa vie et sa doctrine. In: Archives de sciences sociales des religions, n°52/2, 1981. pp. 187-188.
www.persee.fr/doc/assr_0335-5985_1981_num_52_2_2238_t1_0187_0000_3

Ryckmans, G. (1947). ANDRAE TOR, “Mahomet, sa vie et sa doctrine”. traduit de l’allemand par JEAN GAUDEFROY-DEMOMBYNES. Le Muséon, 60, 211.


La Vie du Prophète Mahomet : Colloque de Strasbourg, octobre 1980 – Paris : Presses universitaires de France , 1983 . – 184 p. ; 22 cm – (Bibliothèques des Centres d’Etudes Supérieures Spécialisés )

BAB BP75.3. V5 (1980)1983

« Notre propos n’était pas de revenir sur ce qui a été écrit sur le « Messager de Dieu », mais de combler une lacune. En effet, la recherche biographique a porté essentiellement sur le milieu natif de Mahomet, de l’orphelin qu’il était, sur sa vocation prophétique, sur le contenu du message qu’il annonça, sur ses démêlés avec les Mekkois, sur la formation du noyau de l’Etat islamique à Médine, sur la guerre qu’il livra à ses opposants, sur son retour triomphal à La Mekke et sur ses derniers instants.
Cette biographie traditionnelle du Prophète, nous avons voulu l’éclairer de l’extérieur, en faisant appel non seulement à des spécialistes de l’historiographie arabo-musulmane, mais encore à d’ excellents connaisseurs de la littérature syriaque et byzantine des trois premiers siècles de l’hégire. Apparaît alors un portrait de Mahomet sensiblement différent de celui que l’on connaissait jusqu’ici. » (Toufic Fahd, Avant-propos)

Sommaire : Les sources islamiques de la “Sîra” avant Ibn Hishâm (m. 213/834) et leur valeur historique / R.G. Khoury — Reliability of Ibn-Isḥāq’s sources / W. Montgomery Watt — Ancien et nouveau langage dans la “Sîra” d’Ibn Hichâm / Wahib Atallah — “Maghāzī” and “Sîra” in early Islamic scholarship / Martin Hinds — Problèmes de typologie dans la “Sîra” d’Ibn Isḥâq / Toufic Fahd — Sur quelques femmes hostiles au Prophète / Charles Pellat — “Sîra” du prophète Mahomet et les conquêtes des Arabes dans le Proche-Orient d’après les sources syriaques / Bertold Spuler — Prophet Muḥammad, his scripture and his message, according to the Christian apologies in Arabic and Syriac from the first Abbasid century / Sydney H. Griffith — Biographie de Mahomet dans l’œuvre de Barthélemy d’Edesse / Gérard Troupeau — Eléments biographiques concernant le prophète Muḥammad dans la littérature grecque des trois premiers siècles de l’hégire / Astérios Argyriou.

Recensions :


Muhammad b. Abdallah, le Prophète : portraits contemporains, Egypte, 1930-1950 / E.S. Sabanegh ; préface de M. Roger Arnaldez . – Paris ; Roma : J. Vrin : Via Aurelia , 1981 . – 613 p. ; 24 cm.

BAB BP75.3. S3 1981

« Quoi qu’il en soit; tous les historiens musulmans, entre la partie de leur œuvre consacrée aux origines, depuis la création du monde jusqu’à l’apparition de l’Islam, et les annales ou chroniques de l’ère musulmane, feront une place importante à la vie et à l’œuvre du Prophète.
Sabanegh a choisi d’étudier la période moderne et plus spécialement de se pencher sur les œuvres de quatre grands écrivains égyptiens. Il justifie ce choix par des raisons très fortes. Il est certain que l’Egypte, depuis l’expédition de Bonaparte jusqu’à nos jours, a joué et continue de jouer un rôle exceptionnellement important dans l’histoire politique, religieuse et culturelle du monde musulman. Non seulement elle est un pays dans lequel s’est épanouie la «renaissance des lettres arabes», la nahda, non seulement elle a été, avec Muhammad ‘Abduh et son école, le centre le plus actif du mouvement de la réforme, l’Islah, mais elle s’est largement ouverte aux idées et aux méthodes de l’Europe.
Or l’orientalisme européen avait fait une large place aux études sur l’Islam et en particulier sur la vie, l’œuvre et la pensée de son prophète, Muhammad. Des esprits« modernes», nombreux en Egypte, n’ignoraient pas ces travaux. Il était normal qu’ils s’en inspirent, tout en les adaptant à leur vision personnelle et surtout aux besoins de la société politico-religieuse qui était la leur, brutalement confrontée avec une civilisation scientifique et technique nouvelle qui allait s’étendre sur le monde entier. Repenser l’exemple de Muhammad dans cet ensemble d’exigences des plus urgentes, devait avoir pour des penseurs vigoureux, héritiers de la culture arabo-musulmane et formés aux disciplines modernes, un attrait des plus exaltants. Il devait en résulter des œuvres qui, en plus de leur valeur intrinsèque, du talent et de l’originalité de leurs auteurs, présentent un intérêt documentaire capital pour la compréhension de l’histoire du monde musulman dans le Proche Orient, mais aussi dans son ensemble, au cours de la première moitié du 20e siècle. En effet, étant donné ce que représente le Prophète pour l’Islam, il est évident qu’une réflexion moderne sur son exemple, sur la signification actuelle qu’on peut lui donner dans tous les domaines de la vie humaine, tels qu’ils se délimitent aujourd’hui, n’est rien d’autre qu’une prise de position musulmane dans le monde moderne, une évaluation de ce monde en fonction des critères repensés de l’ancienne sîra remaniée et renouvelée ». (R. Arnaldez, avant-propos)

Recension :


Mahomet / Umberto Rizzitano. – Paris : Somogy, 1973. – 239 p. : ill. en noir et en coul. ; 24 cm – (Les Fondateurs des grandes religions)

BAB BP75.13. R5 1973

Parmi les grands fondateurs de religion, Mahomet est sans doute celui dont l’image a été la plus déformée et la plus dénaturée par l’histoire. En effet le prophète ne peut être compris que dans son contexte historique et social. Umberto Rizzitano nous présente un « Envoyé d’Allah » dans le milieu qui l’a vu naître, qui l’a modelé et l’a formé. L’évocation de son existence mouvementée est suivie d’une brève analyse de sa doctrine dont le « Livre Saint de l’Islam » reste le seul dépositaire. Quelques citations caractéristiques et bien choisies nous permettent de nous replonger dans l’atmosphère de messianisme et de piété ardente qui a entraîné d’abord les compagnons du prophète et plus tard des populations entières. Pour conclure, l’auteur nous fournit une brève analyse des ouvrages parus sur Mahomet et l’islamisme au cours des siècles passés, nous retraçant en quelque sorte l’histoire de leur lente réhabilitation en Occident. (Editeur).


Mahomet / Maxime Rodinson. – Paris : Seuil, 1989. – 386 p. ; 18 cm – (Point Seuil).

BAB BP75. R6 1989

En proie au déchirement interne et à la menace de ses puissants voisins, l’Arabie se cherche. C’est en 571, si l’on en croit la tradition, que naît l’homme qui va incarner l’avenir de ce monde en gestation. La vie et le destin de Mahomet sont marqués par la rencontre entre la force des choses et la complexité psychologique de son personnage. Il fallait à l’Arabie une religion monothéiste qui ne soit ni le judaïsme ni le christianisme, un État cimenté par une idéologie adaptée aux attentes de ses habitants. De Mahomet allait naître l’Islam, tout à la fois communauté de croyants, religion et empire à dimensions mondiales, où devait se forger une civilisation nouvelle. (Editeur).

Recensions :

  • Vajda Georges. M. Rodinson. Mahomet. In: Revue de l’histoire des religions, tome 162, n°1, 1962. pp. 118-120 ; http://www.persee.fr/doc/rhr_0035-1423_1962_num_162_1_7801
  • Carrère d’Encausse, Hélène. “Revue Française De Science Politique.” Revue Française De Science Politique, vol. 13, no. 2, 1963, pp. 500–502 ; http://www.jstor.org/stable/43114673.
  • Maxime Rodinson: Mahomet (book review). (1968). La Pensée, (140), p.243.
  • MONTEIL, V. (1962). Maxime rodinson: Mahomet (book review). Esprit, 30(1), 872.
  • RODINSON, “mahomet” (book review). Journal De Psychologie Normale Et Pathologique, 66(3), 347.
  • Ryckmans, G. (1961). RODINSON M., “mahomet”. Le Muséon, 74, 471.
  • Bousquet, G.-H., and Rodinson. “Revue D’économie Politique.” Revue D’économie Politique, vol. 78, no. 4, 1968, pp. 684–684 ; http://www.jstor.org/stable/24694115.
  • Margolin, Jean-Claude. “Les Études Philosophiques.” Les Études Philosophiques, no. 2, 1968, pp. 244–245. http://jstor.org/stable/41581329
  • Cahen, Claude. “Revue Historique.” Revue Historique, vol. 228, no. 2, 1962, pp. 466–467. http://jstor.org/stable/40950395.

Mahomet à Médine : la provocation des Koréishites – l’échec de la riposte de La Mecque – à la conquête des mecquois – l’unification des arabes – la politique intérieure de Médine – Mahomet et les juifs – carctère de l’état islamique – réforme de la structure sociale – la nouvelle religion – l’homme et sa grandeur / W. Montgomery Watt ; préface de Maxime Rodinson; trad. de l’anglais par F. Doureveil . – Paris : Payot, 1959. – 220 p. ; 23 cm – (Bibliothèque historique).

BAB BP75. W3 1959

Mahomet à Médine, suit l’ordre chronologique et s’intéresse surtout aux expéditions militaires contre les Quraysh (chap. I à III). Après la soumission de La Mecque (630), « l’unification des Arabes » (chap. IV) se heurte à la Ridda, soulèvements de plusieurs tribus. Les trois chapitres suivants exposent la politique intérieure de Muhammad à Médine : les relations de plus en plus difficiles avec les clans juifs (chap. VI), l’émergence de « l’État islamique » (p. 474), le renforcement de l’Umma (chap. VII), et le partage du butin. Des réformes sociales (chap. VII) importantes concernent les femmes, le mariage, l’héritage, les esclaves, le calendrier et la sécurité. Les aspects religieux sont esquissés dans les deux derniers chapitres : le mot islam s’impose progressivement pour désigner la « nouvelle religion » dont sont présentés les aspects principaux (prière, pèlerinage, force de la « communauté ». Le livre s’achève sur un essai de portrait de « l’un des plus grands “ fils d’Adam ” » (p. 614, chap. X)

Recension :


Mahomet à la Mecque / W. Montgomery Watt ; préface de Maxime Rodinson; trad. de l’anglais par F. Doureveil. – Paris : Payot, 1958. – 220 p. ; 23 cm – (Bibliothèque historique).

BAB BP75. W3 1958

Mahomet à La Mecque, comprend six chapitres. Le chapitre I dresse un tableau du « cadre arabe » à la veille de l’islam. La vocation prophétique (chap. II) est révélée par des visions. Le « message initial » (chap. III) des premières sourates est entendu par « les premiers musulmans » (chap. IV). Le durcissement de l’opposition à La Mecque (chap. V) pousse le Prophète à émigrer (chap. VI).

Recension :


Mahomet et les Arabes / par M. T. Bachelet . – Rouen : Mégard et Cie , [1853] . – 286 p. : ill. en noir ; 24 cm

BAB BP73.13. B3 2013

En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62071288/f1.image.texteImage


Olivier Hanne. Mahomet : une biographie à plusieurs lectures. Moyen-Orient, Areion Group, 2013, pp.86-91.


RODINSON, M. (1957). La vie de Mahomet et le problème sociologique des origines de l’islam. Diogène, 0(20), 38.


The Expeditions : an early biography of Muhammad / by Maʿmar Ibn Rāshid, according to the recension of ʻAbd al-Razzāq al-Ṣanʻānī ; Ttranslated by Sean W. Anthony ; foreword by M.A.S. Abdel Haleem ; Volume Editor : Joseph E. Lowry . – New York London : New York University Press , cop. 2014 . – 1 vol. (XLV-372 p.) : ill. ; 24 cm – (Library of Arabic Literature ).- ISBN 9780814769638.

BAB BP75. M3 2015

The Expeditions(Ar.Kitāb al-Maghāzī) by Maʿmar ibn Rāshid (d. 153/770) est l’ une des plus anciennes biographies du prophète Muḥammad qui date du deuxième/ huitième siècle à être conservée dans la récitation transmis par son élève ʿAbd al-Razzāq ibn Hammām de Sanaa (d. 211/827). Le texte est exceptionnel parce que, avec Ibn Hishām (d. 218/834), la rédaction de la biographie prophétique de Muḥammad ibn Isḥāq (d. 150/767-68), The Expeditions est l’un des deux premiers et des plus importants exemples du genre de biographie prophétique de la littérature arabe qui ont survécu.

Recensions

  • Rāshid, M., Anthony, S., & Haleem, M. (2015). The Expeditions: An Early Biography of Muhammad (Lowry J., Ed.). NYU Press. ; http://www.jstor.org/stable/j.ctt17rw4z3
  • Lecker, Michael. Journal of the American Oriental Society, vol. 135, no. 4, 2015, pp. 854–857. ; http://jstor.org/stable/10.7817/jameroriesoci.135.4.854.
  • Munt, H. (2015). Maʿmar Ibn Rāshid (ed. and trans. Sean W. Anthony, Foreword by M.A.S. Abdel Haleem): The Expeditions: An Early Biography of Muammad. (Library of Arabic Literature.) xlv, 372 pp. New York: New York University Press, 2014. -. ISBN 978 0 8147 6963 8. Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 78(3), 612-613. ; https://doi:10.1017/S0041977X1500071
  • Maher Jarrar, “Ma‘mar ibn Rāshid, The Expeditions: An Early Biography of Muammad,” Speculum 90, no. 2 (April 2015): 560-562. ; https://doi.org/10.1017/S0038713415000676

The death of a prophet : the end of Muhammad’s life and the beginnings of Islam / Stephen J. Shoemaker . – 1st ed . – Philadelphia (Pa.) : University of Pennsylvania Press , c2012 . – 408 p. ; 24 cm – (Divinations ).- ISBN 9780812243567.

BAB BP55. S48 2012

La plus ancienne biographie islamique de Mahomet, écrite au milieu du VIIIe siècle, raconte que le prophète est mort à Médine en 632, alors que des sources juives, chrétiennes, samaritaines et même islamiques, plus anciennes et plus nombreuses, indiquent que Mahomet a survécu pour mener la conquête de la Palestine, en 634-35. Bien que cet écart soit connu depuis plusieurs décennies, Stephen J. Shoemaker écrit ici la première étude systématique des différentes traditions. Utilisant des méthodes et des perspectives empruntées aux études bibliques, Shoemaker conclut que ces rapports sur le leadership de Mahomet pendant l’invasion palestinienne préservent probablement une tradition islamique ancienne qui a par la suite été révisée pour répondre aux besoins d’une identité islamique en mutation. Muhammad et ses disciples semblent s’attendre à ce que le monde se termine dans un avenir immédiat, peut-être même dans leur propre vie, affirme Shoemaker. Quand l’Heure eschatologique n’arriva pas à temps et continua à être reportée à un point de plus en plus éloigné, le sens du message de Mahomet et la foi qu’il avait établie devaient être fondamentalement repensés par ses premiers disciples. L’objectif plus vaste de La mort d’un prophète dépasse de quelques années la simple possibilité d’ajuster de quelques années la date de la mort de Mahomet ; L’auteur accorde beaucoup plus d’importance aux questions sur la manière dont les origines islamiques devraient être étudiées. La différence entre les premières sources offre une ouverture importante pour explorer la nature de l’islam primitif de façon plus générale. Plaidant pour une plus grande unité méthodologique entre l’étude des origines chrétiennes et islamiques, Shoemaker souligne la valeur potentielle des sources non islamiques pour reconstruire l’histoire de l’Islam formateur. (Editeur)

Extrait : https://iqbal.hypotheses.org/4169

Recensions :


Did Muhammad exist ? : an inquiry into Islam’s obscure origins / Robert Spencer . – Wilmington, DE : ISI Books , 2012 . – 1 vol.(XVII-254 p.) ; 24 cm.- ISBN 9781610171335.

BAB BP169. S64 2012

Dans son best-seller à grand succès The Truth about Muhammad, Spencer a révélé le contenu choquant des premiers documents biographiques islamiques sur le prophète de l’Islam. Maintenant, dans Did Muhammad Exist ?, il découvre les fondements historiques étonnamment fragiles de ce matériau. Spencer examine méticuleusement les documents historiques, les découvertes archéologiques et les nouvelles recherches pionnières pour reconstituer ce que nous pouvons savoir sur Mahomet, le Coran et les premiers jours de l’Islam. Les preuves qu’il présente remettent en question les hypothèses les plus fondamentales sur les origines de l’islam.
Loin d’une polémique anti-islamique, Did Muhammad Exist ? est un regard sobre mais sans complaisance sur les origines de l’une des principales religions du monde. Alors que le judaïsme et le christianisme font l’objet de critiques historiques approfondies depuis plus de deux siècles, l’islam n’a jamais reçu le même traitement à une échelle significative.

Recension :


The life of Muhammad : al-Wâqidi’s Kitâb al-maghâzî / edited by Rizwi Faizer ; translated by Rizwi Faizer, Amal Ismail and AbdulKader Tayob ; with an introduction by Rizwi Faizer and Andrew Rippin . – Abingdon, Oxon : Routledge , 2011 . – XX-580 p. ; 24 cm – (Routledge studies in classical islam ; 2).- ISBN 978-0-415-57434-1.

BAB BP77.7. W3 2011

Muhammad b.’Umar al-Waqidi était un érudit musulman, né à Médine au 1er siècle. Parmi ses nombreux écrits, le plus significatif est le Kitab al-Maghazi, l’une des plus anciennes histoires standard de la vie du Prophète.
Traduit en anglais pour la première fois, Rizwi Faizer met ce texte clé à la disposition d’un nouveau public anglophone. Il comprend une “Introduction” rédigée conjointement par Rizwi Faizer et Andrew Rippin et un index soigneusement préparé. Le livre traite des événements de la vie du Prophète depuis son émigration de La Mecque jusqu’à sa mort, et est généralement considéré comme biographique. Réunissant les événements de la vie du Prophète et des passages appropriés du Coran dans un ordre réfléchi, l’auteur présente une interprétation de l’islam qui existait à son époque. Il inclut des citations du Coran, ainsi que de la poésie qui semble avoir été inspirée par des activités au cours de sa vie.
Cette traduction en anglais d’un texte fondamental sur la vie de Mahomet est un complément inestimable à la littérature existante et sera d’une grande importance pour les étudiants et les chercheurs dans le domaine des études islamiques, de l’histoire islamique, de l’histoire médiévale et de la littérature arabe. (Editeur).

Recensions :


The biography of Muammad : nature and authenticity / Gregor Schoeler ; translated by Uwe Vagelpohl ; edited by James E. Montgomery . – Abingdon (Oxon) New York : Routledge , 2011 . – 1 vol. (XVI-199 p.) : ill. ; 24 cm – (Routledge studies in classical Islam ; 1).- ISBN 9780415567176.
Traduit de : “Charakter und Authentie der muslimischen Überlieferung über das Leben Mohammeds”

BAB BP75.3. S36 2011

Ce livre examine les biographies arabes du prophète Mahomet, dont la plus ancienne date de deux siècles après sa mort. Ces biographies, très prisées par les musulmans, ont été abordées dans l’étude occidentale de l’islam suivant plusieurs approches. Certains savants les rejettent totalement, y voyant le résultat de l’idéalisation de l’histoire de la communauté musulmane, tandis que d’autres les acceptent au premier abord, estimant que les événements, à défaut d’être complètement vrais, ne pouvaient pas trop s’écarter de la vérité.
L’auteur revient sur le débat et réexamine plusieurs incidents clés dans la vie du Prophète. En compilant et comparant un vaste corpus de documents, cet ouvrage analyse la transmission et le contenu des récits. Il montre qu’en décrivant clairement les interactions, dans l’islam primitif, entre les modes de transmission écrits et oraux, une sélection judicieuse des récits et de leurs chaines de transmission, nous pouvons parfois remonter jusqu’à cette génération de musulmans qui, sans être eux-mêmes témoins des événements, étaient des contemporains de l’époque du prophète. Établissant une solide base pour l’étude éclairée de la biographie de Mahomet tout en contribuant au débat scientifique en cours, cet ouvrage intéressera les spécialistes de l’islam ancien, de l’histoire et de la théologie. (Editeur).

Recensions :

Rubin, U. (1997). Bulletin of the School of Oriental and African Studies, University of London, 60(3), 547-548.
http://www.jstor.org/stable/619550

Gilliot, Claude. Arabica, vol. 46, no. 1, 1999, pp. 131–135.
www.jstor.org/stable/4057264

Berg, Herbert. Journal of the American Oriental Society, vol. 119, no. 2, 1999, pp. 315–317.
www.jstor.org/stable/60611

Calasso, Giovanna. Rivista Degli Studi Orientali, vol. 70, no. 1/2, 1996, pp. 266–269.
www.jstor.org/stable/41880931


Mohammed and the Rise of Islam / D.S. Margoliouth . – Piscataway (NJ) : Gorgias Press , 2003 . – XXV-485 p. : 23 cm – (Heroes of the Nations ).- ISBN 193195674X.

BAB BP75. M3 2003

Cette biographie classique n’est pas un texte religieux conçu pour célébrer ou dénigrer l’Islam. Il considère Mahomet comme une figure dominante de la culture et de la politique, un homme qui a réalisé l’extraordinaire : unir des tribus arabes disparates en un tout plus cohérent. Ce livre reste un ouvrage important pour quiconque souhaite comprendre les racines d’un des clivages sociopolitiques les plus insolubles – entre Orient et Occident, musulmans et chrétiens – qui hante encore le monde aujourd’hui. L’auteur David S. Margoliouth (1858-1940), professeur d’arabe à l’Université d’Oxford, a travaillé à partir de textes arabes primaires et a omis toutes les anecdotes qui sont évidemment ou très probablement fabuleuses “, ce qui a donné une histoire lucide d’un moment très controversé dans le temps.

Ouvrage en ligne :

Recensions :


The Biography of Muhammad : the issue of the sources / edited by Harald Motzki . – Leiden Boston : Brill , 2000 . – XVI-330 p. : ill. ; 25 cm – (Islamic History and Civilization. Studies and Texts ).- ISBN 90-04-11513-7

BAB BP75. M6 2000

Ce livre traite de la valeur controversée des sources sur lesquelles repose la biographie de Mahomet, le fondateur de l’Islam. Les discussions à ce sujet durent depuis plus d’un siècle, mais elles ont été particulièrement débattues au cours des deux dernières décennies.
Ce volume contient dix articles issus d’un colloque international sur le sujet. La première partie du livre examine le développement de la tradition musulmane concernant la vie de Mahomet, tandis que l’autre partie se concentre sur la fiabilité historique des sources.
Le volume reflète non seulement les développements méthodologiques les plus récents dans l’étude de la vie de Mahomet, mais aussi l’amélioration de sa base matérielle due à des sources qui ne sont devenues disponibles que récemment ou qui ont été négligées.

Recensions :


Muhammad and the Origins of Islam / F.E. Peters . – New-York : State University of New York Press , 1994 . – 334 p. ; 23 cm – (SUNY Series in Near Eastern Studies ).- ISBN 0-7914-1876-6.

BAB BP75. P4 1994

L’auteur propose une enquête fouillée sur l’environnement religieux de celui que les Musulmans qualifie d’”Envoyé de Dieu” dans laquelle il tente de retracer le cheminement de Muhammad du paganisme arabique à cette forme particulière de monothéisme qu’est l’islam.

Recensions :


السيرة النبوية / لابن هشام ; حققها و ضبطها و شرحها و وضع فهارسها مصطفى السقا ابراهيم الابياري عبد الحفيظ شلبي . – الطبعة 2 . – مصر : مكتبة ومطبعة مصطفى البابي الحلبي , 1955 . – 4 vol. en 2 ; 24 cm – ( تراث الإسلام ).

BAB BP75. I34 1955


نور اليقين في سيرة سيد المرسلين / محمد الخضري . – دمشق : دار الخير , 1988 . – 351 p.- 20 cm.

BAB BP75.2. K48 1988

Livre en ligne : https://platform.almanhal.com/OCLC/Details/?id=1-29414


 

ENTOURAGE

Les femmes du prophète / Houria Abdelouahed. – Paris : Éditions du Seuil, 2016 . – 1 vol. (281 p.) : couv. ill. en coul. ; 21 cm. – Bibliogr. p. 277-279. Notes bibliogr. en fin d’ouvrage.- ISBN 978-2-02-131120-4.

L’auteure fait le récit de la vie des femmes de Mahomet : légitimes, concubines, enlevées ou répudiées… Prêtant sa voix à ces femmes dans des monologues, elle signe un texte poétique et critique qui aborde la condition féminine dans le monde musulman et dresse un réquisitoire contre le lien abusif entre la pratique religieuse et la société civile. (Electre).

Recension :


Les femmes du Prophète / Magaly Morsy. – Paris : Mercure de France , 1989 . – 172 p. ; 22 cm.- ISBN 2-7152-1528-2

BAB BP76.8. M67 1989

Au fil des chapitres le lecteur découvrira, avec la maison du Prophète, les versets du Coran qui prônent le respect de la femme, de sa personne, de sa liberté de conscience et de choix . (Electre)

Recensions :


Fatima et les filles de Mahomet : notes critiques pour l’étude de la Sîra / par Henri Lammens . – Rome : institut biblique pontifical, 1912. – 170 p. ; 29 cm – (Scripta pontifici instituti biblici).

BAB BP80.F3. L3 1912

[…] Le R. P. Lammens, à la fois docte arabisant et historien de talent, s’est décidé à compléter ses précédentes recherches en consacrant à la Sira, c’est-à dire à l’ensemble des traditions qui constituent la biographie du prophète de la Mecque, une série d’études détaillées. Pour commencer, il consacre une monographie à Fâtima, la fille de Mahomet qui, mariée à ‘Ali, fils d’Abou-Tâlib, a donné naissance à cette foule innombrable de séyyids et de chérifs qui promènent leur turban vert dans les différentes régions du monde musulman […](C. Huart, 1913)

En ligne : http://www.archive.org/stream/fatimaetlesfille00lammuoft#page/n7/mode/2up

Recensions:

  • Xanthopoulos Th. Henri Lammens, S. J., Fatima et les filles de Mahomet. In: Échos d’Orient, tome 17, n°108, 1915. pp. 486-487 ; http://persee.fr/doc/rebyz_1146-9447_1915_num_17_108_4177_t1_0486_0000_2
  • Dussaud René. Henri Lammens. Fâtima et les filles de Mahomet. Notes critiques pour l’étude de la Sîra.. In: Journal des savants. 11ᵉ année, Mars 1913. pp. 133-134 ; http://persee.fr/doc/jds_0021-8103_1913_num_11_3_4036_t1_0133_0000_2
  • Huart, C. (1913). H. Lammens. Fatima et les filles de Mahomet (book review). Revue De l’Histoire Des Religions, 67, 35 ; http://jstor.org/stable/23663228
  • FORGET, J. H. Lammens, S. J. Fatima Et Les Filles De Mahomet. Notes Critiques Pour l’Étude De La Sira. (Scripta Pontificii Instituti Biblici.) (Book Review). Revue d’Histoire Ecclésiastique, 1913, vol. 14, no. 1. pp. 577 Periodicals Archive Online

Zayd / David S. Powers . – Philadelphia (Pa.) : University of Pennsylvania press , cop. 2014 . – 1 vol. (X-174 p.) ; 24 cm – (Divinations ).- ISBN 9780812246179.

BAB BP80.Z3. P6 2014

Bien que Muhammad n’ait pas eu de fils naturels ayant atteint l’âge de la maturité, des sources islamiques rapportent qu’il a adopté un homme nommé Zayd peu avant de recevoir sa première révélation. Ce “fils de Muhammad” fut l’héritier du Prophète pour les quinze ou vingt années suivantes. Il a été le premier homme adulte à devenir musulman et le seul musulman à part Muhammad dont le nom est mentionné dans le Coran. Finalement, Muhammad répudiera Zayd comme son fils, abolira l’institution de l’adoption, et enverra Zayd à une mort certaine sur un champ de bataille dans le sud de la Jordanie. Curieusement, Zayd est resté une figure marginale dans les études islamiques et occidentales. David S. Powers tente maintenant de redonner à Zayd sa place légitime au centre du récit du prophète Muhammad et des débuts de l’Islam. Pour ce faire, il extrait des traces laissées dans les commentaires du Coran, dans les dictionnaires biographiques et dans les chroniques historiques, en lisant ces sources contre des analogues dans la Bible hébraïque. Powers démontre que dans les récits conservés dans ces sources, le personnage de Zayd est modelé sur ceux de personnages bibliques tels qu’Isaac, Ismaël, Joseph et Uriel le Hittite. Ce processus de modélisation a été déployé par les premiers conteurs musulmans pour aborder deux questions clés, soutient M. Powers : le conflit amer sur la succession à Muhammad et la doctrine théologique clé de la finalité de la prophétie. La mort de Zayd sur un champ de bataille et la répudiation par Muhammad de son fils adoptif et héritier étaient toutes deux des constructions a posteriori motivées par des impératifs politiques et théologiques. (Editeur)

Recensions:

  • Mohammad-Ali Amir-Moezzi, « Powers David S., Zayd : the little known story of Muammad’s adopted son, Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 2014, 175 p.», Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée [En ligne], 139 | juin 2016 ; https://journals.openedition.org/remmm/8963
  • Anthony, S., & Powers, D. (2015). Review of Middle East Studies, 49(1), 97-99. ; http://www.jstor.org/stable/26252199
  • Donner, F. M. (2015). David S Powers, Zayd. Critical Research on Religion, 3(1), 120–123 ; https://doi.org/10.1177/2050303214567676
  • Daneshgar, M. (2017). David S. Powers, Zayd. Der Islam, 94(1), pp. 299-304 ; https://doi-org /10.1515/islam-2017-0017

مثلهن الأعلى السيدة خديجة. عبد الله العلايلي . – Beyrouth : دار الجديد , 1996 . – 120 p. ; 22 cm

BAB BP76.8.K48. A55 1996

Edition en ligne : https://archive.org/details/Mathaluhuna_Alala/page/n0


 

LA POSTERITE DE MUHAMMAD

Mahomet l’européen : histoire des représentations du Prophète en Occident / John Tolan ; traduit de l’anglais par Cécile Deniard . – Paris : Albin Michel , 2018 . – 1 vol. (441 p.-4p. de pl.) : ill., couv. ill. en coul. ; 23 cm.

BAB BP75.3. T6 2018

Mahomet fascine l’Europe depuis le Moyen Âge. Les caricatures et portraits polémiques se sont répandus dans les pages des manuscrits, le représentant tour à tour comme un charlatan, un hérésiarque, un personnage lubrique ou l’incarnation de l’Antéchrist. Un personnage était né : le prophète de l’islam vu par les Européens. L’historien John Tolan en retrace ici le destin dans un récit passionnant.
Alors que ce sont, tout d’abord, les peurs de la Chrétienté qui se cristallisent dans les portraits de Mahomet, celui-ci deviendra pourtant au fil des siècles un objet de fascination, comme chez Goethe ou Lamartine. De même certains théologiens le tiendront pour un grand réformateur, et il sera admiré par Napoléon. Tantôt vilipendé, tantôt glorifié, Mahomet est un adversaire ou un allié toujours profitable, instrumentalisé par les Européens depuis des siècles dans leurs polémiques internes. Ainsi éclairé par une formidable érudition, il devient une figure incontournable pour comprendre comment l’Europe s’est construite. (Editeur)


La seconde vie de Mahomet / Nedim Gürsel . – Paris : CNRS Editions , 2018 . – 1 vol. (250 p.) ; 23 cm.- ISBN 9782271118394

BAB BP75.3. G3 2018

Au Moyen Âge, au plus fort de la conquête musulmane, l’Occident chrétien voit en Mahomet un imposteur, un faux-prophète, voire un Antéchrist prêt à combattre le Messie. La littérature médiévale peint de grossières caricatures de rituels musulmans, et n’hésite pas à proférer des injures à l’adresse du prophète. C’est au siècle des Lumières, avec Voltaire et Goethe notamment, que l’on tente d’identifier et d’étudier sérieusement le personnage historique. Mais il faut encore attendre les Romantiques, Lamartine et Hugo entre autres, pour que le prophète de l’islam bénéficie d’une image positive en Occident. Il est même alors qualifié de personnage attachant ! Au XXe siècle enfin, de nouveaux auteurs prennent la liberté de faire de lui un personnage de roman. Avec Driss Chraïbi, Assia Djebar, Salim Bachi, Marek Halter et Salman Rushdie, Mahomet devient imaginaire, de plus en plus éloigné de la figure traditionnelle musulmane.
La connaissance de la figure de Mahomet à travers la littérature peut éclaircir quelque peu l’horizon assombri par les fanatismes. Car si le prophète de l’islam ne vécut certes qu’une seule vie, les œuvres littéraires lui ont permis de revêtir divers habits et de montrer de multiples facettes. Un ouvrage courageux, par un auteur qui a fait l’objet d’un procès en Turquie pour blasphème, pour son roman Les Filles d’Allah (résumé éditeur).

Recension:


Medieval Latin Lives of Muhammad / edited and translated by Julian Yolles and Jessica Weiss . – Cambridge, Massachusetts London, England : Harvard University Press , 2018 . – 1 vol. (664 p.) ; 21 cm. – (Dumbarton Oaks Medieval Library ; vol. 51).- ISBN 9780674980730

BAB BP75.3. M4 2018

Tout au long du Moyen Âge, les chrétiens ont écrit sur l’Islam et la vie de Mahomet. Ces récits, qui allaient de l’humoristique à l’agressif, informaient et mettaient en garde le public contre ce qui était considéré alors comme une forme schismatique du christianisme. Medieval Latin Lives of Muhammad couvre près de cinq siècles d’écrits chrétiens sur le prophète, dont des récits des confins de l’Europe médiévale, de la péninsule ibérique et de l’empire byzantin. Au fil du temps, des auteurs ont dépeint Mahomet sous de nombreuses figures comme par exemple, Théophane (IXe siècle) qui décrit dans sa Chronique le prophète comme le chef hérétique d’une conspiration juive, ou Embrico de Mayence (XIe siècle) qui compare Mahomet à un ancien esclave manipulé par un magicien pour accomplir des actes profanes ou Walter de Compiègne (XIIe siècle) qui présente le fondateur de l’islam comme un serf agréable mais difficile et ambitieux qui rêve d’ascension sociale.

La prose, les vers et les textes épistolaires de Lives of Muhammad, en latin médiéval, aident à comprendre la persistance de vieux clichés ainsi que l’évolution des nouvelles attitudes envers l’islam et son prophète dans la culture occidentale. Ce volume rassemble un ensemble très varié et fascinant de récits et de polémiques latines jamais traduits auparavant en anglais. (Editeur).

Recension :
http://www.bmcreview.org/2018/11/20181131.html


Le prophète de l’islam en images : un sujet tabou ? / François Boespflug . – Montrouge : Bayard , DL 2013 . – 1 vol. (187 p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 19 cm.- ISBN 9782227486690.

BAB BP190.5.A7. B6 2013

François Bœspflug s’attaque avec rigueur et précision à un sujet polémique, voire tabou aujourd’hui. D’où vient la supposée interdiction des images dans l’islam et notamment celle portant sur la représentation du Prophète ? Héritée du décalogue biblique, l’interdiction des images de Dieu ne figure pourtant nulle part dans le Coran ! L’auteur propose de distinguer l’interdiction coranique des idoles préislamiques de celle des images. L’interdiction des « images vivantes » (qui représentent des êtres vivants) est largement post-coranique. Et pourtant les fatwas formulées par les théologiens n’ont pas empêché le développement d’une grande histoire de l’image en terre d’islam. Et l’interdiction de l’image du Prophète est loin de faire l’unanimité parmi les musulmans. On en trouve des représentations dès le Xe siècle. La figure du Prophète apparaît dans l’illustration de nombreux manuscrits de textes historiques, destinés aux cours des califes et des sultans. Il est représenté en pied très souvent, en action, accompagné. François Bœspflug apporte des preuves concrètes, historiques, iconographiques de la représentation du Prophète au cours de l’histoire. Il dénonce le black-out contemporain qui ne correspond pas à la tradition, particulièrement chiite.

Recension :


Mahomet : récits français de la vie du Prophète / choix et présentation par Philippe-J. Salazar . – Paris : Klincksieck , 2005 . – XXX-389 p. ; 20 cm – (Cadratin ).- ISBN 2-252-03540-4 ;

BAB BP75.13. M3 2005

Mahomet (570-632), prophète de l’islam, qui en a vraiment lu, de nos jours, la Vie ? Or cette vie est pourtant au cœur du monde musulman puisque les actes et dits du Prophète règlent la vie politique, sociale, familiale des croyants. Impossible de comprendre l’islam, et le rapport que la France entretient avec lui, sans comprendre les interprétations françaises de la vie de Mahomet. Ces récits biographiques sont en effet passés, durant huit siècles, par l’exécration et la célébration, la dérision et la sympathie, le dogme et la critique. Dans leur diversité, ils ont ainsi construit l’idée que nous nous faisons de l’islam.
Ce volume regroupe seize « vies » exemplaires, allant de l’époque où Louis XIV se serait vu offrir la main d’une princesse marocaine, à la Défaite de 1940 – sous la plume inspirée d’un soldat prisonnier. Éclairant les enjeux politiques et culturels de ces « vies françaises », onze documents surprenants témoignent d’une interrogation soutenue, constante et toujours actuelle. (Editeur)

Recension:


Misquoting Muhammad : the challenge and choices of interpreting the Prophet’s legacy / Jonathan A. C. Brown . – Richmond : Oneworld , 2015 . – 1 vol.(XXII-362 p.) : ill. ; 25 cm.- ISBN 9781780747828.

BAB BP130.45. B7 2014

Peu de sujets suscitent autant de controverses dans le monde contemporain que la religion de Mahomet. Les médias s’inquiètent du djihad, des mariages précoces et des amputations ou encore de lapidation en vertu de la charia. Ces pratiques, souvent mal comprises, fondées sur la base des principes de la loi islamique et du dogme n’étaient pas établis dans les moments fondateurs de la religion. Comme dans les autres religions du monde, ils ont été développés au cours des siècles par la classe cléricale des érudits musulmans.
Cet ouvrage ramène le lecteur dans le passé à travers la civilisation islamique et explique comment et pourquoi de telles controverses ont été développées, offrant ainsi une vue de l’intérieure sur la manière dont les aspects clés et controversés de l’islam ont pris forme. De la protestation du printemps arabe à la chute de l’empire ottoman à Istanbul, des murs ocre rouges des grandes mosquées de Delhi aux routes commerciales du monde de l’océan Indien. Misquoting Muhammad expose comment les intellectuels musulmans ont cherché à concilier la raison et la révélation, comparez la science et la religion et trouver un modus vivendi entre les vérités éternelles des Écritures et l’évolution historique.

Recensions :


Muhammad the Prophet and Arabia / Uri Rubin . – Farnham : Ashgate , 2011 . – [XIV-346 p.] ; 23 cm – (Variorum collected studies series ; 968).- ISBN 978-1-4094-0846-8.

BAB BP133.7.M. R8 2011

Ce volume comprend des articles (15 articles de l’auteur publiés entre 1975 et 2009) traitant des aspects coraniques et post-coraniques de l’image du prophète Mahomet et de son environnement religieux. Les pièces de la première section analysent la prophétie de Mahomet telle qu’elle se reflète dans le Coran et les sources post-coraniques de la sira (biographie de Mahomet), du tafsir (exégèse du Coran), du ta’rikh (historiographie) et du hadith (tradition islamique). Ils révèlent des aspects de la manière dont les sources post-coraniques ont élaboré l’image coranique relativement modeste de Mahomet pour des besoins polémiques, ainsi que par admiration naturelle pour le prophète de l’Islam. Les articles de la deuxième partie étudient l’expérience prophétique de Mahomet. En se concentrant sur des événements spécifiques de la vie de Mahomet, on peut faire la lumière sur l’image post-coranique de Mahomet telle qu’elle a été développée par les musulmans de la première ère islamique. Les articles qui composent la troisième partie portent sur l’Arabie de Mohammed, en particulier sur les traditions de La Mecque et de la Kaaba, ainsi que sur les racines arabes préislamiques de certaines idées et rituels coraniques et post-coranique, notamment le statut sacré préislamique de la Kaaba par rapport à celui de Jérusalem. (Editeur)

Recensions :


Muhammad and the believers : at the origins of Islam / Fred M. Donner . – Cambridge (Mass.) London : Belknap Press of Harvard University Press , 2010 . – XVIII-280 p. : ill. en noir, cartes ; 22 cm.- ISBN 978-0-674-05097-6

BAB BP55. D6 2010

L’un des débats en cours sur les débuts de l’histoire islamique concerne les facteurs qui ont conduit à la conquête arabe du Moyen-Orient à la fin du septième siècle. Dans un livre de 1981, Fred Donner a minimisé les facteurs économiques, politiques, démographiques et environnementaux, qui avaient reçu beaucoup d’attention au milieu du XXe siècle, et a soutenu que les conquêtes n’avaient de sens qu’à la lumière de la nouvelle dispensation religieuse prêchée par Mahomet[d. 632] et de l’enthousiasme qu’elle inspirait chez ses disciples de langue arabe. Les recherches de Donner ont eu un impact énorme en plaçant la question de la religion au centre du champ en plein essor des premières études islamiques.
Dans le présent ouvrage, Donner fournit un résumé pratique et convaincant de nombreuses études ultérieures sur le sujet. Une grande partie du débat s’est concentrée sur l’historicité des sources survivantes et, à ce sujet, Donner adopte une approche respectueuse mais prudente à juste titre. Il rejette les arguments des critiques plus radicaux selon lesquels le Coran représente moins ce que Mahomet a pris pour des révélations de Dieu qu’un recueil tardif de méditations et de déclarations religieuses provenant de diverses sources. Le Coran, à son avis, est un document assez ancien et, en fait, lui fournit certaines des preuves les plus importantes de ce que les premiers musulmans croyaient (et de ce qu’ils n’ont pas cru). Il reconnaît cependant que la plupart des autres sources narratives, du moins celles en arabe et de tradition islamique, ont été écrites des décennies, voire des siècles, après les événements qu’elles prétendent décrire et reflètent ainsi des idées et des préoccupations ultérieures plutôt que celles des musulmans les plus anciens. Il suit certaines des études récentes les plus novatrices en accordant une attention considérable aux sources non arabes et non musulmanes, aux vestiges archéologiques, ainsi qu’à un nombre croissant de preuves documentaires provenant de pièces de monnaie, de papyrus, et d’inscriptions.
Les spécialistes apprécieront le résumé de Donner sur l’état du domaine, mais les non-spécialistes trouveront le livre accessible et utile également. Cependant, ils peuvent être quelque peu surpris par les conclusions du livre, et ceux qui enseignent l’histoire de l’islam dans ses grandes lignes peuvent se rendre compte qu’ils ont besoin de réécrire bon nombre des premiers cours magistraux pour leurs cours. Pendant de nombreuses décennies, le mouvement religieux inspiré par Mahomet n’était pas “l’Islam” au sens où nous l’entendons. Les “croyants” (comme ils préféraient s’appeler eux-mêmes) étaient plutôt un mouvement piétiste qui exigeait l’adhésion à la loi de Dieu, pourtant révélée dans le Coran, pour eux, mais aussi dans la “Torah” et les “Evangiles” pour les juifs et les chrétiens qui y trouvaient une place. Ce n’est qu’à la fin du VIIe et au début du VIIIe siècle qu’une tradition typiquement musulmane a commencé à se distinguer radicalement des monothéismes antérieurs. L’un des marqueurs de ce changement a été l’importance accrue que le mouvement a investie dans la figure de Mahomet. Ce n’est qu’à partir de la fin du septième siècle que nous avons des preuves documentaires de la déclaration complète de la foi musulmane : “Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète.” Les versions précédentes omettaient la deuxième phrase. L’accent mis sur Mahomet, à son tour, a produit de nouveaux souvenirs de ses paroles et de ses actes, capturés dans le hadith, qui ont commencé à circuler en grand nombre à partir de la fin du septième siècle et ont finalement constitué le fondement le plus important du droit islamique. La formation de l’islam, montre Donner, a été un processus qui a pris beaucoup de temps. (Editeur)

Recensions :


The Succession to Muhammad : a Study of the early Caliphate / Wilfred Madelung . – Cambridge : Cambridge university press , 1997 . – XVIII-412 p. ; 23 cm.- ISBN 0-521-64696-0

BAB DS38.1. M3 1997

Dans cette étude exhaustive de l’histoire de l’islam primitif, Wilferd Madelung examine le conflit qui s’est développé après la mort de Mohammed pour le leadership de la communauté musulmane. Il retrace l’histoire de ce conflit à travers le règne des quatre califes “bien guidés ” jusqu’à son apogée lors de la première guerre inter-musulmane. L’issue de la guerre, qui a marqué la fin du règne des premiers compagnons, a entraîné un schisme durable entre l’islam sunnite et chiite. Contrairement aux tendances scientifiques récentes, l’auteur met en évidence la revendication précoce d’Ali à la succession de Muhammad, qui a obtenu le soutien des chiites, et offre une réinterprétation convaincante de l’histoire de l’islam primitif. Ce livre apportera une contribution majeure au débat sur la succession du prophète.

Recensions de l’ouvrage :


 

SOURCES ET HISTORIOGRAPHIE

Biographie de Muḥammad (sīra) dans les sources historiques musulmanes par Lahcen Daaïf (CIHAM UMR 5648/Lyon 2)

Al-Wāqidī, Abū ʿAbd Allāh, Kitāb al Maġāzī, Londres, Oxford Univ. Presse, édition Marsden Jones, 1966 (3 vols) ; rééd. Beyrouth, ʿĀlam al-Kutub, 3e éd. 1984/1404 (3 vols.)

De son titre original Kitāb al-Tārīḫ wa-l-maġāzī wa-l-mabʿaṯ (Le livre d’Histoire, des conquêtes et de la prédication du Prophète), on déduit aisément qu’il s’agit d’une partie du livre qui nous est parvenue, à savoir celle dévolue aux compagnes, conquêtes et expéditions militaires (sariyya) du temps du Prophète et de ses compagnons après lui. Bien que muḥaddiṯ, dont la fiabilité est fort contestée par ses pairs traditionnistes, al-Wāqidī (m. 207/823) adopte une approche plutôt historique encore qu’elle laisse une assez large marge à la méthode traditionaliste. Son souci particulier pour l’exactitude des dates, de même que le soin singulier apporté aux détails événementiels en témoigne suffisamment, rehaussant ainsi de l’intérêt de cette œuvre. En plus des événements marquants relatifs à chaque compagne et conquête (dont on ne trouve nulle trace de certaines chez Ibn Isḥāq), relatés dans un ordre chronologique, sont insérés des chapitres supplémentaires portant sur : 1) les compagnons et les personnages influents dans les rangs ennemis qui ont perdu la vie lors des compagnes les plus importantes ; 2) les personnages ennemis tombés en captivité dans les mains des musulmans ; et 3) les versets coraniques révélés pendant ou à la suite d’une compagne militaire. Le premier tome est presque entièrement dédié aux deux batailles de Badr et d’Uḥud, le second, à quatre autres dont celles de la tranchée (Ḫandaq), de Banū Qurayẓa et de Ḫaybar, quant au dernier, qui se clôt sur le sermon d’adieu (Kuṭbat al-wadāʿ) et la dernière expédition militaire ordonnée par le Prophète sous la direction de Usāma b. Zayd, il est consacré, entre autres, aux compagnes de Ṭāʾif et de Tabūk. Pour ce qui concerne les sources d’al-Wāqidī ou du moins celles qu’il mentionne au terme d’une sélection rigoureuse qui tient au souci de l’exactitude des informations, elles se présentent sous forme de chaînes de trois à quatre transmetteurs dont les autorités principales sont Ibn Šihāb al-Zuhrī (m. 124/742), Maʿmar b. Rāšid (m. 153/770) et Naǧīḥ Abū Maʿšar (m. 168/784-85).

Ibn Saʿd, al-Ṭabaqāt al-kubrā, éd. M. ʿA. ʿAṭā, Beyrouth, Dār al-Kutub al-ʿilmiyya, 1990-91 (9 vols)

BAB BP136.48. I34 1990-1991

Dans le premier volume de cette encyclopédie déclinée en ṭabaqāt (générations), qui constitue l’une des rares sources anciennes entièrement dédiée à la biographie du Muḥammad qui nous soit parvenue, Ibn Saʿd al-Baġdādī Kātib al-Wāqidī (secrétaire d’al-Wāqidī, m. 230/845) traite de la période antérieure à l’avènement de l’islam en vue d’accentuer le contraste par rapport à la période prophétique, puis aborde la Sīra proprement dite d’un point de vue traditionaliste en citant souvent ses chaînes de transmetteurs. Il s’y est intéressé aux mêmes thèmes déjà abordés par son maître al-Wāqidī (m. 207/823), qu’il a enrichis de nouvelles informations, celles liées directement au Prophète de l’islam comme celles relatives à sa famille et sa tribu, le tout ordonné chronologiquement. Plusieurs chapitres sont ainsi ajoutés pour intégrer des sujets épars puisés dans les sources écrites et les transmissions orales de son époque. L’auteur a précédé cette biographie par la vie des prophètes antérieurs, notamment ceux mentionnés dans le Coran (Adam, Idriss, Noé, Abraham et Ismaël) mettant en avant la corrélation évidente, à ses yeux, entre leur message et celui délivré par Muhammad puis, sous forme de bribes d’informations traditionnelles, par les us et coutumes de l’Arabie antéislamique. Du troisième chapitre, consacré à la période de la prédication de Muḥammad (daʿwa), jusqu’au neuvième et dernier chapitre relatif à la mort de ce dernier, Ibn Saʿd relate l’essentiel du savoir historique en matière de Sīra : émigration vers Médine (hégire) ; les missives du Prophète adressées aux rois et aux grands dignitaires ; les délégations arabes (wufūd) reçues par lui ; son caractère, sa vie privée et enfin ses conquêtes et compagnes militaires.

Balāḏurī, Ansāb al-Ašrāf (1 vol.)

BAB DS38.5. B3 1987

Al-Balāḏurī, Kitāb Ǧumal min Ansāb al-ašrāf, éd. S. Zakkār, Beyrouth, Dār al-Fikr, 1996/1417, (13 vols)

BAB DS38.5. B3 1996

Le premier volume de cette somme est entièrement dévolu à la biographie du Prophète Muhammad. Il est d’ailleurs clairement désigné comme tel dans beaucoup de sources prosopographiques musulmanes. Cependant, l’approche d’al-Balāḏurī (m. 279/892), quoique disciple d’Ibn Saʿd, a ceci de particulier qu’elle est focalisée sur les généalogies (ansāb) détaillées des Arabes ainsi que le stipule le titre de son ouvrage. Partant de l’histoire mythique de l’époque de Noé et sa descendance, en passant par celle d’Abraham et sa famille, l’auteur aboutit à l’ascendance de la tribu arabe de Qurayš et tout spécialement des Banū Hāšim, le clan du Prophète dont il examine les origines et expose les grandes ramifications avant d’aborder la Sīra de Muḥammad selon une méthodologie moins traditionaliste que celle de son maître Ibn Saʿd. Les conquêtes du Prophète, dans lesquelles la moindre incursion ni raid ne sont omis, figurent la partie majeure de ce volume qui s’achève par le pèlerinage d’adieu (ḥiǧǧat al-wadāʿ). Tout en se référant abondamment, lui aussi, à al-Wāqidī (m. 207/823) et Ibn Isḥāq (m. 151/768), l’auteur puise dans davantage de sources qu’Ibn Saʿd sans en faire systématiquement état. Aussi, ce volume permet-il de combler certaines lacunes dont souffre l’œuvre de ce dernier, et de proposer plusieurs versions sur un même sujet ou événement compte tenu des critères de sélection des sources peu intransigeantes.

Al-Masʿūdī, Murūǧ al-ḏahab wa-maʿādin al-ǧawhar (7 vols)

BAB D17. M28 1966-1979

Edition de Kamāl Ḥ. Marʿī, Beyrouth, al-Maktaba al-ʿaṣriyya, 1425/2005, vol. 2, p. 210-233:

En une vingtaine de pages, Abū l-Ḥasan al-Masʿūdī (m. 346/957), suivant un ordre proche de celui établi par ses prédécesseurs, relate la biographie du Prophète en cinq chapitres succincts : sa naissance, sa période de prédication, son émigration vers Médine, sa mort et enfin ses propos et gestes (i.e. hadiths) pour témoigner de son éloquence inégalée et de l’étendue de son savoir, ce qui passe pour un gage évident de la véracité de son message divin. Ces chapitres recouvrent en même temps les événements clefs qui se sont produits en lien avec chacun des sujets traités. Contrairement à l’usage chez les auteurs traditionnistes, al-Masʿūdī passe sous silence ses sources textuelles et parfois même orales, excepté dans de rares cas où il est question d’informations divergentes. Mais dans un souci de brièveté, l’auteur renvoie, pour d’amples détails, à ses deux œuvres majeures hélas perdues où, écrit-il, il avait déjà traité plus largement du sujet, à savoir Kitāb Aḫbār al-zamān (Le livre d’histoire universelle) et al-Kitāb al-Awsaṭ (Le livre moyen).

Ibn ʿAbd al Barr, al-Istī ʿāb fī maʿrifat al-aṣḥāb, éd.  M. ʿAlī al-Bijāwī, Beyrouth, Dār al-Ǧīl, 1412/1992, 4 vols.

Seule une trentaine de pages (vol. 1, p. 25-53) sont consacrées à la Sīra à la manière des traditionnistes dont se réclame Yūsuf Ibn ʿAbd al-Barr (m. 463/1071) à grand renfort de chaîne de transmetteurs. Ce dernier y traite exclusivement de la généalogie du Prophète, sa tribu, sa naissance, ses femmes ses enfants, son émigration vers Médine et enfin sa mort en s’attardant plus particulièrement sur les conditions de l’inhumation de sa dépouille et les membres de sa famille qui s’en étaient chargés. Dans sa brève introduction, Ibn ʿAbd al-Barr fait état de ses sources dont celles des traditionnistes (le Musnad d’Ibn Ḥanbal et le Tārīḫ  al-kabīr d’al-Buḫārī notamment), mais également les Tārīḫ-s d’Ibn Isḥāq, de Ḫalīfa b. Ḫayyāṭ (m. 240/854) et d’al-Wāqidī.

Šams al-Dīn Muḥammad al-Ḏahabī, Tārīḫ al-islām wa-wafayāt al-mašāhīr wa-l-aʿlām, Beyrouth, éd. B. ʿAwwād Maʿrūf, Dār al-Ġarb al-islāmī, 2003, (17 vols dont 2 vols d’index)

BAB DS38.2. D48 vol.1 et vol.2

Dans cette fresque historique, l’une des plus volumineuses qui aient été rédigées sur l’islam depuis ses débuts jusqu’au huitième/quatorzième siècle – époque de l’auteur–, al-Ḏahabī (m. 748/1348) historien et traditionniste, a consacré le premier volume à la biographie du Prophète du début de l’hégire jusqu’à l’an 11/632. La période mecquoise est reléguée à la fin du livre qui commence par la période de Médine avec des événements tels que relatés dans les œuvres de hadiths dits authentiques, plus précisément le Ṣaḥīḥ d’al-Buḫārī, mais aussi le Ṣaḥīḥ de Muslim, le Musnad d’Ibn Ḥanbal et les Sunan al-Nasāʾī. L’auteur les a d’ailleurs signalées dans sa courte introduction parmi ses sources à côté des œuvres d’al-Ṭabarī, d’Ibn Saʿd, d’al-Wāqidī et d’Ibn Isḥāq. Bien évidemment, c’est la méthode des traditionnistes qui est privilégiée par l’auteur qui, outre la mention des références historiques, cite les chaînes de transmetteurs et évalue parfois la fiabilité de certains d’entre eux, à moins qu’il ne se contente du premier maillon de l’isnād quand il en estime les transmetteurs dignes de confiance. Comme dans la majorité de ses œuvres et ainsi que le veut le système des ṭabaqāt (générations, classes d’âges) al-Ḏahabī, qui ne déroge pas à la règle, ordonne sa matière par années hégiriennes relatant les compagnes et conquêtes survenues du vivant du Prophète. Mais une fois l’histoire événementielle de la biographie achevée, l’auteur reprend celle-ci à la manière des traditionnistes (muḥaddiṯūn) sans division par années afin de traiter tous les aspects de la vie de Muḥammad : famille, descendances, ascendance, miracles, mort, héritage etc., le tout émaillé de la conversion à l’islam des grandes figures parmi les Compagnons.

Ibn Kaṯīr, Abū l-Fidāʾ, al-Bidāya wa-l-nihāya wa-maʿahu nihāyat al-bidāya.., éd. B. ʿAwwād Maʿrūf, Beyrouth, Dār al-Fikr, 2005 (11 vols).

BAB DS38.2. I25 2005

Bien plus détaillée et complète que toutes celles qui l’ont précédée, la Sīra du Prophète par Ibn Kaṯīr (m. 774/1373) s’étend sur quatre volumes de son encyclopédie historique, de la dernière partie du 3e jusqu’au 6e volume. En tant qu’exégète et traditionniste l’auteur expurge son texte des transmissions qu’il estime suspectes mettant même en garde les lecteurs non avertis. Les événements, relatés successivement par années hégiriennes comme le veut la tradition des ṭabaqāt jusqu’à la onzième génération ­—correspondant à l’année du décès du Prophète—, sont précédés par la période antéislamique, suivie de la naissance et des débuts de la prédication prophétique d’un point de vue traditionniste. Si la priorité revient aux sources de hadiths dans nombre de thèmes abordés, tels les miracles prophétiques, l’auteur, dans un esprit sélectif, se réfère également en sa qualité d’historien pour traiter des compagnes, des conquêtes et des délégations reçues par le Prophète, aux sources historiques incontournables dont principalement celle d’al-Wāqidī, ainsi que les Maġāzī d’Ibn Isḥāq et la Sīra d’Ibn Hišām. Comme Ibn Saʿd et al-Ḏahabī, lbn Katīr relie l’histoire des prophètes antérieurs à celle de Muḥammad, en adoptant une division en chapitres selon le modèle des traditionnistes : naissance, famille, prédication prophétique, conversion à l’islam des personnages influents (les grands Compagnons en l’occurrence), l’excellence du caractère du Prophète, ses particularités morales et physiques etc.


La Vie du prophète Mahomet : épitomé ou abrégé / Ibn Hichâm ; établi, trad. de l’arabe et annoté par Wahib Atallah . – Paris : Fayard , 2004 . – 444 p. : ill. en noir ; 22 cm.- ISBN 978-2-213-61753-4

BAB BP75.13. I26 2004

Mahomet est mort en 632 et depuis, on s’en doute, la vie du Prophète de l’islam a suscité d’innombrables livres qui vont de l’hagiographie émue et de l’apologie convaincue aux études critiques et aux pamphlets passionnés. Comment l’homme de bonne foi et curieux de comprendre, surtout s’il vit en Occident, pourra-t-il séparer le bon grain de l’ivraie, comment saura-t-il à quelle source puiser pour éclairer son jugement ou, peut-être, conforter sa croyance ?
Or il existe – jusqu’à présent en langue arabe seulement – un immense recueil de récits (hadîths) relatifs à la vie et à l’œuvre de Mahomet, d’une précision et d’une fiabilité exceptionnelles, transmis par des témoins oculaires qui ont partagé au jour le jour la vie de Mahomet. Cet ouvrage d’Ibn Hichâm – ou plutôt ce monument d’histoire rédigé au IXe siècle – a servi de référence pour les nombreuses biographies ultérieures du Prophète. La fraîcheur et la spontanéité du récit apparaissent à travers l’anthologie et la traduction fidèles que nous en donne ici l’un des meilleurs spécialistes de l’arabe ancien.
Pour la première fois, les francophones peuvent suivre, comme en direct et avec force détails, l’épopée de la naissance de l’islam dans son cadre réel, en voyant vivre Muhammad Ibn Abdallah, de la tribu des Quraych, et ses compagnons. Voilà qui vaut bien douze siècles de gloses savantes et de théologie absconse !
A l’heure où l’islam suscite en tous milieux des interrogations qui restent le plus souvent sans réponse, ce magnifique travail sur l’ouvrage fondamental d’Ibn Hichâm vient à point nommé pour éclairer le public. (Editeur) 


La Sira du Prophète aux yeux de quelques orientalistes contemporains / thèse de magistère présentée par Géhane Mamdouh Ahmed Al Sobky . – [Le Caire] : Université Al Azhar , 2006 . – VI-321 p. ; 26 cm.- Thèse de magistère: Faculté des Sciences Humaines : Le Caire : 2006.

BAB BP75.13. M3 2006

La première partie est une présentation générale des travaux des orientalistes avec leurs parcours intellectuels dans un premier temps et un exposé des sources utilisées pour l’étude de la vie du prophète dans un second temps. Ensuite l’auteure s’attèle à dévoiler les intentions des auteurs à travers différents thèmes. Il s’agit de dégager un modèle type de l’orientaliste et de montrer son manque d’objectivité.


Dits du Prophète / choix, traduction de l’arabe et notes de Youssef Seddik . – Arles : Sindbad/Actes sud , 1997 . – 143 p. ; 19 cm – ( Illuminations ).- ISBN 2-7427-1183-X.

BAB BP135.A3. D5 1997

Parce qu’il n’apporte rien d’irrationnel ni de l’ordre du prodige spectaculaire, rien que ce message d’une rationalité dont l’absence chez tout être humain équivaut à ” une souillure ” (rijs), Muhammad clôture une préhistoire de la pensée religieuse, et il se situe de ce fait hors de cette clôture, dans l’aire du temps où vivent, aiment, se révoltent, rient, doutent, se trompent et se surpassent, souffrent et meurent tous les autres, ses semblables. ” Evitant délibérément les aspects rituels et juridiques du Hadîth (paroles et actes du prophète Muhammad), qui ont déjà fait l’objet de plusieurs publications, cette anthologie, puisée dans les grandes sommes canoniques et remarquablement traduite, met l’accent sur la saisissante intensité humaine, éthique, spirituelle du Prophète de l’islam.
Extraits de paroles, aphorismes, scènes et attitudes du prophète de l’islam montrent l’universalité de son message (Editeur)


Reconstruction of a source of Ibn Isḥāq’s life of the Prophet and early Qurʼān exegesis : a study of early Ibn ʻAbbās traditions / Harald Motzki . – Piscataway, NJ : Gorgias Press , 2017 . – 1 vol.(V-144 p.) ; 23 cm – (Islamic history and thought ; 3).- ISBN 9781463206598.

BAB BP75.3. M6 2017

Cet important ouvrage est une étude critique sur un ensemble de traditions (aḥādīth) qui se trouvent dans la biographie de Ibn Isḥāq (Sīra) du prophète Muhammad, largement considéré comme l’un des plus importants textes historiques de la vie du prophète. À travers une analyse minutieuse de la triade « isnād-cum-matn », l’auteur révèle qu’Ibn Isḥāq s’est basé sur Muḥammad b. Abī Muhammad, une source non encore exploitée jusqu’ici. Une nouvelle analyse est également proposée concernant les problèmes posés par la position d’Ibn Hishām sur la Sīra d’Ibn Isḥāq.


The Life of Muhammad : a translation of Ishâq ‘s Sîrat Rasûl Allâh / with introduction and notes by A. Guillaume. – Karachi : Oxford university press , 2006 . – XLVII-813 p. ; 22 cm .- ISBN 0-19-636033-1.

BAB BP75. I253 2006

Sirat Rasul Allah (Vie du Messager de Dieu) ou al-Sirat al-Nabawiyah (biographie prophétique) est le terme arabe utilisé pour les diverses biographies musulmanes traditionnelles de Mahomet, d’où proviennent la plupart des informations historiques sur sa vie et la période initiale de l’Islam. Le Sirat Rasul Allah d’Ibn Ishaq est la biographie traditionnelle la plus ancienne qui ait survécu et a été écrite un peu plus de 100 ans après la mort de Muhammad. Il survit dans les éditions ultérieures d’Ibn Hisham et al-Tabari. La traduction du Professeur Guillaume de la Sira d’Ibn Ishaq est maintenant rééditée. Le traducteur a utilisé l’abrégé d’Ibn Hisham et a également inclus de nombreux ajouts et variantes trouvés dans les écrits des premiers auteurs. Le livre présente ainsi en anglais pratiquement tout ce que l’on sait de la vie du Prophète. Dans l’introduction, le traducteur discute du caractère de la Sira à la lumière de l’opinion des premiers savants arabes, en notant en particulier les difficultés linguistique. En tant que premier monument de la littérature en prose arabe, la Sira reste une œuvre de première importance. (Editeur).

Recensions :


The Life of Muhammad / edited by Uri Rubin . – Aldershot : Ashgate Variorum , 1998 . – XLVI-410 p. ; 25 cm – (Formation of the Classical Islamic World ; 4).- ISBN 0-86078-703-6.

BAB DS35.6. F6 vol.4

Sélection d’articles de l’auteur parus entre 1920 et 1995 sur la vie de Mohammed à travers les sources arabes et les biographies contemporaines.

Recensions :


The History of al-Tabarî = Ta’rîkh al-rusul wa-l-mulûk. Volume VI. Muhammad at Mecca / Al-Tabarî ; translated and annoted by W. Montgomery Watt and M.V. McDonald . – Albany : State University of New York Press , 1988 . – 178 p. ; 23 cm – (Bibliotheca Persica ) (SUNY Series in Near Eastern Studies ).- ISBN 0-88706-707-7

BAB D17. T3 vol.6

Ce livre devrait être particulièrement utile pour les lecteurs non arabophones qui voudraient mieux comprendre comment les premières générations de musulmans ont compris l’impact réformateur de la révélation sur le prophète Mahomet et les premiers convertis à l’Islam.
Les auteurs critiquent les sources historiques disponibles pour les débuts du prophète et discutent de la fiabilité des sources historiques musulmanes qui traitent des débuts communauté musulmane.  Ils en concluent que la version de Tabari de ces événements est en grande partie crédible.
Au fur et à mesure que le Prophète et ses disciples acceptaient les exigences de la nouvelle Révélation, des conflits se développèrent entre eux et leurs concitoyens. Les non-musulmans peuvent se faire une idée de la façon dont cette interaction entre les impératifs divins et les réponses humaines ont façonné et orienté la compréhension que les musulmans ont des événements fondateurs de leur communauté.

Recensions de l’ouvrage :

  • Latham, J. Derek. “Bulletin (British Society for Middle Eastern Studies).” Bulletin (British Society for Middle Eastern Studies), vol. 16, no. 1, 1989, pp. 52–53 ; http://www.jstor.org/stable/195316.
  • Gilliot, Claude. “Studia Islamica.” Studia Islamica, no. 70, 1989, pp. 196–198 ; http://www.jstor.org/stable/1595691.
  • Rippin, A. “Journal of the American Oriental Society.” Journal of the American Oriental Society, vol. 113, no. 3, 1993, pp. 463–464 ;  http://www.jstor.org/stable/605398.
  • Burton, John. “Bulletin of the School of Oriental and African Studies, University of London.” Bulletin of the School of Oriental and African Studies, University of London, vol. 53, no. 2, 1990, pp. 328–331 ; http://www.jstor.org/stable/619241.

Ouvrage en ligne : http://sunniconnect.com/m3/download/pdf-history-at-tabari-40-vols-set/?wpdmdl=3401&ind=1527408099714


The History of al-Tabarî = Ta’rîkh al-rusul wa-l-mulûk. Volume VII. The Foundation of the Community : [Muhammad at al-Madina, a.d. 622-626 / hijrah-4 a/h. / Al-Tabarî ; translated and annoted by W. Montgomery Watt and M.V. McDonald. – Albany : State University of New York Press, 1987. – 182 p. ; 23 cm – (Bibliotheca Persica) (SUNY Series in Near Eastern Studies). – ISBN 0-88706-345-4

BAB D17. T3 vol.7

Le contenu de ce volume est extrêmement important : Les événements spécifiques de cette première période ont créé des précédents pour ce qui est devenu plus tard une pratique islamique établie. Le livre traite de l’histoire de la communauté islamique à Médine pendant les quatre premières années de la période islamique, une période d’improvisation critique pour l’Islam, à la fois comme religion et comme communauté politique. Les principaux événements relatés par Tabari sont les batailles entre les partisans de Mahomet à Médine et leurs adversaires à La Mecque. Tabari décrit également les rivalités et les luttes intestines entre les premiers partisans de Mahomet, y compris leurs premières relations avec la communauté juive de Médine.

Recensions de l’ouvrage :

  • Chalmeta, P. (1990). “THE HISTORY OF TABARI”, vol. VII: The foundation of the community (book review). Bibliotheca Orientalis, 47(5), 812
  • Rippin, A. “Journal of the American Oriental Society.” Journal of the American Oriental Society, vol. 113, no. 3, 1993, pp. 463–464. http://jstor.org/stable/605398.
  • Roberts, J. B. (1988). The history of al-tabari, vol 7: The foundation of the community: Muhammad at al-madina, AD 622-626/Hijrah-4 AH. tr. by M. V. McDonald, annot. by W. montgomery watt (book review). Middle East Journal, 42(3), 505. https://search.proquest.com/docview/1290783883?accountid=16511

Ouvrage en ligne : http://sunniconnect.com/m3/download/pdf-history-at-tabari-40-vols-set/?wpdmdl=3401&ind=1527408098924


The History of al-Tabarî = Ta’rîkh al-rusul wa-l-mulûk. Volume VIII. The Victory of Islam : Muhammad at Medina, A.D.626-630/A.H.5-8 / Al-Tabarî ; translated and annoted by Michael Fishbein . – Albany : State University of New York Press, 1997. – 213 p. ; 23 cm – ( Bibliotheca Persica ) ( SUNY Series in Near Eastern Studies ).- ISBN 0-7914-3149-5.

BAB D17. T3 vol.8

Le huitième volume du projet de traduction de l’Histoire d’al-Tabari couvre les années 5-8 H. Il inclut les récits d’événements aussi remarquables que le mariage du Prophète avec Zaynab Bt. Jahsh, le “Récit du mensonge” concernant la calomnie d’A’ishah et l’envoi présumé d’épîtres par le prophète aux chefs des terres environnantes, notamment au chef tribal des Banu Hanifah b. Lujaym du Yémen, à al-Muqawqis (le patriarche d’Alexandrie), au souverain ghassanide de Syrie, à l’empereur byzantin, au Négus d’Ethiopie et au roi sassanide de Perse. Ce volume relate également un certain nombre de rencontres militaires importantes de la carrière de Mahomet, y compris la “Bataille de la tranchée” (al-khandaq), l’expédition contre le Banu Qurayzah, et l’expédition à Khaybar. Il détaille aussi les événements entourant le traité de Hudaybiyah et la future conquête de La Mecque.

Ouvrage en ligne : http://sunniconnect.com/m3/download/pdf-history-at-tabari-40-vols-set/?wpdmdl=3401&ind=1527408098186


شرح السيرة النبوية ، رواية ابن هشام = Commentary on Ibn Hisham’s biography of Muhammad / إستخرجه وصححه بولس برونله . – Westmead, Farnborough, Hants : Gregg international publishers , 1969 . – 2 vol. en 1 (16-208-466 p.) ; 23 cm – (Monuments of Arabic Philology ; 1-2)

BAB BP75.2.I19. M6 1969

Reprint of set issued by F. Diemer in Cairo, 1911, in series Athâr al-lughah al-`Arabiyah, juz’ 1-2. – Added t.p.: Commentary on Ibn Hisham’s biography of Muhammad, according to Abu Dzarr’s mss. in Berlin, Constantinople and the Escorial (Wuestenfeld’s edition .), Edited by Paul Brönnle.-The text of Abd al-Malik ibn Hishâm’s Sîrat Rasûl Allâh is included in Abû Dharr al-Khushanî’s commentary


السيرة النبوية / لابي محمد عبد الملك بن هشام . – القاهرة : دار الفجر للتراث , 2004 . – 4 volumes reliés en 1. ; 24 cm.-

BAB BP75.2. I253 2004

Littéralement la biographie du Prophète est la plus ancienne source qui relate la vie de Muhammad qui nous soit parvenue. Ibn Hicham (m. 833) s’appuie sur l’œuvre de son prédécesseur Ibn Ishaq « Sirat rassul Allah » (vie du prophète de Dieu) en élaguant ce qu’il ne lui semble pas digne d’intérêt et on y ajoutant des notes personnelles.


 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.